Au jour le jour..

Vendredi 10 Octobre

IMG_1366

on parle de nous!!!

http://www.purefamille.com/rubrique/sorties-et-activites_r24/le-tour-de-l-adriatique-a-velo-avec-leur-bebe_a784/1

 

Un clin d’Oeil et un grand merci à Philippe Orgebin pour ce  Site d’information sur les parutions de récits de voyages à vélo:

http://biblio-cyclesdephilippeorgebin.hautetfort.com/

Ami(e)s aventuriers, voyageurs et curieux en tout genre, Rendez Vous à Abertville dés vendredi pour le stand TOMOBILE


http://www.youtube.com/watch?v=WauIrvbpO6M

Au jour le jour.. 0-73aleve100108_366244_affiche-grand-bivouac-300x224

Forum du voyage à vélo

http://rouelibre.net/velosons

flyer_velosons_2-213x300

1377095_10202341872091172_2061968130_n-300x225

france-bleu-pays-de-savoie-300x300

Un grand merci à Sylvia Depierre et Radio bleu Pays de Savoie pour leur invitation à l’émission « cette année là », petite promotion sur le TOMOBILE TOUR!

une émission plein de simplicité, un très bon moment à réécouter:

http://www.francebleu.fr/societe/raphael-villard/cette-annee-la-l-invite/raphael-villard

 

Enfin en vente sur amazone ! puis ce sera la fnac en attendant le goncourt!

http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Daps&field-keywords=tomobiletour

 séance « Cacedédi » à aime avec Yvon ROCCA !

aventuriers

C’est officiel vous pouvez desormais passer commande en ligne  !

19.50eu + 5.00 eu de frais de port avec une petite dédicace  personnalisée!

pour commander rien de plus simple, un petit mail avec votre adresse et dés reception du paiement ont fait partir!

th-a-la-une-207x300

En me dépouillant un peu, j’aurais même pu faire une double couverture!!! ( en haut à gauche le tomobiletour!)

 

Pendant que certain danse la Zumba ,

Un heureux evenement ici à Landry !

six mois de conception, un an et demi de gestation pour un accouchement sans douleur mais non sans effort!

327 grammes, 21 cm, quelques rides et pliures, 221 exactement, tout brillant, flambant neuf… il fait le bonheur de ses geniteurs.

Un GRAND merci aux editions La belle terre, Delphine, Caroline et à tous ceux qui nous ont permis de finaliser ce projet!

tomobilebook

RDV dés demain à Aime pour la séance de dédicace à 10h au Tarentaise hebdo!

en esperant que le stock survivra !

getattachment

Tout s’accélère….

picsart_1374391541946-300x146

Ça  y est…en avant première, je vous présente la couverture!

couverture-tomobile-tour-211x300

… Bientôt dans les kiosques !!

Dur dur dur de tout mener de front mais nous y sommes presque, illustration, contenu, photo, astuce, parcours, anecdotes…. le plus dur c’est de trier et de proposer le meilleur pour nos lecteurs!

encore un peu de patience , ça va le faire, merci d’ores et déja a Delphine et aux edition « la belle terre », Caroline pour la touche graphique, christelle pour la relecture !!

Juin 2013!

20120624_094532-225x300

La maquette se précise et il ne nous reste qu’a valider deux ou trois conneries ici et la! après, à vous de jouer!!

je m’explique, la dernière page vous sera consacrée! Oui, vous, fidèle internaute, amis fidèles, lecteur curieux ou aventurier en herbe! la dernière de couverture sera l’occasion de «  »vendre »" le livre à la manière d’un bon polar ou d’un bon film comme le ferait Telerama ! alors alllez y lachez vous, on fera le tri !!!

c’est parti…

une saison se termine, une autre s’enchaîne, les jours, mois et saisons défilent… mais nous gardons l’Âme aventurière en éveil!

Avec Delphine nous travaillons sur la réalisation du bouquin version papier, c’est aussi une belle aventure que de rendre vivant un objet, le faire partager, l’offrir aux lecteurs! encore un peu de patience!

20130305_194308-300x225

Nostalgie……..

une petite vidéo compil’ en attendant le bouquin et le montage vidéo officiel du TOMOBILETour .. le point final d’une aventure en famille qui nous permetra aussi d’envisager d’autre rêve grandeur Nature avec notre princesse, y’a pas de raison !

Image de prévisualisation YouTube

p10408211-300x250

2012…..L’itinerance à vélo fait des petits !!

IMG_2914-300x225  IMG_2944-300x225  IMG_2980-300x225

Plus on est de fou moins y’a de riz, voila la devise du tomobile tour en mode convoi exceptionnel!

Jud, Nini, Aurelie, Marielle, Maya, Meije, Bertrand, Hugues, Julien, Tom, Quentin et moi même…

4 couples, 4 charriottes, 8 vélos, et 24 roues ! soit 24 fois plus de chances de crever ! merci julien pour les stats qui ont pu etre respecter par tes soins! ( Deux creuvaisons!… ceci dis sur trois jours c’est une trés belle performance! Bravo tu relances l’économie)

3 jours pour Un pure concentré de ce que le voyage a vélo peux offrir;  le recurent mal au cul, le vent de face , la pluie, les fuites sous la tente, les pleurs des babys, les repas sous la flotte…. mais aussi et surtout des rencontres de folies ( notammant un couple qui venait de réaliser 34000 kms a travers le monde (http://www.notreechappeebelle.com/) que nous rencontrons lors de notre premier jour…qui effectuaient leurs 20 derniers kilometres …leur dernier jour !!)!

l’itinerance c’est un pretexte pour profiter d’un accueil juste excpetionnelle de gentillesse et de sourire,  avec en prime, un repas gargantuesquement delicieux… merci beaucoup marielle, merci et mille merci à tes parents egalement !!

Un Week end c’est court et pourtant, c’est autant de bons moments partagés en bonne compagnie! c’est apprécier simplement des sites de toute beautés, une ambiance nature, un vent de liberté et de tendre folie avec nos enfants et nos amis…. mon dieu que c’est bon, que c’est precieux !!

chacun son style, Hugue n’aura pas abimé sa selle, mais la potence aura pleurer sa mère pendant 150 bornes,  Bertrand aura multiplié par deux les distances avec ses allers retours (il ouvre en parrallele un restau chinois specialités nouilles!   »aux bons piments qui brulent la glotte » ) , julien a acheté des actions chez « michelin pneumatique » (renseignement directement sur son site:  http://aurelieandjulien.blogspot.fr/#!/2012/09/la-bourgogne-en-velo.html

les filles ont assurées le steak en organisation ( comme d’hab quoi!!  et oui faut etre honnete, les mecs ont a rien foutu a part tourner les cannes !) , et personne ne s’est battu ! comme quoi !!!

bref, vous l’aurez compris, si vous ne savez pas quoi faire de vos we, si il pleut c’est encore mieux, prenez vos vélo et partez decouvrir le monde d’à coté ! ce sera toujours bien mieux que la télé !

TOMOBILETOUR ! COME BACK !!

5eme Festival du voyage à Vélo!

rendez vous le 24 Aout 2012 à PEISEY VALLANDRY!

20h30 à la salle polyvalente  pour une projection et une petite conférence retraçant notre petite aventure!

festival-velo-2011-site-copie-73512-225x300

 c’est quand la fête du travail???

 Ça y est nous y sommes, dans le monde bien réel du travail !

Finis le levé «à la cool » pour un petit Dej’ en plein air, finis la « Good life » dictée par le rythme du soleil et celui de l’horloge biologique! Ceux sont maintenant des réveils plus mécaniques et froid qui nous donnent le « tempo » ! Le réveil, la montre, les agendas, les plannings, les réunions, autant de choses dont nous nous sommes passés pendant 6 mois !

« les Hommes ont inventé la montre, mais ont perdu le temps » c’est un peu ça !

15 jours que les impératifs du « job » me prennent un temps incompressible ! Un temps qui un mois auparavant n’était dédié qu’à ma famille, au voyage, à l’aventure, à la liberté !!!

Pour autant, je mesure grandement la chance d’avoir du Taf et des conditions de travail vraiment sympa, de vivre dans un cadre absolument magnifique et de jouir d’une qualité de vie exceptionnelle !!Oui, on a de la chance et on le sait ! On le mesure d’autant plus, lorsque l’on se déplace dans de grandes agglomérations bondées, saturées de caisseux, d’excités du klaxonne, de fous du volant ! En disant cela, je me rends bien compte que je serai très vite un phénomène de foire comme les autres si nous devions vivre au cœur de Lyon, Marseille ou Paris !! 4 Heures de route entre Bellentre et Valence auront suffit à me métamorphoser en débile profond !

Pestant contre les handicapés du bulbes coincés au péage à cause d’un bras trop court, d’une ceinture trop serrée, d’un portefeuille inaccessible, d’une carte disparue, d’une pédale de frein trop capricieuse….ou tout simplement à cause d’un manque d’anticipation….juste insupportable lorsque la file de voiture s’étend sur plusieurs centaine et centaine de mètres !

Puis la colère monte, la température dans la voiture aussi, l’heure tourne et le pied se fait lourd pour abréger la souffrance de Tom qui n’a toujours pas mangé !! et puis alors le FLASH ! WASHHHHTilT ! Ça y est photo souvenir pour la gendarmerie ! Je doute que le sourire soit au rdv sur le cliché ! 115 pour 110 ! 45 euros Welcome au pays !….

Malgré tout…oui, nous sommes heureux ! Évidement que nous sommes contents d’avoir retrouvé notre « home sweet home » les amis, la famille, la montagne, les gens d’ici, les gendarmes, les conducteurs du dimanche, le prix exorbitant de l’essence, les supers émissions de télés, les JT toujours très optimistes…

Mais l’homme est exigeant et sa quête de mieux le pousse à en vouloir d’avantage ! Et oui, j’en veux plus, moi aussi, je ne déroge pas à la règle, j’ai encore des idées pleins la tête et de nouvelles envies d’Aventure ! Mon banquier quand à lui est ravi, il a arrêté les antidépresseurs avant hier et a mis un terme à sa grève de la fin. Il est suivi psychologiquement depuis 6 mois et sa santé mental s’améliore de jour en jour. Notre retour lui a fait un bien fou, et même si il ne retrouvera jamais toutes ses facultés nous sommes rassurés.

Tom est HEUREUX, la dessus pas le moindre doute, il rayonne, il pétille et son smile nous remplit de joie au quotidien ! Le temps de la réadaptation fut évidement un peu compliqué les premiers temps mais l’équipe de la crèche assure un max ! Il retrouve petit à petit quelques repères et se fera très vite de nouveaux potes !

Virginie retrouve ses « copiiiiinnes »  et s’est très (trop) vite réadaptée ! Les bonnes (mauvaises) habitudes de la vie au quotidien, la précieuse garde robe, le shoppinnng, la télé….

De mon côté le petit coup de « blues » n’est jamais loin ! Même si je sais que la saison me fera très vite oublier tout ça !

Le choc des premières heures au bureau fut terrible !! Je retrouve tout à sa place et j’ai la vague impression de n’être partis qu’une petite semaine tellement cet environnement m’est familier ! Je reste scotché ! Naturellement j’allume le pc, mes doigts pianotent les codes sans que je ne réagisse, sans percuté, je me surprends à cliquer ici et là, tel un robot programmé ! Je tris les mail, prends connaissance des dossiers, prends connaissance du courrier, débloque le téléphone et sauvegarde les messages importants… Le conscient et l’inconscient habitent mon corps ! L’un effectue le « job » l’autre applaudie devant tant de réflexes et d’efficacité (toute relative !!! )

Je retrouve le village de Montchavin- les coches ! Et les réactions sont toutes très différentes !! et je souris, je ne peux m’en empêcher !! Certaines réflexions sollicitent mes zygomatiques et d’autres m’affligent !!! Mais je ne cache pas ma joie de retrouver mes collègues, mon Boss, et les visages des gens de station !

Au bout de 10 jours sans vélo j’ai des fourmis dans les jambes et je ne trouve pas le temps pour rouler ou me dépenser ! La nuit tombe comme un cailloux , cela me fait le même effet qu’une caillasse sur le sommet du crane, BIM ! j’ai pas de bosse mais gros bobo au moral!

L’aventure à vélo est belle et bien terminée mais il m’est bien difficile de l’accepter ! L’envie de poursuivre le tomobile tour est toujours présente. Le blog est mon exutoire, c’est aussi un moyen de gratter encore un peu quelques secondes par ci par là, c’est une fenêtre ouverte vers la liberté, une excuse aussi, toute trouvée, pour s’évader encore et encore… les mots, les phrases et les lignes qui s’enchaînent dessinent un chemin….que je ne veux pas stopper d’un point final. Car la vie continue, l’aventure se vie au jour le jour.

Aussi, un livre verra le jour, et ce sera alors une nouvelle étape, un nouveau projet « papier » cette fois ! Mais puisque je sais que les secondes, les heures et les semaines s’accélèrent je préfère prendre les devants et faire appel dés aujourd’hui aux lecteurs qui pourraient nous aider à trouver un éditeur !

dscf2670.jpg

Dernière semaine..de Villard en Villard…. !Salut les potos !!!

Grenoble, maison Villard pour un retour aux sources ! Un petit stop du côté de chez nous région grenobloise!Un petit stop trop limite dans le temps mais une pause qui nous fait du bien, de copains en copains! Du coup les repas ressemblent à chaque fois à des buffets de DINGUE ! Alors non, nous n’avons pas perdu de poids du coup ! Je croise les doigts pour ne pas rentrer trop gras !! Le vélo a tenu jusque là ce serait trop bête qu’il ploie sous le poids des trop bons « french foods » !

 Grenoble – Coise !

Puis direction du côté de Montmélian, Coise exactement pour atterrir au Villard, dans une somptueuse baraque renovée par les soins, le courage et le bon goût de Julien et Aurélie !! au menu de ce soir……… RACLETTE ! Yeahhhhhhhhhhhh ! La Savoie c’est bon ça !!

Le match s’annonce disproportionné tant plat est Énorme…. mais mon estomac est en pleine forme et relève le défi. Bilan :

Estomac 1, Raclette 0 ! il ne reste RIEN !!

Coise – Albertville

Retour en selle pour Albertville chez Mario et Carole, quartier Mercury au petit village du, du …du Villard et oui encore!!la dernière étape sera donc au Villard de Bellentre !!

On retrouve notre « Ritalo-français » plus en forme que jamais au menu « PIZZA » évidement !! Un petit crochet au Dauphiné Libéré à Albertville pour une belle rencontre et un article très sympa ! Encore merci, j’en profite !

Un dernier crochet egalement pour remercier notre partenaire Décathlon Albertville et il sera l’heure d’aller se reposer pour la magnifique journée de demain !! la dernière !!! et oui déjà !!

La der des Der !!! Promesse tenue

oo.bmp

Albertville- Le Villard; 60kms et une cascade !!! un volontaire ???

Claude bien sûr ! Tenant absolument à nous voler la vedette pour cette dernière journée, notre aventurier solitaire joue les «Colt Sivers » dans l’homme qui tombe à pic. A vouloir gratter Nini pour le maillot vert du meilleur sprinteur, Claude SOUCHON, dossard N°3, du team « Attila sport LACORPS » France, pourtant bien connu de la fédération pour ses frasques, tente de passer sur le fil, en bordure gauche de Nini, alias R2D2. Bien mal lui en a pris car le guidon est venu taquiner le rétro en vrillant la direction et les ardeurs du fougueux Père Souchon !!! Le fan club est en larme !! la sentence fut immédiate et les jambes puissantes de l’athlète s’élevèrent direction les hauts sapins verts avant de rejoindre très rapidement la terre ferme, bien en contrebas de la piste cyclable précisément là où le vélo avait trouvé refuge. Sans le providentiel bout de racine salvateur, notre héros aurait sans aucun doute apprécié la douce température de l’Isère en cette fin octobre…quel dommage pour la séance photo !! mais un grand merci pour cette démonstration !

dscf2658.jpg

 Çà cartonne !!

Le retour au Villard de Bellentre en fanfare ! Et Puis bonjour les cartons ! !!

Après avoir vécu avec le juste nécessaire pendant une demi année, nous retrouvons nos cartons et nos « tonnes » de fringues et de conneries en tout genre… j’ai mal à la tête et j’ai bien du mal à comprendre les raisons pour lesquelles on se trimbale tout ça , c’est quoi le délire!!

Une envie de tout jeter à la benne me démange ! Ce sentiment se décuple au moment de rentrer dans la cave où de nouveau, un concentré d’objets inutiles se taillent la bavette depuis trop longtemps sans avoir jamais servi ou si peu !! POURQUOI s’encombrer, pourquoi un tel besoin !! je me pose aujourd’hui la question…seulement aujourd’hui !!!!

Tom, lui, retrouve doucement, le calme et la sérénité dans notre maison, les doudous, les jeux, les légos, les « « oitureuuu !!! » » », puzzle, train, livre, boite à musique….

De la même façon, Nini retrouve ses automatismes diaboliques et ses jouets favoris : brosse, balai, aspirateur, machine à laver, lave vaisselle, chiffon, éponge, lingette….. Eux croyez moi ; ils ont vu d’un bien mauvais œil le retour de leur bourreau !!!

 Toute les bonnes choses ont une fin ! Beaucoup d’émotion lorsque l’on repense à cette belle journée du 30 !! la tête remplie d’images et un mélange de sentiments…

Juste un GRAND merci à tous pour vos sourires, vos retrouvailles, vos messages et, pour les plus courageux, un IMMENSE merci pour avoir fait le deplacement et nous avoir accompagné à vélo jusqu’au Villard!!

p1030365.jpg

 

p1020729.jpg

3M: Ca y est le rendez vous est pris, il est fixé  

avis aux amateurs pour nous accompagner pour la dernière étape de notre aventure!!

RETENEZ 3M, Moutiers, Marie, Midi, plus simple je peux pas!!!

bises à tous et Honte à ceux qui nous trouveront des excuses à deux balles!

L’interview du mag  » LA SAVOIE » ! en attendant Canal + !!


Savoie : En quelques mots, pouvez vous rappeler le projet de départ ?

Raph : Depuis enfant j’ai toujours rêvé d’un tour du monde en vélo. En famille et avec le travail il a fallu adapter ce projet. Temps disponible, dénivelé, climat favorable, kilomètres journaliers sont autant d’éléments qu’il a fallu considérer pour dessiner notre itinéraire. La chance que j’ai eu c’est que Virginie adhère au projet, après c’est allé assez vite.

Virginie : Nous souhaitions réaliser un voyage à vélo en famille. Le tour de l’Adriatique c’est dessiné au fur et à mesure que nous dressions nos envies à travers ce voyage : Rester en Europe afin de minimiser les risques sanitaires pour Tom, visiter des pays montagneux et en bord de mer afin de varier les plaisirs, être l’été au bord de la mer dans des pays un peu protégés du tourisme de masse, rencontrer d’autres coutumes et d’autres langues à travers les différents pays que nous souhaitions traverser

Savoie : Combien de temps de préparation, le budget (dont des aides) ?

Raph :Ayant déjà voyager à vélo, il ne nous aura pas fallu énormément de temps de préparation nous ne partions pas dans l’inconnu. Disons peut être 3 mois pour la réalisation du dossier et recherche de matériel et de sponsors. Pour le budget, nous l’avions estimé à une moyenne de 50 euros par jour, les aides sont venues pour parfaire notre équipement, appareil photo, net-book, chariote, crème solaire, outillage vélo, tenues, pneumatique… J’en profite d’ailleurs pour remercier tout les partenaires et sponsors grâce à qui nous avons pu profiter de moyens supplémentaires.

Virginie :Depuis notre voyage « test » en mai dernier, nous pensions régulièrement à notre projet « partir 6 mois en famille » au mois de mai 2011. Étant en congé parental, je mettais dit que je prendrais le temps de constituer un dossier de sponsoring, de faire des recherches de partenaires, mais un enfant occupe.. Avant de constituer un dossier, nous souhaitions trouver un objectif commun à ce voyage, suffisamment porteur de sens pour intéresser des partenaires et surtout un projet qui nous parlait à tous les 2. En septembre seulement nous avons eu l’idée d’écrire un livre pour enfant, en faisant référence à Tom, aux us et coutumes des pays traversés, nous voulons un livre qui donne aux enfants l’opportunité de rêver, de voyager…

Une fois le dossier constitué, nous l’avons envoyé à de nombreux partenaires potentiels. Sauf que les budgets de sponsoring sont serrés ou sont réservés à des projets de plus grande envergure avec des retombées médiatiques plus importantes. C’est pourquoi nous avons au final orientées nos recherches de sponsoring dans nos réseaux de connaissances ou en faisant des rencontres directs avec des gens à qui ce type de projet parlé. Nous sommes ravis du résultat, et nous remercions encore une fois les partenaires qui nous ont fait confiance : Michelin, Décathlon albertville, Soleil Noir, Salomon/Mavic, Le BEP la Coprs, ESF Montchavin, Evolution 2, les dons de la famille et des amis, ma sœur pour la carte de visite.

Savoie : Au départ… 2 vélos, 1 tomobile et combien de kilo à transporter ?

Raph :Lors d’une étape sur les « cinque terre », nous avons eu l’occasion de peser le convoie sur une balance industrielle destinée à peser les récoltes de raisin. 110 Kilos pour Nini avec son vélo (Soit environ 50 kilos de chargement) et 180 kilos pour moi avec la chariote. Même si ces chiffres peuvent paraître impressionnant nous avions des VTT bien équipés avec des développements adaptées, car Non nous ne sommes pas des mutants !

Virginie :Beaucoup trop de kilomètres, pas assez de place dans les sacoches mais une grande envie de partir.. Le plus dur pour moi a été le choix des vêtements, car la place était limitée mais nous partions quand même 6 mois et pour une femme comme moi qui aime s’habiller, le challenge était de taille !! Personne n’y croyait mais tous mes vêtements pour 6 mois d’aventure tenaient dans une seule et même sacoche. Concernant le reste du matériel, nous nous étions fait la main lors de notre dernier voyage avec Tom, et nous savions ce dont nous avions besoin. Partant en Europe, la pharmacie a été très légère, nous avions une sacoche de vêtements pour chacun, une sacoche pour la nourriture, et puis le matériel de camping, des jeux pour Tom, quelques livres… Bref, c’est là que tu te rends compte que tu as vraiment trop d’affaires inutiles chez toi !!!

Savoie : A quelle date êtes vous partis ? Et quel âge avait Tom ?

Raph :Nous sommes partis juste après la saison, le 9 Mai 2011 et Tom avait 17 Mois… et 6 jours!.

Virginie : Nous sommes partis le 9 mai, un lundi afin d’éviter la cohue sur la route et afin de prendre le temps de déconnecter après la saison d’hiver. Tom avait 17 mois et ne savait pas parlé, il marchait depuis 3 mois, il ne savait pas mangeait tout seul, c’était encore un petit bébé.

Savoie : Quels ont été les premiers pays traversés ?

Raph :Suisse puis Autriche, Liechtenstein puis Slovénie, Croatie, Monténégro, Albanie, Grèce et Italie avant le retour en France.

Virginie :Nous avons dans un premier temps fait la tournée des amis, avant de passer la frontière suisse « le pays du vélo ». Après de grosses grosses sués nous étions près à affronter les montagnes Autrichiennes, avant de plonger enfin dans la mer Adriatique depuis les côtes Croates. Et là, nous pensions trouver du plat, et bien non, les îles croates nous ont réservé de belles surprises.

Savoie : 6 mois sur la route, c’est difficile ? (Physiquement et moralement) ?

Raph :C’est un privilège ! L’aventure est allé tellement vite que 6 mois se sont écoulés sans que l’on s’en rende compte ! Physiquement nous n’avions rien à prouver et donc une liberté totale de faire des pauses en fonction de nos envies et de notre état de fatigue. Moralement nous étions « Heureux » et bien conscients de vivre une aventure rare et privilégiée, hors de question de se laisser aller à la déprime !

Virginie : 6 mois sur la route avec ton mari et ton fils c’est du BONHEUR, c’est extraoreedinaire. Nous avons eu une chance énorme de pouvoir réaliser ce projet, prendre du temps avec mon fils, prendre du temps de partager des choses exceptionnelles avec mon mari, couper avec notre quotidien. Le plus dur pour moi, c’était d’être loin de mes amis et de ma famille, sans pouvoir entendre leur voix quand ils vont mal, mais heureusement Internet était là.

Savoie : Quel a été le rôle du blog, tenu régulièrement ?

Raph :Le Blog était la fenêtre ouverte sur ce que nous avions laissé. C’était aussi un grand moment de partage et d’échange avec la famille, nos amis et nos lecteurs ! Nous avons été surpris de voir que beaucoup de personnes nous suivaient régulièrement ! Beaucoup de messages de soutien nous obligeaient à tenir à jour le carnet de route ! Certains ont véritablement vécu notre voyage au jour le jour et réclamait d’avantage de photos ou de post !! Il permettait aussi à la famille et aux grands parents d’être un peu rassurés car nous n’avions pas de téléphone à l’étranger.

Virginie : Le blog, ça a été le lien avec nos amis, « la saga de l’été » comme l’a dit l’un d’entre eux. Cela nous permettait de faire partager notre quotidien à nos proches, afin qu’ils puissent vivre un peu avec nous cette aventure. C’était aussi l’occasion de ce posait et de faire un focus rapide par écrit de ce que étions en train de vivre, un support qui nous aidera certainement pour la réalisation de notre récit d’aventure.

Savoie : Un petit retour sur ce voyages : vos plus grosses galères (et si vous avez pensé à rentrer en France avant la fin ) ?

Raph :La plus grosse galère…. je dirais lorsque Tom s’est fait copieusement dévoré par les moustique en Albanie, pas moins de 200 piqûres sur la tête ( j’ai compté) !! Nous nous sommes réveillés terriblement coupable malgré la crème anti-moustiques que nous lui avions généreusement appliqué, mais Tom n’a pas souffert de cette épisode, gardant le sourire et faisant comme si de rien n’était !

Virginie : Pour moi la plus grosse galère, c’est quand TOM n’était pas très bien, surtout la fois où il s’est fait « dévorer » la tête par les moustiques (250 piqûres sur la tête). Ensuite, je reteins quelques étapes difficiles physiquement car nous avions de grosses côtes mais franchement une fois que tu es arrivé et que tu as monté le campement tu oublies tout !

Savoie : Et vos meilleurs souvenirs ?

Raph :Bien plus difficile comme question !….tellement de souvenirs, d’images et d’anecdotes !!! Les bivouacs tout les soirs en famille, les moments de complicité, les fou-rires de Tom, ses premiers bains dans la mer, resteront des instants inoubliables ! Pour l’Aventure, les routes défoncées et la gentillesse des gens l’Albanie aura marqué nos esprits. Pour ce qui est des paysages, peut être l’Italie, Florence, Pise et les Cinque terres… et évidement les surprises des amis et de la famille venus nous rejoindre !Rouler avec Le « Padré » en invité surprise et le frangin en instigateur, les embarquer dans notre aventure c’est extraordinaire !!

Virginie : Une fin d’étape où nous avions eu très chaud et bien galéré et là tu te baignes dans une baie paradisiaque avec ton fils hilare, une boisson fraîche à la main et personne autour.

La gentillesse et la spontanéité de certaines personnes croisées sur notre route qui te font reprendre confiance en la nature humaine.

Savoie : Et puis, des mais, famille… vous ont rejoint en cours de route ?

Raph :Grand parent, famille, frère et proches nous ont effectivement rejoint pour vivre l’aventure au plus prés, de grands moments évidement avec la joie de se retrouver décuplée par l’absence des quelques mois de séparation ! Et puis la surprise avec le papy et le tonton arrivé à Ancona pour rouler avec nous jusqu’à Florence fera parti des grands moment d’émotions du voyage !

Virginie : Les premiers à nous avoir fait la surprise était Caroline et guillaume qui nous ont rejoint en Roller à annecy, puis mes parents en Croatie et en Grèce pour 1 semaine à 2 mois d’intervalle, le père de raf et son frère qui eux ont fait un bout de route avec nous pendant 300 kms. genial !

Savoie : Après 5 mois, le 26 septembre, vous arrivés en France, vous passé la frontière entre l’Italie et Nice, un grand moment ?

Raph :Un Moment un peu spécial, un mélange d’émotion. A la fois euphorique de retrouver le pays avec le sentiment du voyage accomplie et en même temps bien conscient d’être déjà un peu arrivé !! Le chant francophone à nos oreilles nous a surpris aussi, on continuait à parler anglais !!

Virginie : Des frissons et de la nostalgie, car j’avais le sentiment d’être partis la vielle ! Mais à présent, je sais que je vais revoir mes amis, ma famille sur le chemin du retour et ça ça va être une autre aventure aussi. Et puis il nous reste encore 1 mois !

Savoie : C’était un pari osé avec un enfant en bas âge ?

Raph :Oui et non, Tom avait déjà parcouru prés de 1000 kms le long de la côte atlantique de Bordeaux à Saint Nazaire alors qu’il n’avait que 4 mois et demi. Nous étions donc un peu rôdés et puis la carriole Nordicab était vraiment adaptée pour un périple de 6 mois plus technique, plus sécurisée. Avec une moyenne de 50 kms par jour parcouru en 2 fois 2 heures, matin et après-midi, une journée Off tout les trois jours, tout cela n’avait rien de traumatisant. Après la vie au quotidien n’est pas beaucoup plus compliqué en itinérance qu’en mode de vie sédentaire, juste différente !

Virginie : Beaucoup pense que oui, mais franchement je pense que plus ils sont jeunes, plus c’est facile. Certes nous ne savions pas si Tom allait rester facilement dans la carriole pendant 4 heures dans la journée sans s’ennuyer surtout, et puis à notre grand soulagement il a été heureux, il lisait, chantait, jouait, dormait. Pour lui, c’est vraiment son espace, sa petite maison.

Et puis, coté santé, nous partions en Europe, donc les risques sanitaires sont réduits et surtout il y a des hôpitaux, des médecins comme chez nous.

Savoie : Quel est le bilan de ce voyage, a-t-il répondu à vos attentes ? Et au-delà ? Et pour Tom, il a beaucoup évolué depuis le départ ?

Raph :Encore une fois nous n’avions pas d’objectifs rigoureusement pré-défini, ni de compte à rendre, l’idée étant de profiter pleinement de la vie en famille, de vivre une belle aventure, et pour ce qui est d’en avoir profiter oui, je crois que nous sommes comblés. Tom a donné à l’aventure le parfum du bonheur, heureux, souriant, épanoui nous avons eu l’opportunité de le voir grandir et de s’éveiller jour après jour. En plein saison tout cela est bien compliqué pour nous et je ne voulais pas passer à côté. Voir grandir son enfant, c’est magique et ça n’a pas de prix aujourd’hui !

Virginie : Le bilan, c’est que je suis profondément heureuse d’avoir vécu ça avec ma famille, nous avons crée de liens magiques. J’avais besoin de couper avec ma routine du quotidien, de prendre du temps pour faire autre chose et bien c’est chose faite. 6 mois pour moi c’est suffisamment long pour couper et suffisamment court pour ne pas être trop déconnecter en rentrant.

Je pense que nous avons tous un peu changer à travers ce voyage, Tom encore plus car à cet âge là, les enfants progressent à une vitesse folle. Je pense que je serai à même de dire comment j’ai changé quand je retournerai dans mon quotidien.

Savoie : Quand est prévue l’arrivée à Bellentre ? (vous avez donné rendez-vous à des amis ?)

Raph :Pour le retour, la dernière étape entre albertville et Bellentre se fera le 30 Octobre, on donnera d’ailleurs rdv à tout ceux qui souhaite se joindre à nous ! Avis aux amateurs et rendez vous sur le site : WWW.tomobiletour.unblog.fr

Virginie : Nous rentrons début novembre et nous comptons bien entendu sur le plus grand nombre des potes pour faire la dernière étape avec nous !

Savoie : A votre retour quels sont les projets : un livre, un autre voyage… ?

Raph : Pour le projet Tomobile un livre pour enfant devrait voir le jour ainsi qu’un « carnet de voyage » retraçant le périple ; l’idée étant d’encourager les cyclo-voyageurs à partir sans se faire une montagne de ce que cela représente, avec ou sans enfants d’ailleurs !

Sinon, une Grande et belle aventure se prépare pour Mai prochain, puis encore une multitude de projets en tête ne me laisse pas dormir, en espérant avoir assez d’une vie pour satisfaire cette soif d’aventure !!

Virginie : Nous allons dans un premier temps réaliser le livre pour enfant « tomobile », réaliser également un récit d’aventure, et surtout il va falloir travailler pour gagner suffisamment d’argent afin de pouvoir repartir !

 

p11001552.jpg

 

 

Avignon – Montélimar !!! FOU DINGUE !!A devenir maboul !!!! j’aurai appris ce jour là, à illustrer le dicton : « Faire le dos rond !! »

Le vent souffle plein nez, repousse mes efforts, me freine, résonne a mes oreilles en stéréo et sans intermède ! J’enrage, je serre les dents a m’en faire péter les molaires, je cri, j’hurle de rage sur ma machine…c’est con, oui je sais et ça ne changera absolument rien mais c’est plus fort que moi ! C’est ça ou je deviens fou !! A moins de le devenir un peu déjà !!!

  

Une accalmie, un virage, 50 mètres au « calme » pour respirer, sentir l’apaisement dans mon corps, le cœur qui se dompte, la mâchoire qui desserre l’étau, entendre le silence ne serait-ce que quelques seconde pour un moment de répit, se remettre à espérer que le mistral repartira voyager, tout doucement espérer et y croire, se remettre alors à pédaler, à tourner les jambes, à avancer, enfin !!! Puis BAMMMMMMM une rafale nous rappelle à l’ordre, le vélo se freine comme un cheval qui cabre refusant de faire un pas de plus !! Je tombe les rapports les uns après les autres, puis je bascule, petit plateau !! PUTAIIIIIIINNNNNN c’est plat et j’en chie comme un môme, me manquent plus que les roulettes !! Alors je rentre en mode « sauvegarde du disque dure », un processus automatique visant à protéger mon cerveau et mes cellules !

Mon ange gardien aussi participe à cet exercice ! Il me murmure « zeeeennnn » alors mes poings essore le guidon de rage ! Oui, je sais, rester calme… alors je travail la patience, le contrôle de soi, la maîtrise de soi !

Faire le dos rond, oui, c’est ça, au sens propre comme au figuré ! D’abord parce qu’avec une telle posture, je prendrai moins le vent dans la gueule, puis je me fatiguerai moins aussi et puis c’est mort de toute façon pour toute perfs !! Reste qu’il ne faut pas lâcher, ne pas se laisser imaginer « pétant » les plombs sur le bord de la route, jeter le vélo, claquer deux ou trois savatages en règle du dérailleur… se sortir de ça de la tête car l’envie n’est pas loin de tout démolir ! Si a ce moment précis un forcené venait à me passer devant…. Je l’étripe avec les dents sans somation !

Et le compteur, qui n’est plus ton ami depuis bien longtemps continu à t’insulter de tous les noms…. RAHHHHHHHHH lui aussi il va prendre cher s’il continu !!

Le vent s’amuse de plus belle à me chanter faux dans les oreilles, et il me sèche, m’assèche même !! Combien de temps ça va durer le cauchemar !! Heureusement, il est l’heure !! L’heure de manger et c’est un signe ! Le signe qu’il faut éviter la surchauffe mentale !

  

Puis c’est la délivrance ! Et de nouveau la famille et les amis qui en l’espace de quelques minutes vous font oublier toutes ces pénibles conditions !!  Pour Tom, de nouvelles têtes encore, de nouveaux espace à découvrir aussi, à explorer !! Tous les jours c’est Disney land, nouveaux jouets, nouveaux copains ou copines, c’est rapidement l’euphorie qui le gagne ! Du coup c’est un peu plus « hard » de l’arracher à ses occupations pour le repas ou le dodo mais, « c’est le jeu ma pauv’ Lucette ! »

Chez « Serge & Chantal » c’est bongo loto pour TOM ! Mieux qu’un Disney land c’est le salon de l’automobile ! « RHOOOOOOOOOOOOOO !!!!! » Et de nouveau son refrain « oitureuuuu » papaaaaaa oitureuuuuuuu », je coirs qu’on tient un tube avec ça ! Car la, en effet, des bagnoles !! Y’en a et que des belles en plus, grosses, petites, 4×4, formule 1 ! Et très vite entre passionnés serge & tom font des vroum vroum dans le salon ! 

 

Ca va commencer à se savoir!

http://www.lemessager.fr/mediastore/Messager_Groupe/Le_Messager/LASAVOIE.pdf

La route du retour tranche un peu avec ce que nous avons vécu jusqua présent, c’est un petit retour à la réalité !Pour Tom c’est un peu plus compliqué visiblement, il avait pris ses repères dans sa tente et sa chariote et ces nouveaux rythmes de maison en maison avec les grands parents, amis, tati, marraines lui font tourner le cerveau !

Pas si facile que ça finalement de retrouver les « bonnes habitudes » et les « bonnes manières » !!

A chaque nouvelle étape, Tom découvre des lieux tout nouveaux, de nouvelles têtes et des visages qu’il redécouvre après 6 mois ou plus d’absence !

Partant en expédition chez « Tita & Ton’s » il rentre dans les chambres des enfants et devient… Euuh, comment dirais-je HYSTERIQUE !! voilà,c’est bien ça completement HYSTERIQUE, voiture, doudou, peluche, lego, caddies, poussette, bébé, petit train, livres, …et une révélation…. LA BMW !!!

Merde, merde merde merde !!!!….ça commence mal ! Une BM, il se mouche pas avec les doigts mon minot !!! La petite auto pousse-pousse Bleu BMW le rend fou !

Un choc, une révélation ! Ses yeux s’agrandissent, sa bouche s’ouvre en grand, laissant filer un peu de bave au coin de la bouche, puis, il « tilt » et reprend sa motricité pour se jeter dessus en beuglant «  WWAATUREUUU, WWOAATUREUUUUUUUU….. » puis il me taxe le téléphone pour une séance de « James bond » une main sur le volant, l’autre sur le combiné ! ALLOOOOOO ALOOOOOOOO !! il me fait flipper ce petit mec!

Cette idée ne le quittera plus jusqu’au moment du dodo ! Surexcité par l’ambiance et les princesses de la famille il lui faudra du temps pour trouver le sommeil ! OITUR !!! OITUR !!! OITUR!!! comme chansonnette jusqu’à 22H en sanglot ! Et OITUR OITUR OITUR dés 6H57 du matin !

Un trop plein d’émotion, d’image, de jeux, se lis sur le visage fatigué de Tom !! Il se gave mais n’a plus l’energie pour en profiter, alors il ronchonne!!

Mais demain ce sera « on the road again » pour le convoi jusqu’a Avignon si tout roule!! il pourra ainsi retrouver son envirronement!!

 

Ça y est !! welcome in France !

Un peu de mal quand même de se dire que l’aventure se tire vers la fin ! Curieusement on se surprend à entendre parler français, rien de plus normal me direz vous et pourtant ! J’ai presque l’impression de violer l’intimité des badauds et des passants que nous croisons !

Je surprends des conversations et cela me met presque mal à l’aise !

«  Et Robert, tu sais pas ce qu’elle m’a fait hier ma Simone ?…. » Alors là, non, j’en sais rien et je veux même pas le savoir et puis surtout…j’en ai rien à foutre!!

Mais mon imagination, elle turbine à 100 à l’heure en croisant le regard de Lucien qui raconte son aventure de la veille le sourire au lèvre, je suppose qu’elle lui à préparer…..je dirais une bonne soupe, voilà ! et je préfère en rester là  et couper court à toutes spéculations graveleuses!

Les regards et les réactions sont néanmoins les mêmes qu’ailleurs, un peu de surprise, un peu d’envie parfois et toujours beaucoup d’interrogations se lisent sur les visages à la vue de la tomobile.

Finalement les frontières ne changent pas la nature Humaine ! Autant de sourires, de rires d’encouragements de mots sympathiques que ce soit en France ou à l’étranger ! Et un bilan  aussi : plus belle la France ! Plus on roule et plus je redécouvre mon pays et la Côte D’azur, et j’admire la beauté des spots de « chez nous », sans chauvinisme aucun, la France est belle, les couleurs, les plages, les villes, les habitants… ça a quand même du bon le retour au pays !

Cerise sur le gâteau nous savons que la route du retour est ponctuée de « stops » chez les potes. Après « The chef » Christian en aventurier solo à moto jusqu’en Italie, Gloof et les riders de l’extrême à San Rémo, c’est au tour de Bixente et Karine de nous accueillir et de nous présenter leur petit Livio… très prometteur d’ailleurs !! C’est un immense bonheur de revoir les amis pour ne serait-ce qu’une journée, le temps d’une ballade pour constater qu’on est bien entouré !

Tout cela est agrémenté de la venue des « Sisters » pour une magnifique et mémorable sortie à Marineland ! Merci les « Girls » toujours au top les marraines, puis les Papy & mamy Souchon nous rejoignent, histoire de profiter encore une fois de ces bons moments en famille !

La Corps nous gratifie d’une aide supplémentaire pour terminer le voyage en beauté, Elle devient ainsi notre sponsors n°1 et donc UN GRAND Merci !!

En Selle !!

L’aventure reprend de plus belle avec les Grands parents Villard qui prennent le relais pour longer la côte et nous faire l’assistance ! La classe !

Après 3h de pédalage en condition idéal avec un été indien hors du commun, Petite pause à La Londe après Bormes les mimosas pour une petite pause déjeuner ! Quelques coup d’œil à la carte Michelin pour constater qu’il nous faudra faire demi-tour pour retourner sur Hyeres !!!!!!!! GRRRRRRR !! J’ai HORREUR des demi-tours, ça sonne mal, ça pu, et ça sent le réchauffer !

Pourtant j’ai comme une intuition en voyant le nombres de cyclos qui nous rejoignent via la playa… y’aurait il un passage secret réservé pour les VIP ?? on chope en plein effort un ancien prof sur son bike pour un topo de la situation et…. good niouzes : « Oui c’est possible de longer la plage si vous avez des VTT les paysages sont magnifiques, entre les salins et les flamant roses ! » YEAH

Je retrouve le smile et je fais signe à mon Padré, qui remplace virginie aujourd’hui, que la route, c’est « on the beach  now!! » !!

Alors oui, c’est bel et bien du VTT qui nous attend : caillasses, sentiers, singles et passages dans le sable et dans la mer même, juste histoire de te finir en beauté ! Devant les plagistes qui ne demandent qu’à nous voir choire lamentablement nous nous faisons un plaisir de les décevoir, le sourire crispé en crachant nos poumons par morceaux ! Nous effectuons un véritable numéro de cirque à 2 à l’heure en équilibre précaire sur nos montures en visant désespérément le bord de mer pour un sol plus dense.

Mais point de maré salant, point de flamant rose !

Aucunes déceptions pour autant car le spectacle qui nous est proposé le long de la plage et truffé d’oiseaux rares aux couleurs diverses et variées. Des grands specimens, des petits, des bronzés, des courageux, des chauves, des tristes, des touffus et des bien ridés par le soleil… les pauvres.. bref, des volatiles très curieux habituellement cachés bien au chaud derrière un slip ! Je suis mort de rire sur mon Vélo en ce pays sans complexe, Le Pays des culs-nuls !

Je ne peux m’empêcher de loucher pour analyser les postures sans complexe des libérer du Froc ! Décontractés, à poil, à jouer au raquette, au frisbee…toute voile dehors !.décidément je m’y ferai jamais !!Je suis mort de rire mais il me faut rester concentré pour éviter qu’ils ne me kidnappent et me bizutent !!

Au bout de la plage, mon père m’avouera qu’il n’a pas remarqué le moindre « zizi » !! trop concentré a jouer les dragsters !! comme quoi !

 

Enfin l’occasion de remercier Claude pour le soutien financier apporté à l’aventure « tomobile »!

bientôt des news des quelques Kms parcourus dans notre beau Pays!

Le temps passe tellement vite surtout lorsqu’il se passe avec les amis et la famille!! encore merci à mon grand pote Bixente l’ironman et à sa petite famille Karine & Le bien Beau Livio ( trés prometteur cet enfant!), merci à Caro & Chris, les fabuleuses marraines pour cette magnifique journée au Marineland, merci encore une fois à Claude et annie, toujours au top!!bientôt ds niouzes toutes fraîches c’est promis!

 

 

Beaucoup d’émotions en franchissant cette frontière synonyme « de retour à la maison » ! Quelques minutes pour se remémorer les 4000 kms parcourus, les grands moments pour se dire que….Mon dieu que ça passe vite ! De la douce folie!! Très dur de se remémorer le voyage dans sa globalité ! Le jour du départ est très présent dans nos esprits avec beaucoup de détails et de souvenirs et il est bien difficile de se dire que quelque part c’est déjà fini ! Virginie aura était extraordinaire de courage de vaillance et d’amour ! Tom aura rendu le voyage facile et fantastique, ses yeux pétillent de joie et ses joues rondes et roses nous transmettent sa joie de vivre! Voilà, que je me relis et je me rends compte que cela sonne comme un premier bilan alors qu’il nous reste encore quelques Kilomètres et de bonnes bringues sur la route du retour avec des stops chez les copains et la famille ! J’arrête donc ici le «check-up » pour le moment ! J’ai déjà dans la tête de nouveaux projet qui trottent !!!

On apprécie aujourd’hui le fait de retrouver les copains le long du chemin, ça aussi c’est du tout bon ! La venue de Glooph, mon pote, mon frère lors du week-end fut aussi un grand moment ! On se rend compte que 5 mois c’est long aussi loin des proches !

Le retour à la maison se fait au trot ce qui nous offre la possibilité de profiter de belles après-midi sur la playa ! La saison est terminée et on apprécie les grand espaces loin des serviettes du voisin et des cris et de toute la cohue que représente les vacances sur la côte ! Les naïades en bikini de juillet-août ont pris un méchant « coup de vieux » en septembre mais au moins on s’étale désormais sur le sable sans embêter personne. Tom peut bien tenter les ricochés dans le sable et courir à perdre haleine sans stress !!

Le petit mot de nini

Comme dit Raf, la frontière aura été un moment qui restera dans nos esprits !! Le retour déjà…

Moi qui avais peur que 6 mois se soient trop long et bien finalement tout s’est passé bien plus vite que ce que je me l’étais imaginée. Certes, je reconnais que mes amis et la famille me manquent, même si nous avons pu communiquer via internet, c’est quand même différent que d’entendre la voix des gens qu’on aime. SFR n’était pas très content de mon absence à l’étranger pendant ces quelques mois… J’ai fait chuter vertigineusement les heures de communication du groupe !!! je vais me rattraper… seulement vu que nous n’avons pas de rentrée d’argent et bien se sera forfait minimum jusqu’au retour !!! bref je compte sur vous les amis pour me donner signe de vie !

Sinon, Raf me flatte encore une fois, mais je tiens à rajouter que sans lui d’une part je n’aurais jamais imaginé faire ce genre de trip et d’autre part c’est grâce à son amour pour moi que j’arrive à faire tout ça… Et bien sûre l’autre petit bonhomme de ma vie, me remplit d’amour tous les jours un peu plus… Il est trop trop bon, avec ses nouveaux mots, ses nouvelles expressions, ses nouvelles mimiques,… Il me fait fondre de bonheur, j’adore !

Maintenant la France, les copains, la famille, les retrouvailles, je m’attends à faire couler quelques larmes, toutes les émotions que j’ai gardé dans mon petit corps durant 6 mois vont certainement ressortir d’un seul coup !!! Attention les amis, la nini pleurnicheuse débarque sur le sol français…

 SAN REMO aprés plus de 4000km

Après 6 jours de vélo non stop nous voici enfin arrivé à St Remo pour les retrouvailles avec jéjé… mais je peux dire que j’en ai bien C—-, car même si nous longeons la côte et bien, il y a quand même de grosses côtes !!! Heureusement nous sommes tombés dans de supers campings, ils étaient pour la plupart perchés en haut des montagnes, sauf un je l’avoue, où nous étions carrément les pieds dans l’eau, autant dire du bonheur !!Sinon malgré la chute des températures, les moustiques sont toujours « dans la place », toujours près à me dévorer les jambes, les fesses, les bras et j’en passe… Surtout que Messieurs Dames les gestionnaires de camping, quand on veut éviter l’invasion des moustiques, on évite de mettre des plantes avec des soucoupes pleines d’eau stagnante, c’est pire que tout… Merci les serpentins !!!Sinon que dire, ha oui, Tom a subit sa première piqûre de guêpe, un soir juste avant de se coucher, la fourbe s’était cachée sous un matelas et malheureusement il a voulu la serrer fort dans sa main pour lui faire un petit câlin, mais elle n’a pas aimé ! Et là, le drame, l’horreur, des hurlements comme si on lui avait coupé le doigt, c’était horrible!! Enfin, ça c’est fait !!!En tous les cas, je tenais à rectifier les rumeurs sur les italiens au volant : Ils sont au top… De plus, les cyclistes italiens sont vraiment très serviables, toujours le smille, toujours bonjour, certains mêmes se sont arrêtés pour nous indiquer des itinéraires plus adaptés. Bref vraiment sympas !Même dans la rue, si nous cherchons notre route, à un croisement ou autre, les gens nous accostent pour savoir si nous avons besoin d’aide, bref vraiment une population agréable. Je pense qu’en France, nous n’osons pas, et c’est bien dommage ! De plus, les paysages sont magnifiques, le bord de mer après Génova est vraiment magique, j’adore.Demain, nous reprenons la route direction la France, oui ça y est nous allons passer la frontière dans un jour !!! ça fait bizarre de savoir qu’on va retrouver des paysages, des symboles, une langue connu.. Plus besoin de parler en anglais, nous allons être en terrain connu, depuis 5 mois que nous sommes partis, ça va faire un peu bizarre je pense !!! En tous les cas, je sais qu’à présent nous allons pouvoir dormir dans de vrais lits, manger autrement que le cul assis par terre sur notre magnifique bâche bleue, finit les lessives à la main, bonjour la machine à laver, …. Bref le retour au confort va se faire doucement mais sûrement !!! à suivre…………..

 

 

 

 

 

Retrouvailles avec Gloof Boy et ses potes motards !

 

Un bien bon moment, que de revoir la petite ganache de mon pote jéjé caché sous son casque, depuis 5 mois déjà, c’est bon de voir des têtes familières. Une belle journée glandouille comme je les aime, avec pour finir une bonne pizza italienne (pour jud!), magnifique !!

19 septembre:  Montchavin en force!
Même pas il se dégonfle le chef !Surprise avant hier en écoutant la messagerie après la visite des magnifiques villages des Cinque terres ! « Salut raf t’es où ??, j’arrive !!, je suis sur la route !!! »Et bien ça alors !! trop puissant M’sieur le Dirlo! Une belle surprise donc qui nous donna une excuse supplémentaire pour se reposer un jour de plus du côté de Levanto! Un grand merci donc Mr Chassagne le Motard intrépide qui essuira pluie, vent et neige sur le chemin du retour…Quel homme !Puis l’aventure reprend vie avec l’arrivée de la pluie et les températures qui chutent de manière vertigineuse !! De telles conditions météo obligeant les moustiques à enfiler leurs « moon-boots » ils sont désormais cloués au Tarmac, impossible de décoller, piste de décollage détrempée! Tant mieux !A nous désormais de sortir le déguisement de pluie ! Odlo, goretex, collant, buff…casque !Ainsi suréquipé, « go !! go !! go !!, nous chante Tom confortablement arnaché dans sa douillette charriotte, le livre de mamy sur les genoux et le bol de choco pops à porté de menotte !

Surprise encore, la route le long de la côte ! Ça monte et ça descend sans cesse juste histoire de te rendre fou ! Tu démarres fraîchement la journée sous le crinchin humide du bord de mer, des frissons dans les jambes en enfilant des grolles trempées puis à la première côte, tu galères déjà en cherchant désespérément ton 4éme plateau… bref… tu sais déjà que ce sera une loongue journée !T’en baves, et tu sues, tu sues, tu sues sous tes couches gore tex !! Alors, discipliné, tu tombes les fringues les unes après les autres pour respirer un peu… Mais avant d’arriver au sommet tu te prends un méchant coup de zef qui te recongèles d’un coup en t’ hérissant les poils! Zip zap tu te rhabilles en deux deux avant de chopper la mort mais fausse alerte, ça monte de nouveau ! HARRRRRRRRRGGG !!!!!! de rage tu cries, y’a que ça à faire !

A chaque « habillage express » ton nez te rappelle à quel point il est sensible aux mauvaise odeurs ! La fibre des tissus est d’ailleurs imprégnée du fruit de nos efforts et ça pique le nez au point de croire que t’as enfilé les fringues d’un autre cyclo-clochard handicapé des sens olfactifs!

Alors pour ne plus souffrir de manière inconsidérée et comme c’est super chiant de stopper l’effort pour se changer en sachant qu’il faudra recommencer, je décide de jouer au plus con ! Je garde tout quoiqu’il arrive !! AH AHA HA elle est pas bonne l’idée là hein !! trop fort !

Et comme le Tout puissant est grand et généreux en plus, il est drôle ! Venant juste de m’équiper en mode « Goulag » je roule 200 mètres avant qu’un rayon de soleil vienne jouer avec mes nerfs !!! Stoïque, Je m ’en tiens à ma géniale stratégie, quand on est con…., le soleil m’accompagne et mon corps se retrouve baignant dans un sauna, je sens l’eau qui me degouline de l’interieur, empruntant des chemins et des voies interdites ! La sueur vient à couler le long des cannes jusqu’au chaussettes déjà bien humide ! Je sais que je retrouverai mes pied sauce «  fruit de mer » ce soir aspect éponge et couleur calamar mais qu’a cela ne tienne !

Les vapeurs qui se dégagent de mon col forment de la buée sur mes lunettes de soleil et agressent par la même occasion mes narines déjà traumatisées !

Il est bientôt midi et pour féliciter Nini de sa vaillance ( et surtout pour éviter de m’emmerder avec le réchaud sous la pluie qui viendra, je le sais, précisément à ce moment là) on s’invite au restaurant ! Ce disant, j’espère que le proprio à le sens de l’humour car on ressemble à rien et on parfume le « Chacal N°5 ». Mais tom est un passe partout et le repas et l’accueil seront au top !

Côté sonorité, dés l’approche des grande villes je deviens malade ! Entre le bruit les bahuts ,gros Truck, bus de voyage, transport en commun, voie ferrée, pompiers, ambulance, accros du klaxone et j’en passe… je Tilt comme un flipper comment ai je pu supporter tout ce vacarme dans lequel j’ai pourtant vécu !! Mais le pire du pire reste incontestablement les scooters asthmatique qui whinnnnnnnnnnnnent en nous frôlant..c’est INFERNAL ! Mais il faut le reconnaître c’est diabolique pour circuler et je pense que Valentino Rossi a du faire ses premières arme avec un Piaggio !

L’ambiance des sonorités est également ponctuée d’accent Latin, normal !

Car baigné dans un tel brouhaha comment font les gens pour s’entendre.. et bien c’est très simple, les locaux pour dialoguer entre eux….ils Gueulent !! Il gueulent tant et plus si bien qu’on a l’impression qu’ils vont s’entre-tuer mais c’est bien souvent pour finir par s’embrasser !!

Côté sport sinon, Nini se galbe dixit jud ! Et affiche désormais sur la balance industrielle un bien jolie 110 Kilos !! Et oui Nini a eu l’occasion de monter sur une balance industrielle destinée au camionnette des vendanges et elle accuse un bon 110kilos, d’accord c’est avec le vélo et les sacoches mais bon ça fait drôle quand même !

Tom, le petit prince, se régale et c’est un vrai bonheur, encore une fois de le voir s’épanouir ainsi, on a le sentiment qu’il grandi de manière exponentielle depuis ces derniers temps ! Il nous rend encore la tâche facile en se jetant chaque matin dans sa tomobile, s’empressant de relire sa bibliothèque ! Il reproduit fait et geste de papa et s’applique d’autant plus quand il s’agit de conneries à ne pas faire (précise maman) ! Il retient de manière plus aisée les « Put… !! » et « Merd…. ! » échappée par mégarde lorsque mon orteil joue les tête à tête avec les sardines de la tente ou quand l’eau bouillante vient se jeter de désespoir sur mon short. «  CHOOOOOOO CHOoo !! » oui Tom c’est très chaud !

Le petit mot de nini

Désolée les amis, pour cette absence momentanée des ondes, mais les journées sont tellement remplies que le soir je suis tellement claquée, que je n’ai plus le courage de vous donnez des nouvelles.

Alors voici en quelques lignes un bref aperçue de ces dernières journée, car depuis Pise nous avons retrouvé la côte, la mer, mais aussi les moustiques, les montées, la chaleur… Chaque jour nous nous disions allez aujourd’hui petite étape, au moins on s’arrête tôt et on profite tranquille, car on a le temps avant de rentrer en France !! Mais au final, ici en Italie la saison d’été finit une fois que les Italiens partent de la côte, ce qui signifie que les campings sont fermés et sachant que nous passons dans des endroits style parc naturel où il n’y a même pas de camping… et bien tu galères ! Tu dois pédaler encore et encore, car il faut bien dormir à quelques part et dans les cinque terres tu ne dors pas à l’hôtel, sinon tu pètes le budget !! Donc après notre journée de folie à travers les cinque terres où j’ai bien cru pleurer tellement c’était long et dur, nous nous sommes posés quelques jours à Levanto histoire de visiter et de surtout essayer de récupérer… Car Tom c’est quand même tapé 5h40 de carriole, mais rassurez vous, il était malgré tout heureux, il chantait, il lisait…c’est plutôt moi qui culpabiliser !!! Je pensais qu’après les cinque terres que j’avais fait le plus dur, qu’à présent nous allions parcourir le bord de mer tranquille jusqu’à Genova… Et bien non, erreur une fois encore, des montées, des cols, de grosses descentes pour ensuite remonter… Un peu de fatigue dans les jambes aujourd’hui quand même. Surtout que j’aimerai qu’on explique pourquoi les campings s’implantent toujours au milieu d’une montagne, tout en haut en haut… Franchement pourquoi ? Vraiment le mystère reste entier !!!

Et puis autre mystère, les panneaux de signalisation italiens, ils ont eu des pack comme en Albanie, sauf qu’ici ils se trompent souvent dans les lieux d’implantation… Cyril et Roger pourront en attester également !! Alors à un moment tu te dis « chouette » nous sommes plus qu’à 12kms du col, puis 3 kms après tu es toujours à 12kms, et 2 kms après tu es maintenant à 15kms.. Oui oui, alors qu’il y a qu’une route, .. Bref tu as vraiment de quoi enrager… en tous les cas, je ne mis fie plus !!!

Sinon que dire de plus, nous sommes heureux, nous profitons de tous les instants en famille tranquille sans stress, sans contraintes, c’est si bon… La fin est proche, nous le savons alors on se remplit de toutes ces petites choses qui font que la vie mérite d’être vécue !!

Jeudi 15 Septembre


Cinque terre! Un peu plus tôt que prévu ! Décidement journée pleine de surprises que fut celle d’Hier!!

Nous voici à LEVENTO et oui déja! aprés une journée de folie surplombant le spot absolument magnifique des 5 terras! 5H47 de pedalage et des portions TRES dures surtout lorsqu’ellesne sont pas « préparées » préalablement dans la tête! Merci donc à l’Hôtesse de Lerici qui enfermée dans sa micro Cahute enfumée, façon BANG, clope au bec et voix de Gorille nous a baladé ici et là! Pour rien!! car aucun camping à la spezzia !

 


Du coup on se remet tout doux! Réveil avec un bon mal de canne ce matin, et au programme ce sera OFF complet toute la journée! Visite  demain du spot, encore une fois extraordinnaire, de cinq villages mais déja vue de la route qui surplombe ce fut magnifique ( une petite pensée d’ailleur à Balto Bixente Ironman avec qui nous devions, il y a quelques années , visiter le coin!!!)

Tom progresse de façon exponentielle et affirme son caractère ! le temps passe à une allure de fou et aprés plus de 4 mois d’aventure le jour du départ est encore tout frais dans ma mémoire avec nos esperances, nos doutes et nos incertitudes….

 1O SEPTEMBRE!

Tout d’abord en ce jour particulier : je voulais faire un énorme bisous à ma Satine pour son anniversaire. J’ai pensé très fort à toi ma chérie.La Torre pendente :Le bureau d’études « la Corps » n’est pas passé à Pise ça c’est sûre.. Car il y a eu comme un loupé au niveau du suivis de chantier !! Franchement Papa, il y aurait de quoi faire ici en Italie !! En plus maman serait à côté de la mer… Le seul problème pour toi , outre la langue, ceux sont les moustiques. Peut-être à cause de l’humidité ambiante, où juste parce que tout est un peu dingue ici, mais c’est claffit de moustiques. Vive les serpentins, la citronnelle et les bracelets magiques de Maman !! D’ailleurs oui, ces supers bracelets anti-moustiques spécials « pays tropicaux » et bien heureusement que nous sommes allés qu’en Italie, car Raf s’est fait piquer juste à coté du bracelet !!!D’ailleurs j’ai une question à tous les lecteurs de ce blog : Quel est l’utilité d’un moustiques ?? Si nous les exterminions est-ce qu’il y aurait des conséquences désastreuses ?Ha oui au camping « Torre pendente », ils ont tellement peur qu’elle nous tombe sur la tête, qu’ils rendent obligatoire le port de bonnet de main à la piscine de camping… Oui oui, nous avons dû porter des bonnets ridicules pour nous baigner au cas où bien sûre !! je garde des photos magiques de raf sous le coude !Une belle rencontre :Merci Michel et Claude pour nous avoir recommander la visite de Lucca, une belle surprise, un village magnifique que nous aurions souhaité visiter encore et encore tellement il y faisait bon vivre. Ces pelouses tout autour des remparts nous donnaient envie de nous jeter dedans, voir de se poser et de bouquiner un bon livre… Malheureusement nous ne pouvions pas vous attendre sur l’air de camping-car, alors nous avons tracé la route direction la mer où là, les camping ne manquent pas. D’ailleurs ici c’est fin de saison, malgré les cars de touristes que nous avons vu défilé à Pise et à Florence en ce début du mois de septembre, ici c’est la fin de saison. Les piscines sont vidées, les animations sont terminées, mais tu continues quand même à payer le prix pleine saison… Quand même !!La vue sur les Alpes Italiennesça sent le retour, cette après midi j’ai vu des montagnes avec de la neige, de vrais montagnes bien hautes tout comme chez nous !! et là le choc !! comme si nous arrivions déjà. Certes je suis heureuse de savoir que je vais retrouver la famille et les amis mais d’un autre côté je suis tellement heureuse et détendue ici. Pas de contraintes, des rencontres, des paysages de folie… des moments de vie magiques !! bref ça faisait vraiment bizarre, mais bon il reste 2 mois quand même alors pas de quoi s’affoler non plus !

Vendredi 9 Septembre 

« Pisaaaa !!! » En voilà une bien très belle ville encore !!Après Florence visitée à la « va vite » en vélo et en famille nous voilà à Pise où nous prenons le temps d’apprécier la « Dolce Vita »! Alors oui, la torre pendente est assez spectaculaire et donne un côté « truc qui clôche » au milieu des édifices mais le cœur de la ville est tout aussi intéressant ! Loin de la foule qui squatte la place de la liberté, nous prenons le temps de vaquer dans ces belles ruelles qui sentent bon l’Italie. Les couleurs, les ombres, les odeurs de pasta, les scooters, vélos et autres Casanova nous rappellent chaque seconde où nous sommes ! Les Quaix au bord de l’Arno à même des airs de Grenoble quartier st Laurent ! On s’y sent bien, comme à la maison !Aussi, pour fêter le 4ème mois d’aventure une pizza à Pisa est une évidence ! Là encore, on aura beau dire, ils sont et resteront les maestros ! Peut être la meilleure que j’eusse mangé jusqu’à présent! Peut être la saveur était aussi conditionnée par le spectacle et la situation mais qu’importe !! un grand moment !On en profite également pour bader devant les passants et admirer la dextérité des Fangios ! Ils n’ont décidément plus assez de mains pour tenir le guidon de la vespa, parler au téléphone une clope coincée entre les doigts, faire signe à la belle brune aux grandes lunettes Gucci…Il arrivent encore à parler avec les mains en lâchant les commandes !! et se passer une main dans les cheveux en réajustant ses Ray Ban !! Moi je dis trop forts ces Ritales, c’est comme ça qu’on les aime ! Nature quoi !!Retour au camping !Le camping c’est bien ! Retour aux sources et blablabla et blabla bla. C’est vrai en Autriche ou en suisse aussi perdu dans les campagnes ou le calme et la sérénité nous gagnent! Ici à 8oo mètres du centre et du Truc qui penche pas droit…pas du tout !Come back :Une idée lumineuse nous a encouragé à se placer loin des autres tentes, le spot frise la perfection et seul le bâtiment en rénovation attise doutes et curiosité !7H30 un petit sifflement du gai et joyeux « travailleur  Italien » résonne non loin de notre campement ! 7H32 le Pavarotti du bâtiment entame une sonate en Soprano ! Puis la meuleuse le rejoint dans son répertoire. Il accorde ses instruments, DOOOOO pour la perceuse. REEEEEEEEEEEEEE pour la disqueuse. Miiiiiiiiiiiiiiiiiii pour la sci égoïne…. Je connais que trop bien le chant des diverses outils pour ne pas me tromper ! C’est un Concerto et nous sommes aux premières loges ! Perceuses à percussion, visseuse, scie à ruban, marteau…ils sont trois mélomanes désormais à épauler notre idole ! Pour s’entendre chanter et accompagner notre soliste favorit les sbires eux se mettent à gueuler un peu plus fort et beaucoup plus faux aussi les grands classiques Italiens ! Bref c’est CARNAGE-land et Tom n’a pas encore l’âge visiblement pour apprécier ces douces mélodies  ! Dés 8h de toute façon c’est l’apocalypse, le boucan des camions, voitures, scooter, avions… et je repense à la douceur des pays autrichien où nous pouvions ronfler en paix !!!Je réalise au même moment que je ne pourrais probablement plus vivre en ville, dans une telle cacophonie ! ça me rend fou !!!De toute façon nous n’avons guère le choix et Tom a véritablement besoin de se refaire la cerise ! La semaine avec Les Papys (et la mamy) qu’ils ne cesse d’ailleurs de réclamer depuis, l’ont bien fatigué ! Nous tentons donc de retrouver le rythme ! De nouveau l’appétit revient et un comportement plus naturel refait surface!Les retrouvailles avec nos montures nous font également du bien, même si un petit goût de mélancolie nous guette. Sans trop se le dire nous savons désormais qu’il s’agit du chemin retour et, oui, quelque part c’est un peu triste !! Mais profitons, profitons !! nous avons encore du temps ! Et lorsque je lis les mails on retrouve vite le sourire en repensant aux amis, aux proches, aux potes et à la famille !les moustiques !En voilà une bien belle invention ! Ici ils sont d’un race supérieur, ils ont des dents ! Alors un badigeonnage en règle est devenu notre rite coutumier ! Plus personne ne nous approche tellement on sent bizarre ! Le lots de serpentins qui se consument autour de la tente donne à notre camp une allure de Secte d’un nouveau genre ! Mais pire encore que les moustiques, Nini ! Véritablement phobique des bzzzzzzzz en tout genre depuis « les événements dont il ne faut plus prononcer le nom » ! Nini donc se transforme en rambo, avec un ruban rouge autour de la tête , et entre en mode « dezinguage » ! Elle Déglingue tout ce qui bouge à grand coup de « Birkinsctok »Et là, les amis il ne faut plus rester dans les parages car oui les moustiques piquent et ça fait mal mais les grandes tartes pointure 38 dans la gueule aussi ! Du coup j’opte pour les piqûres c’est plus sur et bien moins douloureux !!le mot de papyRo aprés une semaine surprise avec nous:

Heureux qui comme Ulysse …Pas une minute pas une seconde sans repenser à cette merveilleuse semaine avec Tomobiletour.

Après 4 mois sans vous voir ce fut un très grand moment de bonheur de vous retrouver dans une forme éblouissante et un moral d’acier. Vos sourires m’ont galvanisé et m’ont donné une envie folle de partager votre voyage.

Dopé d’un tel entousiasme rien ne pouvait m’arrêter et j’ai emboité avec frénésie la roue de Raph. sans aucun problème ni complexe même si la position du pédaleur n’était pas celle de Poulidor. Cette attitude n’a pas fini de faire le tour de la planète et va entretenir pour des lustres les conversations sur l’art de faire du vélo comme une grenouille sur sa boîte d’allumettes en 52/14 les doigs dans le nez. Qu’importe j’en suis ravi et ceci laissera un super souvenir à tous.

Ce petit bout de route fait avec vous est pour moi un des plus beau moment de ma vie où ma fièrté a eté a son paroxisme surtout le dernier jour où Damien est a son tour venu à notre secours nous recupérer à Florence après nos déboires avec une SNCF lamentable.

J’avais ce jour là fait la promotion de ma vie, un retour en arrière de 46 ans avec Gérard, Guy et Pierre au Danemark, un superbe voyage au pays du soleil et des arts, une extraordinaires et merveilleuse réunion familiale avec Mimi bien présente dans mon cœur, bref j’étais heureux de réaliser que ce que j’avais semé n’était autre qu’une belle histoire d’amour.

Merci les enfants, merci Mimi, merci les amis qui ont pris part chacun à leur manière à ce merveilleux cadeau, et je souhaite à tous la même aventure.

Merci Tomobiletour.

 

 

 

 

 

 

Papyro


 La loi statistique !Bien sûr, on ne tient pas à stigmatiser ! Les cons y’en a de partout, c’est à ça qu’on les reconnaît, et on a eu l’occasion de verifier!! ! Les voyous et les bonnes âmes également, pourtant, en ramenant à une même densité de population, les proportions ne sont pas identiques et mettent certaines choses en évidence !Voilà pourquoi il est courant de considérer le Suisse comme sérieux, le Français comme râleur….etc etc…Et qu’on le veuille ou non, il existe en Italie une certaine classe que l’on a bien du mal à définir !Les femmes par exemple, portent en elle, peut être dès la naissance, une certaine prestance que l’on ne peut nier (attention on parle encore d’une proportion de la population !!!! y’a aussi des moches qui se sapent comme des sacs à patates !!!).Les Hommes, eux, déambulent avec cette allure latine et nonchalante qui énerve, agace ou exaspère même les pro-british mais qui respire l’Italie. Chauve, bedonnant, gringalet y’a pas à tordre, ils se tiennent « Fier « comme des statues grecs en arrosant tout le monde du regard d’un « tu m’as vu ou bien ? » ! Si ils avaient un klaxonne comme option sur leur I-Phone ils l’utiliseraient pour jouer les Ferraris même avec leur gabarit et leur physique de fiat 500 ! Mais ils sont clean, rien à dire, rasés de près, parfumés, peignés, gominés, la classe, grande classe même ; chaussures, costume chemise tout est nickel et oui, ça le fait !! Ça le fait en tout cas bien plus qu’un cyclo boutonneux sueur au front et chaussettes sales qui puent de tous côtés !Les Senoris sont comme suspendues à un fil tenu par un ange et l’on ne peut y rester insensible. Pas forcement plus belles qu’ailleurs mais toujours élégantes, bien apprêtées, elles évoluent perchées sur les talons comme des dames de caractère que l’on considèrent avec respect. Malheureusement les lois de l’apesanteur sont les mêmes pour tout le monde et quand le fil cède, newton rend à la bellissima le rôle de Mama pasta ! La répartition change, la magie n’opère plus mais le regard de la belle est le même,  et c’est un autre visage traditionnel de l’Italie.Même sur la « pista » les cyclos transalpins sont probablement les mieux équipés  du monde ! Colnago, Alpina, Bianchi, Pinarello, ils rivalisent les uns les autres sur leurs montures, ça brille et ça sent la « high technolgie » !! Dans la poche, un peigne, un portable, une brosse à dent et une capote !! Beau que du beau, comme les tenues, ça sent le neuf, ça en est presque incroyable !Nous qui ne parvenons pas à rester Clean plus d’un quart d’heure ? On se pose des questions!Ici du chocolat, là une trace de chaîne, un peu de coca sur la manche, une trace de poussière, du dentifrice..diantre quel est leur secret !!!!Moi je suis sale et sent le poisson et eux sont Blancs aux effluves d’Armani !!! Et bien je l’ai !! ils ne font pas tous que du vélo, certains sont en parade !! car sitôt le vélo posé paf, le voilà au bar une bière à la main sortant de son maillot « champion du monde » un paquet de clope !!!!! je suis rassuré !

Le voyage en famille

Bref c’est dans ce contexte que nous avons eu le plaisir de rouler en famille !Cyril, champion du monde des surprises en tout genre a poussé le padré Villard dans le train sans ménagement et sans conditions ,direction l’Italie pour une semaine de voyage à vélo ! Avec une organisation diabolique digne des ingénieurs de la NASA les voilà à Ancona prêt à bouffer du bitume direction Firenze !Les premiers tours de roue nous font craindre le pire ! Peu habitué à la position spéciale du VTT le padré nous joue les scènes du « shpounzes » en zigzaguant deçà delà sur la chaussée !!

La Madré pensait sûrement bien faire en « camouflant » dans les sacoches les boites de pâtés, conserves de cassoulets et autres denrées indispensables à l’équilibre énergétique et nutritif des sportifs de haut niveau que nous sommes ! Mais non, le poids des conserves ne faciliteront pas la prise en main de la bête (généreusement mis à dispos par Le Boss de Civis informatique à Grenoble).Les kilomètres aidant, le père Villard assimile la position mais reste assis trop bas sur la selle ! Malgré tout il avale les bornes sans broncher en tenant absolument à conserver son allure de grenouille sur une boite d’allumette, les genoux aux oreilles.

Petit à petit nous parviendrons à gagner quelques centimètres pour améliorer le confort de Papy sur son vélo mais le plus dur reste à faire !!! Les Vitesses !!!!!!

Pour cette problématique, rien à faire, même en lui surchargeant de moellons ses sacoches, rien à faire papy « n’aime pas mouliner !! » Le troisième plateau aura donc passé d’agréables vacances en Italie , la chaîne un peu moins, forcement  et je me dis que le cardiologue du patient VILLARD Roger doit être un être doué d’une certaine patience !

Peu importe, nous sommes tout sourire, la semaine fut belle, magnifique même, quel grand bonheur de pouvoir partager, faire partager un petit bout de notre aventure avec la famille !!

Quitte à décevoir nos innombrables fans qui nous prennent encore pour des mutants de l’espace….Il n’en n’est rien comme on pu le constater Cyril et Roger ! Le rythme est à la portée du plus grand nombre et il n’est pas question d’exploit ! Du Bonheur on vous dit !!

Les transports

Pour le retour en France, les cheminots nous réserveront une dernière surprise !

Et bien que de nombreux Cyclos-voyageurs européens présent à la gare regagnaient leurs pénates en hollande, Allemagne, Autriche, Suisse avec un billet couchette et wagon « bicyclette » sereins comme des papes ! Nous nous retrouvons bloqués par des « no possibilé, no possibilé !!! scuzi ma no possibilé per la frencia »

La SNCF nous fera définitivement préférer le voyage en voiture ! Nous voilà contraint d’appeler au secours et en urgence à 13h le Grand frère qui pourra désormais postuler chez Europe assistance.

Le retour se fera donc en voiture et aura donné l’occasion de voir le grand frère !!! une bonne excuse !!

Les besoin d’un enfant

Sans se lancer dans de grand discours moralisateur ou se prendre pour la mère Dolto « new génération », nous avons tenter de discerner les besoins fondamentaux pour voyager avec un enfants. Pour les jeunes parents en soif d’aventure, quelques conseils donc !

Après analyse et de grandes discutions avec papy Roger, nous avons à présent identifier les bases !

  • De repères

tout d’abord il a besoin de son papa et de sa maman pour se réfugier dans leur bras quand il a peur ou qu’il a mal. Nous sommes bien sûrs toujours disposés pour un gros câlin d’amour.

La tente, sa carriole, ses cubes, le doudou sont ses repères dont il a besoin, pour se sentir en sécurité. Roger hallucinait en le voyant monter dans sa carriole après nos pic nique, c’était sa petite bulle à lui, où il a ses jouets, son monde et ça l’apaise et le rassure. Il peut se réveiller tout seul dans la tente et se mettre à bouquiner tout seul car il sait au fond de lui que nous sommes pas loin !

Même si nous changeons tous les jours de lieu, tous les jours de camping, même si nous mangeons à différents endroits, ses repères sont toujours les mêmes et il est rassuré et d’être en CONFIANCE !

  • De repos

Car oui, la fatigue en fin de journée nous rend susceptible, irritable et parfois nous permet même de nous engueuler avec notre conjoint. Mais chez les enfants, c’est essentiel… Après notre nuit pourrie dans le bateau et nos 5 jours de pédalage acharné pour arriver à Florence avec le padre et Cyril ( 300kms en 5 jours dont une étape de 88kms!) Tom n’a pas pu se reposer suffisamment. Bilan, il est excité, à du mal à trouver le sommeil, mange mal, râle pour un rien, trébuche sur n’importe quoi, pleure pour un rien, fait des caprices…. Bref, cette expérience nous prouve encore une fois que c’est indispensable d’avoir des moments calmes, des journées off pour qu’il se repose et recharge ses batteries !

  • D’amour

Pas besoin d’explications pour ça, nous l’aimons, lui aussi, nous lui montrons tous les jours et il nous le rend bien. Cette aventure nous permet de vivre 24h/24h avec lui et ça c’est une vraie chance. Nous avons crée une vraie relation de confiance, une vraie complicité.

Nous partageons pleins de petites choses qui comme ça dans notre quotidien nous paraissent insignifiant mais ici, prennent tous leurs sens. Et puis, sans stress, sans contraintes, nous pouvons prendre vraiment le temps de profiter de ces petits moments car pas besoin d’aller faire le ménage ou de se préparer à la journée de boulot du lendemain. Il sait que nous ferons tout pour le rendre heureux et que nous sommes jamais bien loin de lui pour veiller sur lui…Bref, il est heureux, épanouie, curieux,…

Lundi 5 septembre : Le repos du Guerrier

Le départ du Padre et du frangin, avec Damien notre sauveur !!! Nous allons passer une journée glandouille, c’est à dire que nous ne sortirons pas du camping, nous déjeunerons à 14h30 après un gros dodo et une mâtiné lecture. Un peu de lessive, quelques réparation et nettoyage du materiel, puis lecture, informatique et jeux avec Tom… Nous soufflons et ça fait du bien à tous le monde.

Dimanche 4 septembre: Départ raté mais une visite de Florence en Famille

Après avoir passé 2 bonnes heures à la gare pour trouver des solutions pour le retour. Nous voilà dans Florence. Une ville magnifique, des monuments de folie, des petites ruelles pleines de charmes, des boutiques de dingue… Bref une vraie belle surprise et une vraie belle journée. Pour finir sur un bon repas bien arrosé en famille en attendant Damien qui n’arrivera qu’à 2h00 du matin….

Samedi 3 septembre : Florence nous voilà, la famille Villard brûle le bitume de Florence !

Vendredi 2 septembre : une belle étape dans la montagne, dans des collinettes, c’est à dire que tu montes, tu descends, tu montes, tu descends… Au final tu montes plus que ce que tu descends mais l’étape sera plus courte que la vieille afin de veiller à l’équilibre de notre enfant, parents ingrats que nous sommes !

Jeudi 1er septembre : Une étape de folie : 88kms au compteur et 5h sur le vélo

Une journée longue longue longue.. Avec beaucoup de circulation, beaucoup de voitures, beaucoup de coups de pédales, beaucoup de désillusions, car oui nous avons cherché, cherché un camping qui était fermé depuis 10 ans… Au final, nous négocierons une chambre pour 4 dans un hôtel, car à 19h30, il était temps de sortir Tom de sa chariote ! Mais comme d’habitude, il est au top, toujours content, toujours le smile, du bonheur ! Après 2 bonnes bières en terrasse, nous pouvons déguster notre Aligot assis comme des gitans dans la chambre de l’hôtel !!

Et une grosse pensée pour mes copines Tildy et Marie : Énormes bisous à vous

Mercredi 31 août : Le bord de mer, nous on y aime !!!

Belle journée, bien roulé, pas de soucis technique. Ha si, nous n’avons pas le choix du spot pour le déjeuner, donc nous choisirons au final un spot au bord de la route, au milieu des racines, des feuilles pourries.. mais bon Roger est content, cela lui rappel de bons souvenirs d’Antan !!

 

 

 

 

 

 

Mardi 30 août : Le grand convois de cycliste en tenue Attila Sport

Nous trouvons la route de sortie difficilement, Tout le monde suit le rythme. C’est tellement bizarre

Samedi 27 Août : To be happy or not to be!!that’s a question !!!!!!!!

Vie t-on pour se souvenirs !?!

Ce pourrait être un sujet de Philo mais sans m’ étendre sur la question, je repondrais « Carpe Diem !» je vie pour vivre ! L’instant, la journée, la minute, la seconde, l’éclat , l’étincelle de bonheur !

J’aborde le sujet car bien souvent la question revient !

« Mais est ce que votre fils s’en souviendra de tout ça ! »

Autrement dit, a quoi ça sert ?? ce qui revient à dire que l’aventure est un caprice d’un jeune couple insouciant désireux de vivre un voyage égoïstement !

Il serait bien long d’échanger sur le sujet !! Mais le fait est que ce jour, le vendredi 26 Août à 16h54 précise, je vois mon gamin, mort de rire au bord de la plage en train de boire la tasse dans son château fort de sable ! A cet instant précis, je suis heureux, mon fils Rayonne la vie et notre complicité ne fait aucun doute. A l’heure ou je devrait être en train de bosser je mesure la valeur de l’instant sans me soucier de savoir ce qu’il en retiendra. Car c’est une évidence, Tom ne pourra jamais se remémorer ce qu’il a vécu en ce vendredi 26 Août à 16h54, mais à cette date, j’en suis témoin, il était le plus heureux du monde ! Ce privilège nous le vivons depuis maintenant presque 4 mois, et c’est autant d’instant partagés, de regards échangés, de rire, de vie.. alors pour la question de savoir s’il s’en souviendra, franchement, je ne me la pose pas !!!

D’un extrême à l’autre ! La venue des Grands parents Souchon aura transformé l’aventure en une semaine de Grand luxe !!!

D’une nuit sous Toile au 4 Etoiles !

Première Etoile : le cadre, en bord de mer…Idyllique !!! Hotel sur la côte, à quelques km de la Maison de famille Ferrari et du spot de tournage de James Bond !! Ambiance So British, mur blanc, moquette, marbre, piscine, vue sur la mer, plage privée, salle de jeux, hamman, jacuzi, salle de sport & de muscu, terrain de tennis, cinéma… pfuiiiiiiiiiiiiiou

Deuxieme Etoile : la chambre !! GRANDE, 20 fois la tente !!! climatisation !! Lumière tamisée, salle de bain, baignoire, balcon avec, encore, vue sur la mer, Ecran plasma, gel douche à profusion et femme de ménage tout les jours !La douche froide au tuyau d’arrosage se transforme en bain moussant parfumé extraordinaire ! Bref c’est du délire et on ne s’en lasse pas !!!

Troisième Etoile : Le service, acceuil, animation, spectacle, beach party, smile par ci et smile par là, comme des stars de cinéma !!!

Quatrieme étoile ! La Bouffe !!

Au petit dej’ assis par terre nous voici reçus en costard cravate et large sourire, placés par une charmante hôtesse, le tout dans un cadre magique avec vue sur la piscine et la mer !!

Le buffet en un mot : gargantuesque ! On en perd la tête et inévitablement, on devient plus du tout raisonnable ! Une incursion dans un tout autre monde, un autre système, une autre vision  du voyage et des vacances! De la bouffe à profusion : croissants, viennoiseries, saucisses, fromage, lardons, beignets, crêpes, gaufres, pain au 1, 2, 3 ou 4 céréales, omelettes, fruits, jus, yaourt, flageolet, légumes….et ça c’est juste pour le petit déjeuner !!! et encore j’en oublie, j’en oublie presque autant qu’ils en jettent !! Malgré ça, certains arrivent encore à se plaindre et les comportements des clients nous surprennent !! les assiettes débordent, que dis-je, vomissent de victuailles en tout genre car tant qu’il y’en a…j’en veux aussi, y’a pas de raison !!

Heureusement que ceux sont des assiettes mises à dispositions, des chaudrons ne suffiraient même pas pour certains qui seraient peut être encore capables de trouver la force pour se resservir! Je me moque, je me moque, mais, comme tout le monde, nous nous faisons griser par cette abondance de nourriture et les premiers jours, nous avons pareillement les yeux bien plus gros que le ventre ! Comme quoi aucune leçon à donner !!

Tom est aux anges, il se retrouve assis, à une table avec pain au chocolat, croissant, corn flakes, chocolat, raisin, glace, et ses petites mains hésitent avant de trouver le bonheur ! Il ne sait plus ou donner de la tête et ses yeux pétillent d’euphorie !

Mais très vite, un sentiment de Honte puis de culpabilité et enfin de sottise nous envahissent et nous ramènent à la raison !

C’est également l’occasion pour Papy et Mamy de ramener les supers cadeaux des marraines et de charger encore un peu la mule, moi en l’occurrence, avec des nouvelles fringues « Fashion » pour Tom….et Virgine!

Bref, c’est une semaine de pure bonheur (encore une tiens !) pour recharger les batteries, profiter de la famille, souffler sereinement dans un lit de 2 mètres au milieu d’une chambre climatisée à l’abri des puces, moustiques, abeilles, scorpions, araignées, serpents, singes, sangliers, alligators, buffles et autre dragons ! Dieu que c’est bon !!!

Alors on ne fait pas la fine bouche et on en profite à fond, visite, snorkeling, plongée bouteille, bateau et visite de la côte….c’est Noël sous le soleil !! Un GRAND, GRAND GRAND merci à Claude et Annie avec qui nous auront passé une semaine pleine de souvenirs et de beaux moments de partage.

Merci également à tous les généreux donateurs, connu ou inconnu qui nous permettent de poursuivre l’aventure avec un peu plus de confort !

Jeudi 25 août : Joyeux anniversaire à ma pink sister : Caro

Lundi 22 août

Aujourd’hui se sera visite de Corfu, repas grec, dodo et plage ! Bref que demander de plus que de prendre des vacances, au milieu des vacances !! Comme d’habitude mes parents sont au top, de belles journées s’annoncent, car Raf a décidé d’initier le padré à la plongée sous marine, autant dire que ses années passées à Maré lui reviennent en mémoire et lui font pétiller les yeux…

Dimanche 21 août : Les retrouvailles

Après 2 jours de farniente dans un super camping sur l’ïle de Corfu, ce matin c’était les retrouvailles avec mes parents, qui une fois encore nous font le grand plaisir de venir partager quelques jours avec nous. Nous sommes heureux de nous retrouver, Tom ne lâche plus « papy » et « mamy »… forcément Tom a de nouveaux vêtements, histoire de rester toujours au top sur les photos. Les marraines se sont chargées de renouveler les jouets. L’hôtel où nous allons loger est gigantesque, nous dormons sur des vrais lits molletonneux, avec des salle de bain où tu peux te laver sans tongues et tout nul… et oui où tu te fais des repas assis sur une chaise, avec un choix de folie et avec des produits qui changent des pâtes e du riz . Et bien sûre je mange des yaourts grecs en l’honneur de ma copine Judith !!

Jeudi 18 août : Bonjour la civilisation !

Nous voici en Grèce, ce sera au programme shopping, coiffure dans un salon hyper branché, balade toute seule dans les rues Igoumenista, bref une bien belle journée de récompense après la côte Albanaise et ses montées de folie !! Nous en profitons pour nous reposer, nous cachons Tom du soleil afin que ses boutons ne marquent pas trop son visage.

En tous les cas, nous sommes très heureux d’avoir visiter Albanie, les gens sont vraiment exceptionnels et les plages grandioses, bref nous n’avons aucun regrets et pleins d’images dans la tête.

Lundi 15 Août ! ( Happy Birthday a mon BOSS, Grand Chef de Montchavin les Côches!!!)

Nous sommes ravis d’avoir renoncer à écouter les conseils qui nous invitaient à éviter le pays ! Les côtes sont absolument magnifiques et les gens véritablement charmants. Il ne se passe pas une journée sans se faire accoster pour des encouragements, des séances photos, un verre à boire ou comme récemment, un bon repas au resto ! Oui, les routes sont difficiles et rendent la conduite des pilotes un peu « spontanée » mais aucun incidents ne fut à déclarer !.

Pour le reste, il fait lourd et le soleil n’est définitivement plus ton copain. Il fait très chaud sous la casquette et la route du sud, le long de la côte est une succession de montées, de descentes à fort dénivelé. Ils ont du profiter des soldes pour acheter une commande de panneaux de signalisation « pente 10% ». cherches pas, c’est toujours 10% et pourtant !! avec l’expérience…. on a bien le sentiment de se faire prendre pour des saucisses. Sentiment d’autant plus exacerbé lorsque l’on demande le nombre de Kilomètres d’une ville à une autre, je suppose qu’ils convertissent également les distance en LEKH ( monnaie albanaise) et non en Km, et si l’on se renseigne sur le niveau de difficulté, on en arrive à perdre la raison ! Même si l’objectivité est rare et même difficile parfois, l’aspect facile n’est décidément pas le même pour tous ! Ici c’est toujours EASY, FLAT….et sur nos vélos, c’est irrémédiablement DURE, long, épuisant et sans fin ! A croire qu’ils n’ont jamais fait de vélo sans moteur!

Mais, à force de dire, d’écrire, et de répéter que tout se passe bien, nos anges gardiens ont tenu à nous remettrent les pendules à l’heure. Comme une espèce de malédiction à chaque excès de confiance exprimé tout haut !

Pour le coup donc, ce fut TOM qui trinqua !!!

La chambre était trop belle, la vue trop magnifique et le tarif trop alléchant peut être. Sans nous méfier des nombreux avertissements exprimés par les « mosquitos » en cette fin de journée nous tentons de trouver le sommeil et ce, malgré le « Macumba  night club » local situé à l’étage. Les basses font trembler les murs et m’empêchent de bouquiner, puis les moustiques reviennent chanter à mes oreilles déjà saturées. Ok, je prends les devants, ferme les fenêtres, bouche tout les conduits et m’attaque aux nuisibles volants. Surpris d’en voir autant, je m’arme d’un t-shirt et après quelques shoot d’échauffement mon quota de victimes grimpe en flèche. Je repeins petit à petit les murs blancs de l’hôtel, et mon T-shirt par la même occasion. Un quart d’heure d’extermination plus tard, en sueur, je retourne me coucher en évitant de me laisser gagner par la colère qui monte. Qui monte comme la température dans la chambre close et les Décibels du son techno du dessus !!

Rien y fait les Moskitos ont la vie dure et reviennent me re-re-chatouiller les oreilles, je m’enduit alors de gel spécial «Aggresiv repoulsif- anti cannibales des tropiques » et je rouvre les fenêtres pour laisser sortir ces aiguilles volantes. Toujours aucun résultat probant et Nini décide, à la vue du mur CREPIS, de sortir les matelas et de s’installer dehors, au vent. Il est 3h30 du mat et je squatte à côté de mon Tom et entre deux somnolences je chasse les vampires du visage de mon fils…..

7h00, à la lueur du jour, je retrouve un bébé qui n’est pas le mien en train d’explorer, de ses doigts boudinés, ma cavité nasale avec le tact et la même douceur qu’une foreuse mal aiguisée. Vision d’horreur, Tom s’est déguisé en Pneu de cross avec crampons spécial modèle Paris Dakar en version limitée Rouge pastèque ! J’ai envie de pleurer !! Je ne sais pas comment il fait mais il souri encore et joue avec moi qui a bien du mal a dissimulé mon mal être et ma culpabilité !!! Dur !!!

Le petit mot de nini

Après 3 jours de farniente dans un pire spot, avec plage et eau de rêve, nous voilà de nouveau sur nos vélos et quoi de mieux après 3 jours off que des côtes de folies en plein cagnard : je me le demande !!! franchement, je ne pensais pas que ça monter autant l’Albanie, et là ça monte ça monte, mais les vues sont tellement belles que ça te ferait presque oublié que tu en Ch…. grave !

Tous les gens en voiture, à moto, à dos d’âne, nous regardent avec des gros yeux d’extraterrestres et ce demande quel est notre motivation pour avancer comme ça en plein cagnard à vélo sur ces P—– de côtes… Et bien là, j’avoue je me le suis demandée…. Et plus pas plus tard que hier matin, je disais à Raf que j’étais gênée quand les gens me renvoyaient une image de « wonder woman » et que pendant ces moments là, j’avais vraiment l’impression d’être un imposteur. Car finalement oui c’était dur quelques fois mais vraiment à la porté de tous… mais là, je reconnais que ces dernières étapes de vélo sur la côte Albanaise sont carrément difficiles, la chaleur n’aidant pas certainement !! mais bon, on monte tranquillou et aucun chrono n’est noté, il ne vaut mieux pas d’ailleurs !!!

Sinon les gens sont tellement gentils que tu te poses toujours la question de savoir quel est leur intérêt, qu’est ce qu’ils vont te demander en échange… Hier en fin de journée, une famille albanaise, estomaqué par notre chargement en pleine montagne, s’arrête pour nous inviter à boire un coup avec eux et que nous leur racontions notre aventure. Nous avons le droit au drapeau, stylo et porte clef albanais. Ensuite, ils nous trouvent une chambre dans le village où nous étions, bref du délire devant tant de gentillesse désintéressée.

Ce midi, Carmen et son mari mangent à côté de nous, font la traduction pour le restaurateur, ensuite ils nous offrent du vin, puis au final nous paye le repas parce que ça leur fait plaisir…

Une famille, nous invite chez elle alors que nous sommes en pause boisson pour Tom, pour un petit café et tenter de trouver un remède pour les 150 pustules que Tom a sur la tête… Au final il est 12h00, nous nous retrouvons avec un verre de raki, puis du pain, Tom joue avec un sceau d’eau et ses cubes en plein milieu de leur maison rudimentaire mais chaleureuse. Ils n’ont pas beaucoup mais sont prêts à nous offrir à manger, il nous offre du raki pour faire fuir les moustiques pour les nuits à venir bref la folie.

Moins les gens ont plus ils sont généreux, c’est dingue !

Mon fils est couvert de pustules sur tous le visage c’est trop horrible et je me sens tellement impuissante à ce qu’il doit ressentir avec tous ces boutons sur le visage, que ça me fait mal au ventre. J’aurai tellement préféré que ce soit moi qui est toutes ces marques mais non c’est lui… J’espère que demain il va reprendre apparence humaine et ne plus faire peur aux petites filles au parc !!

ps de raf !! : ceci dit, il ne semble pas plus affecté de cette mésaventure, il danse, bouffe comme un goret, s’amuse et ne perd rien de son regard coquin….et Nous….on est mal, on se culpabilise, ont s’inquiète, on s’en veux à mort… c’est peut être ça aussi être parents !!!!mais quand même…il est tellement moche qu’il fait mal aux yeux !

Lundi 15 Août ! ( Happy Birthday a mon BOSS, Grand Chef de Montchavin les Côches!!!)

Nous sommes ravis d’avoir renoncer à écouter les conseils qui nous invitaient à éviter le pays ! Les côtes sont absolument magnifiques et les gens véritablement charmants. Il ne se passe pas une journée sans se faire accoster pour des encouragements, des séances photos, un verre à boire ou comme récemment, un bon repas au resto ! Oui, les routes sont difficiles et rendent la conduite des pilotes un peu « spontanée » mais aucun incidents ne fut à déclarer !.

Pour le reste, il fait lourd et le soleil n’est définitivement plus ton copain. Il fait très chaud sous la casquette et la route du sud, le long de la côte est une succession de montées, de descentes à fort dénivelé. Ils ont du profiter des soldes pour acheter une commande de panneaux de signalisation « pente 10% ». cherches pas, c’est toujours 10% et pourtant !! avec l’expérience…. on a bien le sentiment de se faire prendre pour des saucisses. Sentiment d’autant plus exacerbé lorsque l’on demande le nombre de Kilomètres d’une ville à une autre, je suppose qu’ils convertissent également les distance en LEKH ( monnaie albanaise) et non en Km, et si l’on se renseigne sur le niveau de difficulté, on en arrive à perdre la raison ! Même si l’objectivité est rare et même difficile parfois, l’aspect facile n’est décidément pas le même pour tous ! Ici c’est toujours EASY, FLAT….et sur nos vélos, c’est irrémédiablement DURE, long, épuisant et sans fin ! A croire qu’ils n’ont jamais fait de vélo sans moteur!

Mais, à force de dire, d’écrire, et de répéter que tout se passe bien, nos anges gardiens ont tenu à nous remettrent les pendules à l’heure. Comme une espèce de malédiction à chaque excès de confiance exprimé tout haut !

Pour le coup donc, ce fut TOM qui trinqua !!!

La chambre était trop belle, la vue trop magnifique et le tarif trop alléchant peut être. Sans nous méfier des nombreux avertissements exprimés par les « mosquitos » en cette fin de journée nous tentons de trouver le sommeil et ce, malgré le « Macumba  night club » local situé à l’étage. Les basses font trembler les murs et m’empêchent de bouquiner, puis les moustiques reviennent chanter à mes oreilles déjà saturées. Ok, je prends les devants, ferme les fenêtres, bouche tout les conduits et m’attaque aux nuisibles volants. Surpris d’en voir autant, je m’arme d’un t-shirt et après quelques shoot d’échauffement mon quota de victimes grimpe en flèche. Je repeins petit à petit les murs blancs de l’hôtel, et mon T-shirt par la même occasion. Un quart d’heure d’extermination plus tard, en sueur, je retourne me coucher en évitant de me laisser gagner par la colère qui monte. Qui monte comme la température dans la chambre close et les Décibels du son techno du dessus !!

Rien y fait les Moskitos ont la vie dure et reviennent me re-re-chatouiller les oreilles, je m’enduit alors de gel spécial «Aggresiv repoulsif- anti cannibales des tropiques » et je rouvre les fenêtres pour laisser sortir ces aiguilles volantes. Toujours aucun résultat probant et Nini décide, à la vue du mur CREPIS, de sortir les matelas et de s’installer dehors, au vent. Il est 3h30 du mat et je squatte à côté de mon Tom et entre deux somnolences je chasse les vampires du visage de mon fils…..

7h00, à la lueur du jour, je retrouve un bébé qui n’est pas le mien en train d’explorer, de ses doigts boudinés, ma cavité nasale avec le tact et la même douceur qu’une foreuse mal aiguisée. Vision d’horreur, Tom s’est déguisé en Pneu de cross avec crampons spécial modèle Paris Dakar en version limitée Rouge pastèque ! J’ai envie de pleurer !! Je ne sais pas comment il fait mais il souri encore et joue avec moi qui a bien du mal a dissimulé mon mal être et ma culpabilité !!! Dur !!!

Le petit mot de nini

Après 3 jours de farniente dans un pire spot, avec plage et eau de rêve, nous voilà de nouveau sur nos vélos et quoi de mieux après 3 jours off que des côtes de folies en plein cagnard : je me le demande !!! franchement, je ne pensais pas que ça monter autant l’Albanie, et là ça monte ça monte, mais les vues sont tellement belles que ça te ferait presque oublié que tu en Ch…. grave !

Tous les gens en voiture, à moto, à dos d’âne, nous regardent avec des gros yeux d’extraterrestres et ce demande quel est notre motivation pour avancer comme ça en plein cagnard à vélo sur ces P—– de côtes… Et bien là, j’avoue je me le suis demandée…. Et plus pas plus tard que hier matin, je disais à Raf que j’étais gênée quand les gens me renvoyaient une image de « wonder woman » et que pendant ces moments là, j’avais vraiment l’impression d’être un imposteur. Car finalement oui c’était dur quelques fois mais vraiment à la porté de tous… mais là, je reconnais que ces dernières étapes de vélo sur la côte Albanaise sont carrément difficiles, la chaleur n’aidant pas certainement !! mais bon, on monte tranquillou et aucun chrono n’est noté, il ne vaut mieux pas d’ailleurs !!!

Sinon les gens sont tellement gentils que tu te poses toujours la question de savoir quel est leur intérêt, qu’est ce qu’ils vont te demander en échange… Hier en fin de journée, une famille albanaise, estomaqué par notre chargement en pleine montagne, s’arrête pour nous inviter à boire un coup avec eux et que nous leur racontions notre aventure. Nous avons le droit au drapeau, stylo et porte clef albanais. Ensuite, ils nous trouvent une chambre dans le village où nous étions, bref du délire devant tant de gentillesse désintéressée.

Ce midi, Carmen et son mari mangent à côté de nous, font la traduction pour le restaurateur, ensuite ils nous offrent du vin, puis au final nous paye le repas parce que ça leur fait plaisir…

Une famille, nous invite chez elle alors que nous sommes en pause boisson pour Tom, pour un petit café et tenter de trouver un remède pour les 150 pustules que Tom a sur la tête… Au final il est 12h00, nous nous retrouvons avec un verre de raki, puis du pain, Tom joue avec un sceau d’eau et ses cubes en plein milieu de leur maison rudimentaire mais chaleureuse. Ils n’ont pas beaucoup mais sont prêts à nous offrir à manger, il nous offre du raki pour faire fuir les moustiques pour les nuits à venir bref la folie.

Moins les gens ont plus ils sont généreux, c’est dingue !

Mon fils est couvert de pustules sur tous le visage c’est trop horrible et je me sens tellement impuissante à ce qu’il doit ressentir avec tous ces boutons sur le visage, que ça me fait mal au ventre. J’aurai tellement préféré que ce soit moi qui est toutes ces marques mais non c’est lui… J’espère que demain il va reprendre apparence humaine et ne plus faire peur aux petites filles au parc !!

ps de raf !! : ceci dit, il ne semble pas plus affecté de cette mésaventure, il danse, bouffe comme un goret, s’amuse et ne perd rien de son regard coquin….et Nous….on est mal, on se culpabilise, ont s’inquiète, on s’en veux à mort… c’est peut être ça aussi être parents !!!!mais quand même…il est tellement moche qu’il fait mal aux yeux !

Vendredi 12 août : Washing machine story

Trop contente je les ai bien eu au camping.. Depuis 2 jours que nous sommes arrivés ils me font tourner en bourrique en me disant que oui je peux faire des machines à laver mais que avec les besoins de l’hôtel c’est difficile de trouver un créneau, que la machine, oui oui il n’y en a qu’une.. tourne toute la journée non stop.

Donc après 4, 5 aller/ retour à la machine sans succès, première tactique j’essaye de me faire copine avec la blanchisseuse (une vieille dame qui travaille tous les jours de 7h à minuit pour son plaisir!). Il faut croire que la machine c’est sa machine, elle a une capacité de 8kg mais elle s’évertue à mettre 2 serviettes par 2 serviettes, moi maintenant les vêtements sales sont mélangés avec le propre, je n’ai pas du tout envie de me fader une grosse matinée de lessive à la main vu le prix que nous payons.

Stratégie numéro 2, j’extirpe des informations à ma nouvelle copine pour savoir quand est-ce qu’elle dort, quand est-ce qu’elle mange histoire de trouver un créneau… Car elle ne savait pas à qui elle avait à faire.. Elle croyait que j’allais abandonner

, que j’allais déposer les armes sachant que je voyais bien qu’ils me prenaient tous pour une conne dans ce camping. Donc qu’est ce que j’ai fait hein ??? Et bien ma Nini, à minuit est allé faire sa machine tranquille et là il y avait de la place tranquille… Ce matin j’ai fait tourner ma deuxième à 6h00 du mat, sauf que la grand mère dormait juste à côté de la machine oui oui… Elle s’est levé, le grand père aussi, ils m’ont baragouiner des trucs en Albanais, me faisant comprendre que ce n’était pas possible, j’ai fait mine que je ne comprenais pas et là hop hop à la vitesse de l’éclair j’ai déclenché la machine histoire qu’ils ne puissent plus rien faire… Hi hi hi ils ont un peu fait la gueule mais tant pis, j’étais satisfaite de moi ! Sereine et détendue j’ai passé une excellente fin de nuit !

Sinon que dire, le sable c’est génial pour les enfants, Tom s’éclate. Enfin je ne sais pas qui de Raf ou de Tom s’éclate le plus à faire des châteaux gigantesques, des sortes de mini piscines, du land art avec des cailloux, bref du bonheur et là on se gave de bons moments et de détente.

Jeudi 11 août : TROP SYMPA, vraiment trop !Lourd même!

Les étapes s’accélèrent, et, il faut bien le dire nous sommes quelque peu déçu en descendant vers VLORE où pourtant, beaucoup de touristes nous vantaient les louanges d’un spot extraordinaire !

Déçus donc, nous enchaînons les Kilomètres, les routes ressemblent à des routes désormais, encore bien malades certes, mais plus ou moins goudronnées. Bien sûr, les surprises ne manquent pas, des tronçons manquant sur 500 m et au bord des autoroutes des pseudos pistes cyclables, qui débutent, s’arrêtent, reprennent, faute de peinture sûrement ! Ces voies rapides se muent en départementales le temps d’un rond point, même si bien souvent personne n’attend le carrefour pour faire demi tour ou bifurquer à contre sens, à sa guise… La vigilance est de mise par ici et je ne parviens même pas à m’évader ou rêvasser tant mes pensées sont concentrées sur l’asphalte, les trous, les caillasses, les chiens écrasés, les pilotes, les vaches, les sans permis, et les vaches sans permis écrasées dans un trou….

Nini aussi trouve le temps long et désespère de trouver « THE SPOT » pour passer deux trois jours de repos. Mais les tarifs grimpent de manière exponentielle plus on s’approche de la côte et des plages. Les monticules de déchets également grimpent en flèche le long de la pourtant « So Nice beach », ce qui ne donne vraiment pas envie de plonger. Le côté playa au bord de l’autoroute, l’atmosphère terreuse, les sacs plastiques ou autres ordures ménagères…non ça fait que très moyennement rêver ! Du coup et puisque le temps nous encourage à rouler, Nini se sent d’attaque pour le col et m’invite à la suivre…jusqu’à Himare ! Ai-je bien le choix ! Je suis carbo mais bien trop fier pour l’avouer, question de testostérone sûrement !!!…. Merde alors, moi qui m’étais imaginé 10 ou 15 bornes tranquillou pépère à la cool, c’est mort, et je sais que je vais pleurer sur mon vélo…je sais pas pourquoi…un pressentiment…

La route grimpe, insidieusement, sans se presser et sans vraiment sans rendre compte, on ralentie. Pourtant, j’ai déjà mal partout, et je tombe les rapport les uns après les autres sans comprendre ! Le compteur lui est impitoyable est m’inflige un Misérable 6KM/h.. Bordel !!!! c’est quoi ce mauvais TRIP !! Heureusement, un prototype chien loup des Balkans, tout crocs dehors détale à mon secours, le regard sévère et con, je retrouve des forces insoupçonnées et « bim, bam boum, » mes mollets, allergiques aux canines errantes, se mettent aussitôt en branle et voilà que mon ordinateur de bord se met à clignoter d’un généreux 10, puis 11 jusqu’à 13 km/h !!!! Ouf je suis sauvé ! Mais je sens malgré tout que mes forces me manquent aujourd’hui. On stop donc quelques kms plus loin dans un espèce de boui-boui improvisé au bord de la route pour faire le plein de GPL, Glucose, lipides et protéines, indispensables à ma survie. On profite encore, le temps du repas, de l’extrême générosité des Albanais.

Albané, de son prénom, nous offre d’abord une large tranche de melon jaune en guise de dessert, puis, juste avant de regagner nos bicyclettes il me rapporte, avec ses deux bras musclés ….une ENORME PASTEQUE !!!! Putain NON !!Quel âne !! pas ça !!! il a chauffé au soleil le garçon ! Devant tant de sourire et de bienveillance, je suis trop lâche pour refuser et , puisqu’il patientera, j’en suis sur, jusqu’à nous voir partir, je n’ai pas le choix que de faire de la place dans la tomobile déjà bien pleine, et de m’infliger ce fardeau de 5 bons kilos ! En plus de la plâtré de riz calée dans l’estomac !!!

Avant d’en chier :  « CHEESE !!CLIC, CLAC, »  quelques photos ,off course, et je souris, juste pour la forme en me demandant à quel moment j’allais pouvoir me libérer de cette enclume ! Mais la route est droite, longue, et je le vois encore, dans le rétro à me faire des aurevoirs avec ses bras, ravi de sa B.A du jour…. et moi, j’en chie, tant physiquement que psychologiquement à l’idée d’offrir un tour de manège Gratos en charriotte à cette P… de maudite Pastèque !!!!

Au premier virage je me débarrasse de l’encombrant et repars aussitôt à l’assaut de la montagne en imaginant que désormais je vais voler comme un avion sur le bitume !Que nini, que nini jaquouille…

Déjà des « VERY HARD, VERY HARD !!! » sortent des voitures qui nous doublent et nous encouragent sur le reste du parcours ! Inutile de regarder plus haut, on se rend bien compte que ça va être chaud ! Les pentes sont raides et les virages de plus en plus serrés, les moteurs chauffent, ça pue les freins, et nous, comme les autres machines on surchauffe et réclamons à boire pour refroidir les cellules. Je suis désormais debout sur les pédales et ce maudit Compteur passe son temps à me gratifier d’un ZERO !!! mais à ce moment précis, je ne demande qu’à garder l’équilibre suffisamment longtemps pour arriver au bout  de la côte! En repensant à la pastèque de 5 kilos, je m’imagine me délester comme une montgolfière, allez hop, je me coupe un bras, mes oreilles aussi, un rein, 4 mètres d’intestins, ma rate aussi, mon foie et combien ça pèse tout ça ??? Oui je deviens dingue !

Arrivé tant bien que mal au sommet, c’est Tempête et je m’avoue très fier d’avoir su garder tout mes organes car le vent qui règne ici nous invite à nous accrocher à nos montures ! La descente pourtant vertigineuse nous réclame encore moult précautions ainsi que des coups de pédales pour avancer !!!!! Les rafales nous stoppent même sur les épingles et c’est avec une extrême prudence que nous basculons vers les côtes somptueuses du sud de l’Albanie !

La suite est un enchaînement de « little » déceptions, la côte est belle de loin, mais loin d’être belle de plus prés, c’est sale à en faire mal au cœur, les vaches pataugent même dans des mares de détritus au milieu des containers dégueulant de déchets en tout genre, les tarifs pratiqués ici sont indécents au vu des services proposés et pourtant tout semble FULL !!! HALLUCINANT !! 100 euros la nuit en bungallow!!!!! du pure délire, le camping « ECO » est tout sauf éco, ni ecolo ni économique ! Mais forcés de constater que la mer est fantastique ! Elle est bien indulgente aussi face à l’inconscience humaine et des déchets qu’elle engendre ici sans le moindre scrupule ni le moindre soupçon de culpabilité !!!!

Dans une avalanches, aucun flocons ne se sent responsables ! Tous innocents, tous blanc comme neige !! Et je me promet à cet instant précis d’adopter un comportement plus saint vis à vis de Dame nature.

Et je rajouterai (nini oui!) que cela permettra à nos enfants d’apprendre d’autres mots que « Caca ».

Mercredi 10 août : Joyeux anniversaire Marie-lou

Ha l’Albanie… merci à toi d’être sur la côte Adriatique, car je pense que c’est ici que nous garderons nos meilleurs fou-rires mais aussi nos souvenirs les plus tragiques en matière de tourisme.

Comme d’habitude, nous étions partis pour faire 3 étapes depuis Durrës pour atteindre Vlorë mais non non… trop long pour nous… Alors nous décidons de pousser un peu après Fier car Fier cela ne nous inspire pas des masses, ensuite une fois à Vlorë, et bien on se dit on va pousser encore un peu et là 74kms plus tard, nous sommes rincés d’avoir roulé en plein cagnard, ça suffit bien pour Tom aussi, nous décidons de dormir à l’Hôtel à 40€ la nuit avec le petit déj, cher mais bon c’est comme ça.. ET puis ce sera l’occasion de fêter dans un vrai lit nos 3 mois d’aventure… même si un resto aurait été mieux apprécié que nos pâtes sur le balcon de notre chambre !

Ce matin, nous nous levons en prenant notre petit déjeuner face à la mer et ça, c’est géant !! l

Aujourd’hui vu notre grosse journée de la vieille nous souhaitons rouler quelques kilomètres pas plus histoire de trouver un camping ou une chambre pas cher afin d’y passer 2 jours cool. Mais le ciel est triste et maussade et après quelques coups de pédales je dis à Raf qu’il faudrait peut-être profiter du temps couvert pour passer le col qui nous attend !! Malgré nos 75kms de la vieille, les pneus qui collent à la route, nous décidons d’un commun accord d’avaler tout cru la montagne afin de découvrir les belles côtes de l’autre côté de la montagne… Et là quel a été notre surprise, nous avons eu de belles côtes à 20% et encore je suis gentille, moi qui pensais que l’Albanie c’était plat et bien non… En plus tu dois gérer les Mercedes qui te passent à droite, les gamins qui t’accostent sur la route pour te vendre du miel, tes coups de baisse de moral, la pluie qui arrive par bourrasque de vent et qui te fou en l’air toute l’énergie que tu avais mise dans ce coup de pédale… Là autant dire que comme on dit chez les sportifs « j’ai posé le cerveau », histoire de ne rien attendre une fois arrivé après ce virage, une fois passé cette cotes », parce que là sinon j’y serais encore, j’aurai perdu toute motivation !!Bref une bien belle montée pendant 2 longues heures.. Merci aux Albaniens et leurs coups de klaxons d’encouragement, je me serais cru au tour de France !

Par contre une fois arrivé en haut, un spectacle magique, comme peu de fois j’ai été surprise : un paysage sortit de tes rêves, avec le brouillard qui s’évaporait des crêtes, la montagne abrupte se dérobait sur notre droite et là tout de suite au fond la mer. Bref une belle récompense !

Ensuite, cette journée qui devait être plutôt cool, selon nos désirs matinaux… et bien aura été longue et pleine de rebondissements, de côtes, de descentes, de côtes encore… Là on se dit aller vite trouvons un camping, un hôtel pas cher… Sauf que là c’est hors de prix, c’est 100€ la nuit pour une chambre et après avoir visiter le premier camping au bout d’une route pourrie où nous avions cru être arrivé au bout… et bien non ! Il y avait « l’éco-camping » du bout de la plage, que nous avons choisis car plein le cul de tourner !! et bien oui, il est super bien placé face à une plage magnifique, mais c’est très très sale, des déchets volent de partout, le camping se traduit finalement par un petit espace confiné où ils n’ont pas pu mettre de petites maisons à louer 100€ la nuit… Le pire a été l’instant de la douche car les douches et les toilettes sont au même endroit. Mais pas seulement au même endroit mais dans la même pièce, c’est à dire que tu te douches sur le WC turc…. raf qui n’aimait pas les toilets turcs, là il en a une toute autre vision… Et oui j’oublais l’eau est froide et sans pression bien sûre… et c’est de l’eau de mer impropre à la consommation… ET en plus afin de faire tourner le resto / Bar à fond, le premier market est à 5kms en haut d’une énorme monté…ET tout ça pour la modique somme de 10€ par personne avec le petit déjeuner s’il vous plaît.

J’ai quand même pris 10mns pour discuter avec la jeune personne qui s’occupe de nous faire régler afin de comprendre les motivations qui poussent des gens à venir séjourner ici. Réponse : c’est un tourisme d’exception, dans le sens où c’est un site préservé du tourisme de masse, où les gens se sentent serein, c’est proche de la mer, calme et c’est là leur force… pas trop de confort, des vieux meubles ou transats posés au bord du camping face à la mer histoire de se sentir un peu « explorateur » et là les gens kiffent… Ils sont surbookés tous les été et refusent même du monde : Incroyable mais vrai …

Ce qui me gène réellement c’est pas tant le confort mais plutôt le fait que tu te sens piégé, car tout est cher, et tu dois dormir et payer un truc 10€ par personne alors qu’il n’y a pas de services, pas de confort et que c’est sale en plus. Quand tu parts dans un pays pauvre qu’il manque de confort, de propreté ou autre. Tu peux toujours manger ou dormir dans un truc pas trop mal pas trop cher mais là non, donc tu as vraiment l’impression d’être pris pour un con .

Bien entendu, Tom toujours content où qu’on soit et ça c’est vraiment rassurant car là aujourd’hui il aurait pu râler mais non la vie est belle!!!

Vendredi 5 Août : TIRANA !

Jeunes et insouciants….

Rencontre formidable de deux « d’jeunes » baroudeurs à vélo qui nous donnent une leçon de vie, d’aventure, d’insouciance, de simplicité made in Hollande !!! je suis fan !

Martin & Youri 19 et 20 ans tout juste, 200 euros en poches et trois jours pour se dire : «  On se casse à Jérusalem en vélo ! »

Pourquoi à vélo ? La réponse tombe sous le sens, Martin a planté son exam du permis de conduire une semaine avant de se projeter sur les routes ! Pourquoi ce projet ? On avait rien de mieux à faire… Ok !! Merci les jeunes j’ai l’impression de parler comme un vieux con !

3000 bornes effectuées déjà, avec des vélos de course à l’ancienne, achetés en dernière minute, des sacoches piquées à leurs grands parents, des portes bagages qui tiennent par l’opération du St Esprit, une tente « une place » pour deux..et pour rendre le voyage un peu plus FUN, et couronner le tout, ils venaient d’adopter dans un squat « SinaGora » un bébé berger allemand perdu qu’ils trimbalaient dans une sacoche!!!!!!! du Délire !!!

Deux véritables Clowns déguisés en cyclo-voyageurs qu’absolument rien n’arrête ! Et qui attire la sympathie comme un aimant !

« Very Nice your bicycle ! » me lance Youri en nous invitant à prendre un verre !

Ils se reprennent une tournée, nous parlent de leur projet, de leur aventure, de leurs anecdotes de folies vécues tout au long de leur parcours ! On culpabilise presque de se faire payer à boire sachant qu’il reste 20 euros à Martin !!!

Mais leurs anges Gardiens sont de véritables forcenés, des bourreaux de travail, surentraînés certainement depuis de nombreuse années mais toujours très en forme !

Pour preuve nous prendrons la route ensemble le surlendemain en réglant, comme cela se fait normalement nos nuitées et boissons….pour eux, ce sera free ! Cadeau de la maison, 3 nuit et les bières à volonté ainsi qu’un copieux repas gracieusement offert par le patron !What else !

Enthousiaste à l’idée de partager un bout de chemin en notre compagnie, les deux compères « bricolent » leur moyen de locomotion avec l’aide des touristes du camping à qui, ils ont du emprunter tantôt une clé, tantôt une pince, des cerflex, du fil de fer….Ils en ont également profité, puisque ce sont des jeunes bien élevés, pour ne jamais refuser une bière ! Bière par ci ou un Raki par là et plus si affinité…bien entendu !!

Leur campement s’étale autour de la minuscule tente qu’ils ont érigé en plein cagnard sans se poser la moindre question d’ordre stratégique ! ils ont de la place ceci dit, ils sont les seuls à cuire sous plus de 40°, du coup ils s’étalent, popote, gamelle, fringues, sacoches, roues, chaussures, sacs… comme après une explosion !

Malgré leurs bonnes volontés évidente ils sont encore la tête dans le pâté à l’heure du départ ; Martin en est à réparer son pneu « dégonflé » pendant la nuit ! Youri, lui s’étonne sans effroi que le panier à clebs fixé sur son guidon l’empêche d’actionner toutes les vitesses et accessoirement bloque ses freins…. oui ! C’est con !

On ne peux s’empêcher d’être émerveiller, en totale admiration même, par ces deux oiseaux rares !

Nous patientons gentiment à l’affût de nouvelles surprises !

Martin est le pilote, le GPS de l’expédition, il fonctionne sans carte à l’aide de son porte clef boussole scotché sur son guidon…jamais il n’hésite de la route à prendre et plus curieux encore il ne se plante pour ainsi dire jamais ! Il me sidère, en empruntant des routes improbables ! J’en suis témoin et je repense à l’idée farfelu de voyager un GPS ..la honte!! Les deux roulent avec des développements de malade sans se poser de question ! 52/12 pour les connaisseurs, ils usinent sourire aux lèvres leurs 52 dents et rabotant à chaque tour de pédale leurs cales-pied qui raclent le bitume …. car ils n’utilisent les cales qu’en cas de besoin ! le bruit du goudron rabotant le plastique (parmi d’autres cliquetis horripilants) ne semblent aucunement leurs poser problème…

La journée se passe, de surprise en surprise, à chaque stop Martin en profite pour regonfler son pneu, Youri zigzague tout sourire au milieu des caisses en tentant de maintenir son clébard dans son panier ! Youri c’est un bisounours, il dit bonjour à TOUT le monde, s’arrête même très souvent pour causer, sa casquette Albania vissée sur la tête, sa tenue inventé pour lui, sa candeur ne lui valent que des sourires…aussi le rythme du voyage jusqu’à Jérusalem risque d’être longué…de toute façon rien ne presse et aucune date de retour n’est véritablement prévue!!

A chaque stop il repart avec quelque chose ! Un gateau, une bouteille, une invitation !

Avec une longue journée pour Tom et la chaleur nous décidons d’opter pour le premier hôtel tandis que nos amis TIC & Tac se feront inviter à bivouaquer dans un camion, douche, repas et boisson offert !!!! avec le Digeo précise même Youri quand nous les retrouvons le lendemain matin 200m après notre hôtel !!

Jeudi 4 Août :

Plein les yeux ! plein les oreilles !

L’Albanie nous sourit, les gens sont adorables et n’hésitent jamais à venir nous aider ou nous saluer avec un large sourire franc et spontané ! Plus on descend et plus les routes sont évidement DEFONCEES, défoncées c’est dans le meilleur des cas, et inexistantes sur d’autre portions. Les bolides slalom entre les nids de Dinosaure, les caillasses, les flaques, les ânes, les moutons et les fichus cyclos ! Mais nous ne notons jusqu’à présent pas de conduites dangereuses, et nous sommes même surpris de constater la patience de certains et la civilité même des chauffeurs!!

Moultissime Bounkers a gauche, a droite…beaucoup de vendeurs de tout egalement, de pasteque grosse comme des Obus, de fruits et legumes sans OGM, de jantes

Le gang des Mercedes !Comme dans Taxi ! Y’en a de partout, c’est la référence ! Beaucoup de vieux modèles certes, mais des Merco quand même ! La voiture est ici, peut être plus qu’ailleurs, signe extérieure de richesse, aussi, les proprios exhibent largement et fièrement leur porte clef étoilé dès qu’ils quittent leur auto ! Les « LAVAZH » omniprésents le long du « « bitume » » sont des espaces dédiés au lavage des voitures. En vrai, c’est un jet d’eau, une terrasse, un peu d’ombre et rien que ça…c’est jack pot ! Cette pratique pourrait être perçue comme LE sport national. C’est curieux car à proximité de ces routes terreuses, poussiéreuses à souhait, le bolide sitôt lavé, se retrouve 1km plus loin, au même titre que les autres véhicules, imprégné de sable !

La frontière marque véritablement le passage vers un tout autre univers. l’Albanie se traverse, très peu de touriste s’arrêtent ici. Ainsi la pauvreté et la misère d’en certaines banlieues n’engendrent pas de comportements déviants ou de racolages intempestifs mal vécu par les étrangers. Pourtant aux bords des routes, difficile de ne pas constater l’extrême pauvreté, les odeurs, la crasse, les déchetteries à ciel ouvert et l’état des routes, encore une fois, témoigne de la situation du pays. L’autoroute est un peu l’espace scénique des autochtones en tout genre qui improvisent des manœuvres cocasses et inattendues. La sécurité routière est un thème farfelue qui n’a encore jamais due être abordé ici.

C’est peu être ici que débute le véritable voyage, celui qui fait réfléchir, loin des codes de chez nous….C’est sans doute ce que nous étions venus chercher !

Mardi 2 Août :

Tom encore un peu D’jeûn !

Tom, en pays Musulman, a décidé d’entamer un Ramadan…Toute une journée sans rien bouffer, un bib avant le levé du soleil et basta !!! on s’inquiète un peu, forcément mais, 24H plus tard il n’était plus du tout question de religion ni de test à la con, et les cuisses de poulet, les frites, les balles (petit pois), les carottes et autres compotes, glaces, petits pots allaient découvrir l’appétit du féroce glouton !

Depuis deux jours maintenant, il ne cesse de nous répéter « caca » à tout bout de champ. Non pas pour nous faire part de ses prouesses qui atteignent des records mais pour nous indiquer les nombreux déchets présents sur routes et trottoirs ! CACA par ci et CACA par là avec de grand yeux qui cherchent à comprendre… mais que lui dire !!

Le voir ainsi grandir jour après jour est un privilège extraordinaire, comme un photographe qui attend l’instant magique, je profite de moment d’exception, un geste, un regard, une attitude capturée sur le vif, un « cliché » volé à jamais gravé dans la mémoire d’un papa heureux ! un peu GAGA aussi !(je confirme!!)

Lundi 1er Août

AAAh si j’étais riche !!! La minute philosophe !

Le cerveau mouline aussi durant les heures de route, et on se pose des questions, et si j’étais riche tiens !… Plus riche, que ferais-je de plus ? Nous dormirions certainement en hôtel, mangerions au restaurant sans se taper ni popote ni vaisselle, n’hésiterions pas, pour une nouvelle paire de lunettes, un tour de jet-ski, une connerie, des fringues…. oui mais !

Nous passerions aussitôt à côté des rencontres qu’on ne peut faire enfermer dans un 4 étoiles, n’apprécierions plus le confort d’un lit douillet, le restaurant ne serait plus un « grand jour » et finalement cela gommerait pas mal de chose et nous priverait de moments vécues jusqu’à lors.

Ce qui est rare est précieux, l’exception donne de la valeur à tout ! De l’eau fraîche, une glace, un bon repas…on apprécie d’autant mieux !

Je ne pense pas que l’argent, même à foison, ne me donnerait plus de plaisir, que de vivre « modestement » cette aventure en famille. A délirer sur mon vélo sur ce que je pourrais imaginer d’extravagant en lieu et place de milliardaire….je ne vois pas mieux que d’être ici, « on the road », sueur au front, traînant mon Pokemon, surveillant ma femme un œil au rétro, dans un pays nouveau… le pied !!!

Les rêves les plus fous nous font désirer des choses souvent inaccessibles ! C’est le principe du rêve d’ailleurs ; Grande Villa au bord de l’eau avec piscine à débordement, grosse voiture, yacht… c’est aussi ce qu’il y a de bon dans ces aspirations, le côté « impossible » inimaginable, c’est qui nous fait sourire en fermant les yeux, en nous laissant croire que « si j’avais ceci ou si j’avais cela…. »… C’est comme ça l’homme a bien du mal à se satisfaire de ce qu’il a !

«  l’homme riche est celui qui sait profiter de ce qu’il a » dit un proverbe Africain, alors je me dis…Bien heureux celui qui a la chance d’avoir des rêves à porté de pédales !!

Le petit mot de nini : WELCOME ALBANIE

Excellentissime !! L’aventure commence là où le confort et la sécurité disparaissent… Ici plus de repères occidentaux, plus de certitude de trouver un office de tourisme, un hébergement, un endroit où se poser à l’ombre… Bref c’est l’inconnu, c’est dépaysant, c’est le magreb sans le tourisme en fait . Les Albanais sont tout étonnés de nous voir arpenter les routes à vélo, avec un enfant en plus !! Pourquoi l’Albanie, style qu’est qu’il y a à voir chez nous ?? Pour l’instant, certes pas grand choses, car Tirana n’a pas de réel centre ville, les villes traversées sont des grands axes routiers assez sales où les petits supermarchés tenus par la mamy du coin, des bars, des car-wash car le voiture est reine ici… Ils n’ont aucune notion d’environnement, de traitement des déchets, de propreté, de tourisme… mais ils sont gentils, vraiment adorables : des sourires, des bonjours, des cadeaux pour Tom surtout qui se tape des glaces et des gâteaux à l’œil à chaque fois que nous faisons des courses…

D’ailleurs, ils adorent les enfants, le notre encore un peu plus parce qu’il sort de cette petite maison rouge traînée derrière un vélo, ça le rend encore plus rigolo… et vas-y que je veux le porter dans mes bras, me faire prendre en photo avec lui, que je lui parle, que je lui caresse la tête… il va être sociable je pense cet enfant après une aventure comme celle ci…

Sinon avis aux grands parents, à la famille, aux amis…. Les enfants n’ont pas besoin de grand chose pour jouer. Donc au prochain noël je vous invite à conserver vos vieilles casseroles, de vieux emballages rigolos, de vieux sacs rigides, à ramasser des cailloux de toutes tailles et à les emballer dans de beaux papiers cadeaux… Car au final Tom s’amuse plus avec tout ça que avec ses jouets.

Ha ! si le seul jouet dont il ne pourrait pas se passer ceux sont ces cubes en plastique : Ils peuvent s’empiler pour faire une tour à détruire ; ils peuvent se remplir d’eau, de sable, de cailloux, de gâteaux apéro, de coca ; Ils peuvent servir de monnaie d’échange contre un seau, une pelle, un ballon sur la plage. Tom l’a bien compris et s’en sert comme entrée en matière afin de faire copain copain (à la fois son jouet de valeur!) ; Ils peuvent aussi être lavés à l’eau savonneuse et ici c’est pas négligeable…

Bref les cubes en plastique le grand kiff de Tom !

D’ailleurs c’est magique la communication entre enfants. Ils ne se parlent pas, ils communiquent simplement par des gestes, des regards, des éclats de rire… c’est franchement énormissime… j’adore.. Et vas-y que je te pique ta pelle et que je te mets un gros raffut si je ne veux pas.. Ou sinon les plus grands font les intéressants devant Tom en le faisant rire aux éclats et là tout le monde est heureux… Pas de crises de larmes au moment du départ, juste un petit au revoir avec la main, Chacun à passer un bon moment et c’est ça l’important ! J’adore !

Sinon aujourd’hui dimanche, se fût journée off dans un hôtel en bord de route poussiéreuse. Tu te dis « merde » que va-t-on faire demain… et bien réponse ce soir : Rien : bouquiner, dormir, manger, jouer, dessiner… bref glandouiller tous les 3 dans une chambre de 10m² comme ça tu te dis c’est pas le kiff mais finalement après 3 jours de pédalage en plein cagnard, dans la poussière et bien t’es content !

On efface toute et on recommence !

Aux antipodes des doctrines formulées par les pédiatres et autres sages femmes nous poursuivons notre route ! Rien de ce que nous faisons ne semble être tout a fait adapté au bon rythme et au bon développement d’un p’tit gars de 18 mois ! Le bio-rythme, l’heure des repas, les goûter, les siestes..rien de tout cela n’est parfaitement respecté ici..Une chose est sur cependant, Tom est heureux, c’est une certitude ! Et ….le montenegro

Oublions l’état des routes, oublions les douches chaudes, oublions les toilettes propres, oublions les emplacements delimités, oublions l’intimité, oublions le bon sens..bref, faisons table rase des 2600km parcourus jusqu’ici. Et repartons vers une nouvelle aventure !Un nouveau regard ! Un nouveau départ fait de chiotte «  a la turc » ; souvent plein ou bouché ! d’eau froide et impropre à la consommation, de douche en open-space (ouai, comme chez les ingénieurs d’Apple !) .

Open-space c’est seulement quand on a de la chance sinon, tuyau d’arrosage comme pour laver les voitures, les chiens ou les chiottes c’est le même de toute façon ! Bonjour les « emplacements »minimalistissime façon empiétement, c’est WOODSTOCK ! On est tous copains, comme à l’époque YEAHH !

Mais c’est aussi des spots balnéairtes BLINDES de monde et de plages bondées entourée d’hôtels de luxe flambant neuf, par voie de conséquence c’est aussi et c’est bien normal des embouteillages de dinguos, des starsky et hutch en veux tu en voilà, des bagnoles tunning et des veilles BM de 80 pour faire comme si !

Les routes sont aussi pas mal défoncées, lavées probablement qu’au milieu de la chaussée tant pis pour les cyclos ! Nul doute que concernant le revêtement des routes ils ne figureront pas parmi les nominé au prix Nobel de la paix. On suppose que le goudronnage est ici pratiqué, (ce doit être une tradition) avec les pieds par un non-voyant, puis re-goudroné par un boucher charcutier en stage de réinsertion, enfin, le re-re-regoudronnage est l’oeuvre d’ un serial killer. Je ne vois aucune autre explication…

Plus on descend vers l’Albanie plus la couleur change et les premières misères apparaissent…

Alors non, on va pas se la jouer, Tom ne Kiff pas des masses l’eau froide, nous non plus… il ne Kiff que très moyennement les nid de poules…. Et si en plus il pouvait avoir la chance de profiter de parents juste un peu « intelligent »…..mais non !!

Il aurait pu de la même façon éviter de descendre une 50aines de hautes marches de la très vilaines vieille ville de « stari Ulcinj »…agrippé a sa vaillante Tomobile et son Doudou Lion (Mort asphyxié du coup), pieds scotchés en appuie sur le châssis plastique, orteils et griffes lacérant ses tongs et dents serrés… !! Je pense honnêtement qu’une place pourrait nous êtres réservée dans le Guiness Book !car ça.. PERSONNE n’a jamais du le faire ! Pour la peine, une sacoche va abdiquer en bas et devant tant de honte.. et de regards malveillants…nous épargnerons a Tom les dizaines de marche restante !!!

Nous passons évidement pour des demeurés profond sur ce coup la ! ATILA Sport Never Die !Pourtant, et même sans être obligé de faire des conneries notre convois ne passe ici jamais inaperçu ! C’est un peu David Vincent et les envahisseurs ! Pas un regard ne semble indifférent, et si dans le fond, on peut trouver cela rigolo, a la longue c’est pesant ! Notre entrée au camping fut digne de celui de Johnny au Stade de France! Gentille la boss nous invite a la suivre au milieu des campeurs-aventuriers, poli nous suivons la chef qui distribue ça et là des « dobardan » « hello » et « bonjiorno » et la bise par ci et le bisou par la et « t’embrassera Roger et patati et patata… » ? Bref, fier de sa nouvelle prise elle mobilise l’attention au milieu de son terrain puis elle s’arrête net en plein milieu, se retourne, nous sourie et nous invite à poser notre bivouac précisément ici..ou la (Un mètre cinquante plus loin!!) . Je dis qu’elle nous propose 2 « emplacements »…emplacement enfin, je dis le mot, mais en réalité…il n’y avait pas de place ou plus de place pour personne ! Inutile de dire que point de place pour la tente, encore moins pour le coin « souper » …mais nous sourions poliment… Avec un peu de chance nous parviendrons a dégoter un recoin convenable que nous partagerons avec nos amis moustiques pour la nuit ! Tant pis pour le trio arrivé 5minutes plus tard… qui lui fut bien obligé de camper en plein « tous »…

Les gens du pays sont néanmoins très souriant et sympathique, beaucoup de petits gestes et d’attentions en temoignent le long du chemin !

Le Monténégro c’est l’Europe oui mais avec un peu, enfin non pas du tout mais du tout les mêmes normes, ni les mêmes équipements … là on peut dire que nous sommes en mode aventure, aventure… les campings se trouvent dans le jardin de Robert et Simone… Avec quelques aménagements bien sûre pour 10 euros c’est le minimum : C’est à dire quelques poubelles réparties ici et là, un garage transformé en Réception avec un panneau écrit à la main bien sure, un abri de jardin transformé en sanitaire en récupérant les vieux rideaux de douche des voisins et les sanitaires des hôtels désaffectés se fera bien l’affaire… oui oui l’eau est froide voir glacée, tu est obligé de te doucher en maillot de bain et le lavabo fait office de bac à vaisselle+ Bac à laver le linge + Bac à dentifrice.. et oui ils n’ont pas le tout à l’égout alors se sera papier cul dans la poubelle s’il vous plaît !!! bref un autre pays, d’autres priorités et l’une d’elle est l’occupation des plages par les parasols et les chaises longues.. un truc de fou, les plages sont bondées de monde et investis de toutes parts par des vendeurs de hot-dog, de beignets, d’huile d’olive, d’huile pour le corps façon Dubosc dans camping 2…

Rassurez vous nous sommes heureux, Tom aussi s’adapte parfaitement. Heureusement nous avons trouvé une petite crique bien sympathique à 40 mètres du camping et c’est du bonheur en barre… le moins drôle c’est une fois sec de se laver au jet d’eau froide avec les moustiques… mais tout va bien, nous avons quand même fait le tour des bouches de Kotor et ce n’est pas un mythe elles existent vraiment et c’est magnifique.. apaisant, ressourçant et majestueux à la fois avec ces énormes montagnes tout autour de cette retenue d’eau….

«  le monde est un village » nous le confirmons. Nos routes recroisent souvent les mêmes gens à 4, 5 jours voir une semaine d’intervalle, au détour d’une ruelle ou dans un camping c’est vraiment très marrant  et très plaisant: Petit bonjour à ceux qui se reconnaîtrons dans ces quelques mots.

Voili voilou les amis, bisous à vous tous et à bientôt

Mardi 26 Juillet

Tout ça pour ça !

Merde alors ! Ça fait maintenant 3 jours qu’on poireaute en attendant ce maudit téléphone pour finalement apprendre qu’il s’est probablement « égaré », parti à l’aventure sans laisser d’adresse!

Son portrait robot  pourtant ne devrait laisser personne indifférent :: petit, teint mate, plein de bouton sur la gueule ! Heureusement Jud se bat avec nous pour remettre la main dessus grâce a son code Colissimo SER76IYTHGVY1223 GTTIY qui ne sert visiblement a rien car personne ne sais ou il est caché ! Sans doute a t il lui aussi eu soudain envie d’un peu de liberté, un peu marre qu’on lui tape dessus a longueur de journée, de jouer les intermédiaire, de se faire gueuler dessus.. quoi qu’il en soit, on ne peux plus se permettre e trop traîner, let’s go ! Un grand merci à notre charmante hôtesse qui s’est démenée dans tout les sens pour se renseigner , la poste locale, les douanes ! Mais…nada !!

Bref let’s go, les traditionnels photos du départ avec nos « fans  club», les voisins du camping ! Puis il est temps de reprendre la route, par chance il il ne fait pas trop chaud, on s’habille léger un peu de fraîcheur pour rouler c’est top ! Par chance, il pleut 2 heure plus tard, ça nous manqué ! Par chance on trouve un abris sous un préau avec terrasse ! Par chance les tuiles ne sont objectivement pas étanche…on laisse au proprio la carte de Claude et de la CORPS pour , à l’avenir embaucher des mecs compétents ! bref l’aventure et son lot de surprises reprennent vie et c’est très bien ainsi!

Plus la frontière avec le Monténégro approche plus les routes sont cabossés, a croire qu’il se sont arrêtés à Dubrovnik, c’est dommage car l’ensemble du pays est très bien goudronné ( bravo Marc beau boulot ! Bravo Marko aussi!) Du coup la charriotte se transforme en robot mixeur..mais Tom, fatigué ne souhaite pas jouer les bananes trop longtemps !

Surprises toujours, je ressemble ce matin un peu comme au téléphone vagabond, plein de bouton sur la face mais sans les numéros ! Les raisons ne manquent pas, sous la tente nous avons désormais l’habitude de cohabiter avec toutes sortes de nouveaux amis…les bêtes, fourmis, araignées, insectes en tous genres, sauterelles, moustiques…mais au vu de la ligne établie précisément a hauteur du front, j’incriminerai la casquette ! La sueur, le frottement et le soleil on fait le reste ! Mais Non vous n’aurez aucune photo !

Sur la route je constate de nouveau le double effet kiss cool, j’avais oublié !! le regard des gens !

Premier effet kiss cool, chez les mecs observant le convoi, je lis dans les yeux :

premier effet kiss cool :regard de videur de boite, pec gonflé à bloc, épaules qui dandinent :

« R’garde moi le lui le faux blond avec ses lunettes de surfeur, comment il se la pète en jouant les aventurier avec son vélo du futur et ses sacoches… »

deuxième effet kiss cool a la vue de Tom dans sa charriotte, le regard change, l’expression aussi, le sourire renaît : « Ooua trop délire le merdeux dans sa caisse !!! regarde ça raymond !

Pour les jeunes femmes c’est pas du tout pareil :

premier effet , les yeux qui tape l’ignore, buste fier, talon qui claquent:

« R’garde moi le lui le faux blond avec ses lunettes de surfeur, comment il se la pète en jouant les aventurier avec son vélo du futur et ses sacoches… »

deuxième effet  avec métamorphose du visage, bouche en cœur, yeux qui papillonnent et battement des cils en cadences :

« Ouaaaaa trop chou regarde Brigitte comment il est mignon avec son doudou et sa sucette… »

Au passage de la douanes c’est également avec le sourire que ça se passe !

Grand sourire, des bonjours, des merci, des bonnes routes … que ça fait chaud au coeur, on avait presque envie de pleurer, second poste de douanes… pareil, et en plus il nous fait des blague en reclamant assurance et carte grise des véhicule avant de se péter de rire devant ses collègue qui hallucine devant notre convoi original ! C’est donc avec un large sourire que nous quittons ce fabuleux pays croates, et tout aussi souriant, trempé mais souriant, que nous entrons au montenegro !

Aucune indication concernant le camping…. nous nous retrouvons devant un terrain plus ou moins désaffecté avec deux trois tentes par ci par la….nini sans se poser de question entre et demande ! Un camp de scoot ! Mais pas de problème, vous êtes les bienvenus ! Par simple précaution,Je demande avant si les douches et sanitaires sont présente dans leur enceinte !! YES YES OFF COURSEEE !! OK, et bien feu flamme alors, installation !

Pourtant, Les moustiques présent ici ne laisssent présager rien de bon, nini m’emmene 5 minutes plus tard, sourire coincé dans les sanitaires…Le bâtiment ressemble étrangement aux vielles usines abandonné après la guerre, portes défoncées, rouille, pneu ici et la, le couloir est sombre et je regarde les portes toutes aussi crades et défoncées les unes que les autres..mais c’est ou non de non !!! nini Stop se retourne et m’annonce c’est la ! Je lève la tête, et en effet, nous y sommes, comme à la guerre au Kosovo ou dans des camps de réfugié afghans, des douches aménagées en extérieurs a l’aide de bric et de broc… OK ça va être sport ! Tom toujours très gaillard pour aller se baigner ne prête pas la moindre attention au complexe haut de gamme mais se transforme dans la seconde même ou il comprend que l’eau qui coule est de la même température que les petit pot du frigo ! Il réclame alors du SHO SHO !! désespérément en me griffant la peau u dos..bienvenu au montenegro mon fils !!

Samedi 16 juillet : L’île de Brac à l’Ouest de Split au mois de juillet

Toujours en Croatie, oui oui ça nous plaît bien, nous on aime la chaleur, le monde… les belles îles, les belles villes, l’eau turquoise, la baignade….bref les vacances quoi…

Malheureusement nous avons choisis la seule île avec un énorme feu dessus, c’est à dire que depuis notre arrivée hier, nous assistons à un véritable ballet d’hélicoptère et de canardières, mais s’est nettement plus supportable que le monde à Split dans un camping bondé de chez bondé.

Là il y a de l’animation mais sur l’eau et dans les airs alors qu’à Split c’était tout autour de nous, en plus avec la chaleur nous étions comme sous cloche, impossible de dormir, … bref le mois de juillet, nous le savions et nous le vivons. Moi qui n’étais pas partis en vacances sur la côte en plein mois de juillet depuis mes 18 ans en colonie, le choc quand même de voir les gens s’agglutiner, de les voir aimer ça en plus… heureusement malgré quelques comportements surprenants, voir complètement choquants, nous rencontrant des gens sympathiques avec qui nous avons passé de bons moments : petit bonjour à la famille de belge de sibenik, au couple cyclotouriste belge et bien sûre clin d’œil à nos amis cyclotouristes, Cybile et Grégoire !

Nos journées se suivent mais ne se ressemblent pas, chaque jour une nouvelle ville, un nous veau spot pour notre pause déjeuner et repos à l’ombre afin de rester un peu au frais avant de repartir pédaler jusqu’à notre prochain camping. Car oui, chez l’habitant c’est sympa mais hors saison car là, les croates sont dans la dynamique gavage de chez gavage, pas de petites économies, ils profitent de l’afflux des touristes pour tout faire payer (même les douches dans certains campings!).

Je me pleins, je me pleins, alors que nous passons des moments magiques et vraiment uniques. Aujourd’hui, nous nous reposons à l’ombre des pins, bercés par la douce et irritante mélodie des cigales (D’ailleurs n’offrez jamais une boite à musique avec le chant des cigales, car hors contexte je pense que c’est c…!!!), et puis bien sûre le bruit des canadaire…. heureusement mon fils est imperturbable pendant son sommeil.. Il dort d’ailleurs dans sa chariote même en journée off, pour te dire que c’est vraiment sa petite maison !

 « Chez mario – Sibenik »

La France gagne du terrain sur les allemands… «

plus nous descendons dans le sud, plus nous rencontrons des français, c’est plaisant.. mais plus nous descendons dans le sud, plus nous rencontrons des touristes, et ça c’est chiant.. ; Les campings sont bondés, full de chez full mais ils continuent quand même à te faire rentrer..

Pour vous dire le comble du comble, nous avons demander à des gens de se mettre sur leur emplacement histoire d’avoir une place pas trop pire… c’est à dire, plate sans cailloux, avec de l’ombre.. au final nous sommes très bien installés et nous allons même y passer 2 nuits !

Car la fatigue s’est insinuée en moi sans que je m’en rende bien compte, car entre la chaleur, le vélo, le grand air du matin au soir , la patate de Tom, la plage, les repas, les douches, là un peu besoin de faire off… C’est fou quand même que ça s’installe comme ça sans que tu ne t’en aperçoives pas.. mais quand tu commences à péter les plombs parce que ton fils te met du yaourt à la myrtille sur le t-shirt là tu te dis qu’il faut prendre un peu de temps tranquille…

 

le mot de nini :

Ha le camping « Paradisio chez mario ! », déjà avec un nom comme ça tu t’attends à un truc magnifique, vu la description du routard, tu te dis là ça va être magique en comparaison du camping de Zadar… Petite crique, petites barques, accueil chaleureux…

Mais très vite tu te rends compte que ça ne va pas être la plus belle des nuits…

Certes accueil sympathique, oui il nous prête une bâche pour nous faire de l’ombre car les oliviers ceux ne sont pas des arbres qui te permettent de faire de l’ombre n’est-ce pas…

Ensuite nous apprenons qu’il n’y a pas d’électricité et que des fois il n’y a pas d’eau, car les pompiers viennent remplir la citerne une fois tous les 2 jours et que dès fois et bien…

La plage, enfin la plage, le bord de mer et bien ceux sont des gros cailloux qui font mal aux fesses et 3mètres après le bord il y a d’énormes oursins de la taille d’un œuf…

Nous rentrons de la plage un peu activement car un couple de français nous avertit qu’il est préférable d’aller prendre sa douche pas trop tard sinon nous n’aurons plus d’eau chaude . Donc nous nous hâtons et là, un gros allemand avec sa grosse caravane a trouvé le moyen de se mettre devant notre emplacement en éclatant la corde à linge et ce qu’il y avait dessus au passage !

Retour de la douche où nos avons dû laver tom dans un bac à vaisselle, car sur les 4 douches disponibles, seules 2 étaient en service ! Pendant ce temps, un mini bus de 7 personnes vient s’installer dans un petit espace libre de notre parcelle… là honnêtement en voyant ça tu ris… Mais pas très longtemps car quand toutes les 2 secondes il traverse ton emplacement en se prenant une fois sur les 2 les pieds dans la tente ou la tête dans la corde à linge..bref là tu as les nerfs !!!

mais c’est pas finit, le lendemain je souhaite payer et là pas de mario, il peut être là dans 5 minutes comme dans 1heure… Bilan je suis obligée d’aller voir une famille d’allemand qui doit l’appeler pour connaître le tarif que nous devons payer pour la nuit, car oui il n’y a pas de tarif, c’est en fonction de son humeur je pense.. Au final nous payerons 14euros, ce qui est encore bien chère pour le service… Merci le routard !!!!

Et merci quand même à Christine, Eric, Quirian et Lou qui nous permis de bien manger et de boire un petit coup afin d’oublier tout ça…

 ZADAR

Parfois on rie , d’autre fois on en rie et d’autre fois encore, on fini par en rire ! La différence c’est dans l’instant…. on pleure !!

les G.O des club med s’amusent à compter leurs conquêtes moi..je sème, je casse, je perd, je noie..

Raison pour laquelle je demanderai à nos sponsors de ne pas lire la suite….

  • 2 paires de Ray ban écrasées par mes soins et mes pieds, le gauche une fois puis le droit ! Heureusement c’était pas les miennes . 140 euros fois deux : 280 EUROS

  • 2 bols

  • Un brûleur camping gaz oublié chez Intersport après 15 bornes de détour pour y trouver….. les bonbonnes adaptées à ce brûleur précisément !!! quand on est con……

  • Un appareil photo numérique étanche,…c’est pas vrai, j’ai testé et il en est mort, paix à son âme !

  • Un Téléphone portable étanche, bon ça c’est pas vrai mais j’ai voulu tester en l’oubliant dans mon maillot de bain !

A l’heure où Nini me gonfle avec ses côtés maniaque s du rangement je n’ai aujourd’hui, plus d’autre alternative que de fermer ma gueule… J’ai même espéré en cachette qu’elle se fasse piquer le PC ou qu’on lui vole son vélo, mieux encore les deux d’un coup seraient formidable !!

une telle situation me permettrai de la jouer Grand seigneur, « c’est rien ma nini, c’est que du matos, on a la santé et patati et patata…. ».. Mais..à ce niveau de vigilance et de perfection… je n’y crois pas ! Elle assure !! merde alors, même pas moyen de la conspuer !!!

Le petit mot de nini : « Attention les filles Tom le tombeur de ces dames débarque dans la place »

Oui oui, il faut qu’elle est plus de 5 ans, qu’elle soit jolie bien sûre et de préférence avec les cheveux long (style Emma quoi!) et là le dragueur opère : Tout d’abord il commence à éclater de rire dès qu’elle ouvre la bouche, ce qui signifie qu’il obtient son attention.

Ensuite il tente un rapprochement physique, où il essaye de lui tapoter la jambe ou lui prendre la main pour jouer avec elle, ça y est la fille est approchée.

Ensuite il joue un peu avec elle d’un air détaché pour voir si elle s’intéresse vraiment à lui

et enfin si la fille est conquise, il lui saute dans les bras pour lui faire de gros câlin histoire qu’elle tombe vraiment sous le charme…

Bref je suis scotchée, où a-t-il apprendre tout ça ??? on se le demande ???

Petit clin d’Oeil à Iris, Ysaline, Lou et les autres…..

PAG – ZADAR

Une très très grosse pensée à Mamy Aimée et à la famille

Adieux difficiles avec julien, mais qui sait que peut être nos routes se croiseront au détour d’un sentier raquettes !!!

Itinéraire magnifique entre paysage désertique et la mer c’est grandiose. Nous trouvons un spot magnifique pour la pause déjeuner, une petite plage sans personne, avec de l’eau claire et limpide, un petit coin d’ombre que demander de mieux… oui un peu de fraîcheur, mais ce ne sera pas pour aujourd’hui !

 PAG off

le mot de nini !

Pour l’anniversaire de mon homme se sera repos, farniente et détente. Aujourd’hui il fait chaud mais nous allons profiter de la baignade, de l’ombre du seul arbre de notre emplacement qui fait la gueule sous les tensions des ficelles qui permettent de maintenir notre bâche de gitan…

Bien belle rencontre avec julien le Suisse qui visite la Croatie en solitaire. Nous profitons de sa voiture et de sa sympathie pour aller passer une petite soirée dans la ville de Pag, ambiance côte d’azur, petit resto pour fêter tout ça au port et le tour est joué : une bien belle journée pour nous !

 PAG

23h30, après une bien belle journée, riche en paysages, en couleurs, en température aussi , nous nous endormons paisiblement, le repos du guerrier en somme. Dormir en essayant de faire abstraction de ces branleurs d’animateurs beuglant dans leur p.. de micro, c’est quoi d’abord ce métier ! Tout semble se calmer et les paupières ne demandent qu’à tomber! Puis la tente devient Rouge, juste quelque secondes avant qu’un BOUUUUUUMMMMMMMM vienne nous péter aux oreilles ! Qu’est ce que c’est que ce bordel !!! Feu d’artifice pour mon anniversaire, quelle bonne idée !! en plus Tom vient tout juste de s’endormir !

Loin, mais alors très très loin des consignes de sécurité qui existent chez nous mais prés, mais alors très très prés de notre campement ! BIM BAAAM Boummmm, bleu vert rouge, blanc et vas y et encore ! Tom ronfle toujours…… Alors ils continuent, plus gros plus lourd plus fort, et le Bozo local se met alors à vociférer ses tripes pour faire gueuler la foule…. et BLEU BOUMMMMM et Rouge OUAHHHHHHHHHHHHHHHHH et blanc BIIIIIIMMMMM …..Tom change de position mais toujours dans les bras de Morphée, il sourit aux anges… Du coup, ils envoient le grand Jeux : BOUQUET FINALE et musique à DONNNNF !!! les Touristes assommés de bière hurlent en rythme et Tom finit tout de même par nous rejoindre avec deux de tension pour admirer les derniers pétards scintillants ! Merci…c’est trop ! J’ai trente cinq ans depuis Cinq minutes !!

Puis nous trouvons le sommeil,…..pendant deux heures ! Avant qu’à son tour, mon matela me rappelle l’age de mes os, il se dégonfle ! Moi aussi….j’ai pas le courage de lui donner un second souffle. C’est bête qu’il me lâche aujourd’hui me dis-je, nous sommes pile poil où ce sont données rdv les plus grosses caillasses du camping ! Pas moyen de trou ver une position pour dormir, je craque et insuffle ce qui me reste de désespoir, en espérant que ça suffira, le temps de m’endormir en anesthésiant mes douleurs que me procurera quoiqu’il arrive la terre aride !

Ceci dit on ne se plaint pas , le lendemain, julien notre pote suisse de camping viendra nous avouer à 8H et la tête dans le pâté que le feu avait été tiré depuis sa tente et que les « pyrotechniciens »  avaient même dû bouger un peu ses frocs pour pouvoir lancer les fusées. Et que c’était autant les rires des prestataires que les pétards qui l’avaient empêché de ronfler !!!

Mardi

camping de RAB ! Nouvelle formule pour taxer les itinérant d’un jour ! Taxe de 20% pour les moins de Trois nuitées !!! dormir plus pour payer moins !!!

- Off and Off again

les vacances en vacances ! Visite de rab, vraiment typique et très sympa, coiffeur pour nini, internet vite fait, plage, baignade, petite glace ! Un vrai moment de détente ! Super ! Nos estomacs se sont calmés un peu et notre boulimie devient raisonnable. La chaleur et les courtes étapes du moments atténuent nos besoins énergétiques et c’est tant mieux pour notre budget bouffe qui atteignait des sommets !

La nuit arrive doucement et la pluie vient de nouveau nous accompagner en composant une mélodie bien connue contre la toile de tente, la température est idéale, cette musique nous berce et nous en profitons pour dormir prés de 10 h non stop, l’esprit libre, loin du stress !du bonheur !!

rectificatif de la course poursuite !

Juste un petit rectificatif concernant notre course poursuite de la semaine dernière ! Devant certain mail admiratif de nos performances, il est de mon devoir de clarifier la situation !!! le champion que nuos traquions façon « chasse aux sangliers » n’était qu’un rouleur du dimanche et la bataille acharnée ne dépassa pas les 10 ou 15 km/h !!!! voilà c’est dit, ce fut donc en réalité qu’une « courssinette » entre une limace en cuissard et un escargot un peu fier !

Tom et ses caillasses

lors de notre préparation nous étions soucieux de transporter le strict nécessaire, encore une fois la technicité des produits embarqués répondait alors à une contrainte de poid assez strict ! Que dire aujourd’hui du sac de caillasses que je transporte joyeusement pour le grand plaisir de tom ! Pas grand chose évidement ! C’est son truc du moment, deux à trois dans chaque main et une sous le cou, le reste, les plus grosses il me les donne comme un précieux cadeau ! Initie de les faire tomber il fait demi tour pour me le faire remarquer !

C’est fou, il grandit et éveille jour aprés jour à une vitesse qui me fascine !

ses premiers mots se précisent , ses premiers bains dans la mer sont source de joie véritable !! le cœur fait le plein d’instants magiques !

Lopar – Rab

Un beau matin rayonnant de soleil, le pain m’attend à la réception du camping ! Je marche d’un pas serein jusqu’à la vision des deux trous du cul du camping ! Welcome à 7h30 du mat’ deux nudistes en train de passer , en cœur, l’aspirateur devant leur caravane, t shirt sur les épaules ( il fait frisquet) et paquet à l’air ! J’hallucine ! Le modèle de l’aspi est petit ce qui invite les fous du ménage à briquer leur lino à se courber et à offrir généreusement aux passant leur intégralité de leur anatomie ! C’est par la suite en ouvrant le routard que j’apprendrai que le nudisme est née ici, en Croatie !

Décollage à la hâte, coup de téléphone à Marco qui nous donne rendez vous chez les parents de Yasmina pour un « lunch » de cooker ! Trop bon !! encore une belle rencontre ! Puis direction le camping plus abordable et bien moins fréquenté ! On en profitera donc quelques nuits !

Nous profitons encore une fois du « facebook local » par intermédiaire de Marco ! Ce petit passe « VIP » nous offre un tout autre visage du pays. Après les façades et les accueils plus ou moins souriant nous ouvrons les portes du pays pour le découvrir de l’intérieur et en découvrir les richesses. Généreux, accueillant, fier, à chaque rencontre nous avons pu le vérifier. Quel privilège !

Le petit mot de nini

Ici là sur la plage, je me rends bien compte de la chance que nous avons de pouvoir profiter de Tom, de la vie tout simplement sans stress, sans soucis… Merci la vie, merci à Raf pour m’avoir insuffler cette envie de voyager en famille et la découverte de paysages grandioses au rythme de coups de pédales.

Non, non je ne me lasse pas de ces jours sans travail, non non je ne me lasse pas de mes vêtements qui sont les mêmes depuis 2 mois, non non raf ne me saoule pas alors que nous nous voyons 24/24, oui oui je suis heureuse et pleinement épanouie. Oui beaucoup d’entre vous me manque, je voudrais pouvoir être présente pour certains d’entre vous dans des épreuves difficiles ou heureuses, mais voilà c’est comme ça, c’est mon choix et je me dis que j’en sortirai tellement plus riche…

En tous les cas, ça fait plaisir de rencontrer des croates sympathiques, intéressants, de converser en anglais enfin du moins d’essayer… Car hier nous avons sympathiser avec Tess et Paul, deux jeunes neo-zelandais faisant un trip à vélo comme nous… et là je me dis que je ne suis pas si bilingue que ça, l’accent ne m’aidant pas, heureusement que j’avais de la glace plein la bouche cela me donnait une bonne excuse pour ne pas trop parler !!

voilà j’en termine en vous donnant plein de force et de bonnes énergies pour votre quotidien

GOOOOOO à donf d’île en île

De Omisalj (l’île de Krk) à Lopar (île de Rab)

levé 7h45 dans un vrai lit (la honte pour des aventuriers), départ «  à la cool » , petit café avec nos hôtes et direction le ferry et l’île de rab ! A la cool jusqu’au moment ou l’on apprend à l’OT que le ferry pour Rab décolle dans une heure et demi ! Nous sommes à 25 bornes ! Autrement dit… ca va être très chaud patate ( je sais ca fait rire dit comme ça ) !! Pas une minute à perdre ni à cogiter, de toute façon, on n’a pas trop le choix ! Let’s go ! Cette fois ci nous sommes plus en mode découverte mais en contre la montre ! Grimace, sueur et pulsation pour arriver juste à temps ! Ouf!!on est bon

le camping est gigantesque est peut accueillir prés de 4000 personnes ! Spot idyllique, petite baie, sable fin…mais gavé de monde et tarif exorbitant ! On ne restera donc pas une nuit supplémentaire !

Vendredi

Après une bien belle semaine riche en partage, en découverte, en bonnes bouffes, en franches rigolades c’est le départ des grands parents et des amis marc et nicole. Juste un mot : Merci

C’est magiques des instants comme ça où nous prenons le temps de partager de bonnes choses, j’espère avoir pu vous apporter un peu d’apaisement loin de vos soucis du quotidien.

Merci à Marco et Yasmina nos hôtes qui nous ont fait découvrir des endroits très agréables où Raf a pu reprendre des forces pour les 4 prochains mois… C’est agréable de ce coucher sans qu’il me dise qu’il a faim !! Car entre le poisson, l’agneau, les pâtes maison, les fromages, la charcuterie et bien là je pense que nous avons repris tous nos kilos perdus !!

Ici en Croatie, il n’y pas besoin de réseaux sociaux du style facebook ou twitter, il y a « Marco’s friends » et ça c’est pas du virtuel, c’est du costaud, une connaissance dans toutes les villes… Nous reprenons la route des potes de marco demain, je pense que ça ne va pas être triste. On vous tiendra au courant.

Un petit mot, Merci !

Que dire de plus ! Il sera bien difficile de remercier comme nous le souhaiterions nos amis Marc et Nicole nos « Tour Operator » par qui nous avons pu découvrir le pays de l’intérieur, loger chez Anna et Zorgo, échanger avec Marco & Yasmina, rencontrer la belle petite Ira !Un immense merci également aux papy mamy instigateurs de ces retrouvailles ! Nos conditions de voyageur itinérant nous permettent ainsi de profiter intensément de ses moments. Un bon repas, de belles rencontres, de magnifiques paysages, des instant de bonheur partager… Cela prend véritablement une autre dimension.

Visites des sites de ………………… repas de Romains chez…….

Les au revoirs furent un peu difficiles mais les souvenirs sont présents et resteront gravés. Avant de se quitter, Marco nous offre spontanément ses bonnes adresses, ses bon plans avec un naturel et une générosité peu commune. Nos « préjugés » sur l’accueil croates s’envolent aussitôt et les mauvaises surprises de la douanes et des hôtesses sont déjà loin.

Mercredi

Le petit mot de nini

Que dire alors que nous sommes depuis 3 jours nourrit/loger dans une maison croate avec la famille Souchon et les Gerin sur l’île de Krk : Du bonheur. Nous vous rassurons nous dormons malgré tout dans la tente dans le jardin afin de ne pas trop prendre des goûts de luxe ! Bon le premier jour a été soft mais ensuite ils ont voulu nous faire découvrir le pays en voiture, et là… c’était long, et là tu dis merci la clim, merci Tom d’être un bébé sage et malléable qui s’adapte dans toutes situations, sinon ça aurait pu être très difficile. Mais nous avons mangé comme jamais depuis 2 mois, non non 2 ans, enfin non il a eu les pâtes fraîches de Fred et puis aussi le pain d’épice de Christian… Mais quand même nous avons fait un peu de fête avec des coquilles, du poisson frais, des plats d’ici cuisinés de manière extraordinaires !!

Ensuite nous avons visité les chutes de Plivice, magnifiques, grandioses, un parc naturel qui aspire au calme et à la sérénité, bref une balade très bucolique… le guide annonce même : « seize lacs en gradins se jetant les uns dans les autres en enjambant des travertins d’algues et de mousses sédimentés. La formation des lacs résulte d’un phénomène d’hydrographie karstique…bref vous l’avez compris c’était chouette mais un peu trop méga trop loin de omisja.

A présent nous aspirons à du calme, du repos sans voiture, de bons repas avec papy et mamy, marc et Nicole.

Lundi

Bienvenu à la gracieuse et douce Meije.

Tu es arrivée dans une famille qui va savoir t’aimer avec toute la douceur et l’amour dont tu auras besoin. Je languis de pouvoir te présenter à mon petit Tom mais j’attends que tu grandisses un petit peu, afin qu’il ne ressente pas trop la différence d’âge !

Dimanche

Un grand merci à nos amis : Audrey, Willy, Candice, Martin, Mathias, Manue, Sergio, Stéphane, Laurie, Caro, Guillaume, tita, Anthony, Caroline et Christelle pour ce beau présent qu’ils nous ont fait. J’en ai été toute émue. C’est un très beau livre que je garderai précieusement tout prêt de mon cœur mais sachez que même avant ça, vous aviez une place de choix dans mon cœur.

Samedi

Let’s go for KEURK !

Il est encore tôt ce matin lorsque ce malheureux « rouleur » locale vient à nous doubler. Pimpant, et fier comme Lance Armstrong il nous lance un « hola » sourire aux lèvres en arrivant à notre hauteur…bien mal lui en a pris !

L’euphorie des retrouvailles avec la famille incite Nini à débouler comme un boulet de canon sur ma droite et à lui prendre la roue ! Elle est d’humeur joueuse !

Notre ami Dalmate jette discrètement un p’tit coup d’œil du coin de ses lunettes Briko, conserve encore son rictus et accélère histoire d’en finir…

Ma Nini se transforme alors en pitbull, conserve l’aspiration et parvient même à hauteur, le rictus disparaît peu à peu et c’est debout sur les pédales qu’il veut régler le débat. Je ne peux rester indifférent et vient me mêler à la bataille, j’ai des comptes à régler et j’en ai marre de sourire poliment chaque fois qu’on me double ! Je prends le relais ! Accroches toi mon homme ça va chier !

Au bout de 3 kilomètres, c’est désormais la guerre ouverte, plus le loisir de sourire, on roule bon train, et il transpire le bougre, la sueur sur son t-shirt laisse apparaître son cardio autour de son thorax  et son bip-bip le trahit. Je sais qu’il est cuit et qu’il est hors de lui. Il enrage, il est à 200 puls/min et rouge autant que son maillot « Coca Cola » ! je jubile…

La flamme rouge est dépassée depuis peu et un petit col se dévoile à 500 mètres. Il tente le bleuf en traînant la patte, un petit signe de la main m’invitant à y aller ! Quel fourbe, je n’en fait rien,bien sur, en me montrant tout aussi fatigué, langue pendante et gourde à la main. ça ne manque pas ! 20 mètres avant le col deux clics, il joue son va tout et de ses vitesses ! Il ne m’en faut pas plus pour me faire mes films façon tour de France à l’ancienne, la radio dans la tête, les cris sauvages d’encouragement de mon fan club je respire un grand coup et pars en chasse ça va se jouer maintenant, j’aperçois la ligne d’arrivée, (un panneaux du bled et des passages cloutés). Il n’en peut plus, à chacun de ses râles mon smile se fait plus grand… Je porte le coup de grâce à 100 mètres, il ruisselle et brille mais il est éteint, Tom, hystérique dans sa chariote de tout se remue ménage, lui assène un dernier coup avec un grand sourire et un au revoir de la main, Dieu que c’est Beau la journée va être magnifique !

L’étape est belle les retrouvailles tout autant et nous profitons de ces quelques jours pour découvrir le pays, l’accueil et la gentillesse de nos hôtes !

Rien de tel que de découvrir un pays en ayant le privilège de vivre au contact des habitants. C’est aussi l’occasion de balayer les préjugés, de s’enrichir, d’echanger. Ce privilège nous l’avons eu par l’intermediaire de marc et nicole qui se sont vue offri l’hospitalité au sein d’une famille de Omilsaj. Ce fut l’occasion de decouvrir des sites difficile d’accée ( en velo) mais au combien somptueux.

Je vous embrasse tous et bon vent

Petit point !

L’organisation au quotidien,

Dans chaque mode de vie un rythme s’installe, plus ou moins stéréotypé, plus ou moins rodé, plus ou moins rigide mais il est présent. En mode nomade que nous sommes, les journées également obéissent a une organisation qui devient au fil du temps de plus en plus naturel.

Levé à 7h45 par les doigts boudinés de Tom qui viennent explorer nos narines, les paupières se font violences pour se lever et la force revient devant le sourire coquin du pitre tout éveillé. Petite installation du « ptit dej » devant ou sous la tente en fonction des caprices météo, papa s’affaire au rangement des duvets et matelas, il nous faut environ deux heures pour manger, plier, ranger et décoller. Quelque soit les conditions et le speed c’est à 10h plus ou moins que l’on quitte le campement. 2H de route, l’expérience fait que nous ne faisons plus de kms en trop, je touche du bois, mais on ne se trompe plus sur l’itinéraire, et surtout on n’hésite plus à se renseigner auprès des locaux, on ne se prend plus pour des GPS ambulant c’est trop risqué et souvent source de conflits. Une petite pause on the road, pour le pain, pour qu’à midi nous puissions manger à l’abri d’un hangar, d’une ferme en cas de pluie ou au bord d’un lac si le soleil nous accompagne !

Au fil des jours l’organisation s’optimise pour que nous puissions faire la popote rapidement en sortant le moins de chose possible, réchaud, petit pot, couverts, bouffe.. nous prenons largement le temps (si, encore une fois, les spots et la météo nous l’autorisent). Nous en profitons pour jouer avec Tom, lui dégourdir les jambes et lui enseigner deux trois conneries. Nous décollons avant 14h mais rien n’est figé pour l’après midi car le « gros de l’étape » est derrière nous. Entre une et deux heure de route maxi et nous sommes à destination. Tout va très vite pour installer le campement grâce au matériel d’aujourd’hui. La tente se monte en moins de 3 minutes sauf si Tom a décidé de me faire chier euh, de m’aider je veux dire. Tente, matelas, duvet, sacoches, bouffe tout trouve vite sa place, désormais, un petit tour de proprio et nous nous approprions le site, tout ce qui peut être à dispos, c’est pour nous, table, chaise, locaux on repère les emplacements stratégiques pour qu’en cas d’intempérie nous puissions réagir rapidement. L’après midi, un petit tour au supermarché, tom s’éclate dans la caddie on refait le plein pour la journée du lendemain ou du surlendemain si le dimanche est proche. Puis visite à l’espace de jeux souvent très bien aménagé, le temps du goûter, la douche avec Papa comme un grand garçon, puis le bib et le dodo !

Dans la vie, il est souvent question de perception des choses, on parle d’ailleurs de manière très imagée de « coupe à moitié pleine ou a moitié vide ». Aujourd’hui, dimanche 19 Juin du côté de Ljubjana, pour notre jour de congé, la coupe déborde, c’est plus une coupe d’ailleurs mais un sceau, rarement j’ai eu l’occasion d’assister à un tel déluge. Toute la nuit des gouttes lourdes sont venues faire résonner la tente. Même chose au réveil ou l’on constate les piscines formées durant la nuit autour de notre emplacement. Mais cette journée nous fait du bien malgré tout car la fatigue s’est installée, sans trop s’en rendre compte.

Le petit mot de nini : PLOC PLOC PLOC….

Oui oui c’est ça que nous entendons depuis minuit hier soir… Enfin comme dit Raf nous en profitons pour nous reposer, même si une journée sous la tente avec un enfant c’est quand même pas des plus reposant !

Sinon mis à part cela, nous avons enfin pu reparler français, et j’avoue que ça fait du bien, car je commençais à penser en anglais, imaginez moi nini entrain de penser en anglais… Oui c’est sur que je suis bilingue ! Mais là ça commençait à être embêtant car Tom ne me comprenait plus quand je parlais ! Hi hi hi ! Je rigole je rigole.

Aujourd’hui c’est la fête des papas : Alors bonne fête les papas et les mamans il va falloir être gentille avec eux attention ils me le diront !

Moi j’embrasse bien sure très fort mon petit papounet à moi, qui est extraordinaire.

Un petit mot doux à mon papy qui dans sa chambre d’hôpital hi tech devrait pouvoir lire mon message : Alors bonne fête bricoulou est s’il te plaît soit sympa avec les infirmières !

Quoi d’autre et bien, bientôt la côte adriatique, nous y sommes : 1500kms de détour par les montagnes, une petite visite de la Suisse, de l’Autriche et de la Slovénie pour arriver au bord de l’Adriatique. Les vacances scolaires sont proches espérons que nous ne soyons pas trop envahi par les touristes ! Car jusqu’à présent nous étions un peu chez nous de partout et ça risque de nous faire un peu bizarre : enfin nous verrons bien.

Sur ce bisous à tous et à bientôt

 la Slovénie nous voilà…

Que dire, enfin du beau temps depuis ce matin, grosse grosse chaleur je dirai pendant toute notre ascension du col de … De grosses grosses montées nous attendaient, du 17% et puis aussi du 20%, bref j’en ai Chier grave ! Mais bon nous y sommes arrivés et quand je me dis que certains travail, je me dis que c’est pas grave de galérer un peu à pédaler ! Sinon un bon sentiment une fois que tu arrives au col et que là tu sais que tu vas descendre ; descendre cheveux au vent. Tu passes subitement de 3km/h de moyenne à 20km/h, et du coup tt passe beaucoup plus vite.

Je me disais d’ailleurs dans cette longue et sinueuse montée que j’avais apporté avec moi dans mes sacoches quelques choses qui me rappelle mes amis ou ma famille, en gros je vous fais un peu voyager :

Le bœuf rose de caro, la gourde de Christian, les vêtements des Train, le collier en argent de Titan, un livre offert par la crèche, un livre offert par Anne et Fred, les tenues sportives de mon petit Tom offerte par les marraines, la super mega pince coupante de raf offerte par notre gloof, …. bref j’en passe. Mais tout ça pour dire que en plus d’être dans mon cœur, vous vivez un peu l’aventure de prêt : trop cool non ?

Sinon côté accueil les slovènes sont assez sympa de prime abord, ils ont l’air de moins assassiner sur les prix, adieux aux 9euros de connexion à internet ici c’est free et le camping c’est moins de 15euros, ouf notre porte monnaie commencé de faire la gueule !!!

A bientôt les amis

Lienz

Repas de folie à Gruffenberg prés de lienz :  A foison pour 30 Euros !

Le plat arrive, il était mentionné pour Deux ! Je regarde autour de notre table pour savoir quelle grande famille allait profiter de ce dîner aux allures de festin de pyramide de bouffe locale ! BANCO LOTO c’est nous ! BORDEL !!!

Willy Traon et monde & nature

En bicyclette, les étapes peuvent parfois être longue ce qui donne l’occasion à notre esprit d’aller vagabonder à souhait. Il suffit d’un rien, d’une image, d’un son, d’une pensée pour que l’inconscient fasse son travail et surchauffe les hémisphères. Ce fut un épouvantail le p’tit quelque chose en question, rose, tout moche et usé par le vent…et pourtant… je le dépasse en souriant et me voilà en à peine quinze secondes à fredonner les fabuleuses histoires de Willy le jardinier dans « le Jardin de Théodore ». « Un épouivantailleuuuuu c’est tout plein de pailleuuuuuu bouge ta teteuuuuuu pour ton cOOorp au jardin de théodooOOoore …lallalalllallalla…. » Et me voilà en train de me dandiner du bulbe sur mon vélo la chanson à donf dans la caboche ! Et vas y que je bouge ma tète et vas y que je bouge mon corps…rien y fait je suis pris au piège !!! je tente de faire multiplication et division…mais le son est là !!! AAAAHHHHH au secours WILLLY !!!

Enfin, le panneau « camping » me sauve et les odeurs de la couche de Tom en-terrine définitivement l’épisode ! j’ai due pendant 2 bornes faire le zouave sur mon vélo sur les airs de « monde et nature » avec Mon pote Willy comme jardinier en chef et chapeau en paille et moi à ses côté déguisé en carotte géante au milieu des concombres et des poireaux!!!

Carnage dans la tente made in tom

Les libertés dont profite Tom sont très souvent l’occasion pour nous parents de découvrir ses nouveaux exploits. Dernier en date, la décoration couleur « chocolat édition bichoco 2010 » de l’intérieur de notre F1. S’assurant que rien de Dangereux ne pouvait nuire à la santé de notre cher tête blonde nous profitons d’une trêve pour souffler un peu jusqu’à ce qu’un crépitement de rongeur vienne éveiller notre curiosité ! Le zip de la tente descendu : un mot : CARNAGE le paquet de bichoco éventré de haut en bas nous laisse imaginer le pire, plus le moindre survivant visiblement ! Après analyse nous comptons énormément de blessés graves dans les rangs, quelques rescapés rusés caché sous les duvets, pour le reste, tous furent disséqués et vidés de leur sang de chocolat, des traces encore fraîche sur les murs témoignent du drame…pire, le serial killer est encore sur les lieux de cette véritable boucherie, s’essuyant le museau de sa polaire bleu lavée la veille, le visage immaculé de noir, des morceaux encore bien tendres qui agonisent sont coincés entre ses dents..le regard euphorique du bourreau pétille encore…mais plus rien à faire !! juste tenter de faire disparaître les stigmates de l’affrontement ! C’est trop triste..plus rien pour papa !

To pluie or not to pluie non stop !!!

 Bord du lac de « Kaaker see » non loin de Villach

Enfin quelques instants pour vous écrire au sec

Je rajoute vite paf, que les bichocos étaient cachés dans une des poches intérieur de la tente car le papa, avait eu un petit creux la veille vers 22H…les chiens ne font pas des chats comme on dit…

Car oui, au sec c’est rare ces derniers temps, « it’s wetty » !!

Nous avons tous les jours un peu, voir de grosses averses histoire que nos vêtements ne puissent jamais vraiment être totalement sec… Du bonheur, l’aventure, le mode « karake » ça y est on l’attend c’est clair… De vrais romanos dans les campings, ils hallucinent, heureusement que le beau sourire de Tom les rassure !!

En tous les cas, hier, il était temps que le temps devienne un peu plus sec, parce que mon côté psychopathe du rangement et du ménage refaisait surface… Même éloignée de ma maison, de mes repères, des contraintes, c’est fou je cogite à fond sur comment je vais nettoyer ça et ça, comment je vais ranger ça et ça : Je dis merci les parents pour les séquelles laissées sur moi !

Donc après avoir regarder la cariole, nos vélos, nos fringues pendant 60 kms hier sous la pluie, nous sommes arrivés au camping et je me suis mis en mode « menache menache ! ». Pour dire, même raf était de la partie (et même pas sous la contrainte!). Nous avons karchérisé vélos, cariole, lavé toutes nos fringues soit 3 machines, fait sécher la tente, fait le trie dans la bouffe en veillant à trier les grains de sucre et les fourmis… Bref j’en passe ! Et puis en début d’après midi, alors que le campement était sec et propre, les vêtements étendus en mode « séchage » et bien oui : le petit clic, clic sur la tente se met à arriver à mes oreilles… c’était trop beau !

Bref tous ça pour dire que tes vieux démons reviennent toujours même loin de chez toi et avec presque rien…

Enfin la vie est belle malgré tt ça, mes hommes sont toujours au top même en gros karaques je les aime.

Demain nous prennons la direction de la Slovénie, ce qui signifie que nous allons quitté les autrichiens : merci à eux pour leur accueil et surtout pour nous avoir bien allumé les tarifs d’hébergement!

Sinon je voulais faire un petit coucou à Montal’beach à tous ceux qui m’ont écris de gentils messages : profitez bien avant la saison, en espérant que le soleil sera de la partie cet été !

Mardi : la rue qu’est à nous !

Beaucoup de décoration le long des routes italiennes, à moins que ce ne soient des panneaux de signalisation, toujours est il qu’ils servent plus à faire de la couleur qu’à autre chose. Le klaxonne fait également partie des options importantes, au même titre que les boomers et l’auto radio car ils en usent de la batterie les latins!

Sur les routes, pas de place pour autre chose que les autos, rarement nous nous sommes fait autant klaxonner qu’ici, ils nous frôlent, klaxonnent et multiplient les gestes avec les bras pour s’exprimer ! Il faut ainsi comprendre que la route est aux pilotes de rallye.

Trop dommage que le temps ne nous permette pas de profiter du spectacle des Dolomites toutes proches, c’est rageant ! On passe un peu plus de temps sous la tente, la pluie résonne et le tonnerre gronde mais aucune incidence sur les dodos de Tom, il récupère. Nous sommes bien contents du choix du matos embarqué, et apprécions la qualité et la technicité des fringues, de la chariote, des vélos, de la tente et du campement, ça facilite les choses et rend le quotidien bien plus facile à gérer !

Je ne peux m’empêcher de repenser aux aventures du Padré en 65 lors de leur tour d’Europe à vélo ! Cadre plein, fringues en coton, sacoches à l’ancienne et une trousse de réparation avec chaînes et pédales et rayons !!! Je dis Respect !

Pour autant l’aventure fut belle je le sais !

Le petit mot de nini

Hier c’était l’anniversaire de ma Marielle : Alors tous ensemble S’il vous plaît : Joyeux anniversaire, joyeux anniversaire Marielle…. et surtout pleins de bonnes choses pour toi en cette 30ème année.

Aujourd’hui, le temps joue pour beaucoup dans l’ambiance de la journée quand même. Quand c’est gris comme ça, tout à l’air triste, les gens, les paysages, nous, on avance au ralentit, il fait froid en plus, mais bon je me dis que ça pourrait être plus compliqué s’il pleuvait… et là comme par magie il se met à pleuvoir, il faut trouver un abris pour s’équiper en mode « pluie » et là tout de suite c’est plus triste ça devient marrant car c’est plus sport. Heureusement pour l’instant Raf a du monté qu’une seule fois la tente sous la pluie… Nous nous en sortons bien dans l’ensemble quand même par rapport au temps, nous avons croisé aujourd’hui des jeunes qui revenaient à vélo des dolomites et ils avaient pris chers, depuis quelques jours…

Ha oui j’oubliais, hier journée pénard dans notre super camping à la ferme, nous avons un peu sécher de la vielle, profiter pour se poser, reprendre des forces et là à 17h, on se dit que se serait sympa d’aller visiter Brunneck, le temps à l’air de se maintenir : allez feu !!! et puis une fois arriver à Brunneck et bien là le déluge oui oui… On a pédalé 7kms sous la pluie alors que nous étions enfin secs !!

Mercredi

Nous avons atteind les limites de tolérance à la pluie de notre tente ! Et pour cause ! Cela fait pratiquement 24h que nous nous faisons gracieusement arrosé ! Rien de bien grave ceci dit, tout le monde a très bien dormi et Tom à la fermeture éclaire imprimée sur le front YKK, mais nous constatons au réveil les quelques gouttes sur les parois de notre nid ! Les voisins quand à eux ont visiblement dégustés sévère à en juger par l’état de leur duvet et de leur grolles ! C’est Fukushima : sac en vrac, tête dans le pâté et tente à l’envers mais ils gardent le morale ou font semblant. Notre fils impose le respect tant par son « smile » au quotidien qu’à son comportement dans ces situations ! Impossible pour nous de ne pas se montrer digne de lui ! Tout s’organise donc, p’tit dej et rangement sous la tente, préparatifs…et pim pam de nouveau sur le route vaillamment équipé ! Et la pluie toute aussi vaillante continue à nous rincer…non stop…pas 3 bornes de réaliser que nous sommes déjà trempés…9° de moins et ce serait de la neige sur les routes, finalement on a de la chance j’ai pas pris les chaînes. Tout de suite le voyage prend la tournure d’un Raid, c’est l’aventure aujourd’hui, on a 50 Kms à faire et ce sera sous la pluie ! Les pieds et mains s’engourdissent un peu, les premières gouttes s’ immiscent sur la peau qui immédiatement frissonne., la route devient glissante…on y est, va falloir gérer aujourd’hui !

J’envisage les imprévisibles, une crevaison, une vilaine chute et tente à chaque fois de trouver les bon reflex. Mais rien de tout ça, tant mieux, je constate que mon team est extraordinaire et je savoure leur sans froid !

Dans ces conditions on se surprend même à dépasser notre moyenne quotidienne est à 15h nous sommes arrivés à destination, LIENZ, nous profitons d’une éclaircie, attention FEU ;installations, douches, campement dodo..et c’est au sec que nous entendons de nouveau..Plic, ploc..oui, c’est de nouveau le refrain de la pluie qui tombe sur la toile !!

Le petit mot de nini

ET oui ce fût la journée qui teste de notre sang froid et de la fiabilité de notre couple,.. Pas de pétage de câble au détour d’un virage, malgré le froid, le collant qui colle aux jambes, et bien on essaye de se dire que peut-être cette après midi nous pourrons espère voir quelques rayons de soleil qui sécheront un peu la tente… et c’est ce qu’il s’est passé alors on peut dire qu’on a eu de la chance malgré ce début de journée un peu « fun ». Enfin, nous sommes à présents bien installés et demain ce sera visite de Lienz tranquillou !

Voilà je vais à présent me diriger dans la petite salle du camping où nous allons pouvoir manger au sec et pensez à ce que les potes vont pouvoir nous faire de bon quand nous rentrerons en France, car le riz, les pâtes, la soupe lyophilisé, les sandwichs et bien c’est cool mais bon !!!!!

Dimanche

Les routes autrichiennes, les virolos, les larges virages, le bitume propre, les odeurs de super-nitroglycérimethanol, le champ des bicylindres…. VRRRRRRRRRAOUM!!! qu’est ce que je me traîne en vélo !!

Je pense aux potes, à gégé et au frangin quand je compte le nombre insensé de bécanes qui usent les routes d’Autriche (plus de BM et de KTM que du rouge Ducati d’ailleurs) à mon pote Mario en passant la frontière Italienne au col de Brenner (décidément les Italiennes sont belles!), à Pierrot qui péterait bien les plombs face aux imprévus et aux dénivelées « surprises » ! à mon pote Rodolphe et Bixente aussi quand je me fais lamentablement passer par des ritales qui me mettent des sacs avec un « ola » en passant !

A ce propos, je pense très sérieusement que Dieu nous a fait con pour s’amuser un peu !

En pleine ascension du col de Brenner justement, en cadence, heureux et fier comme tout, avec mes 6,5 km/h je me fais DE-PO-SER par une ribambelle de « Campionissimo » en position contre la montre…Bon, rien à dire…je vais pas rivaliser c’est des avions, dix secondes plus tard, un hypertrophié des mollets me rase et d’un p’tit geste de la main me salut… ok ok…je sens en moi monter la pression… surtout quand j’entends deux anciens discuter en Italien, tranquilo sur leur fier destrier « Campagnolo »… là je me dis…. OK, Dieu s’amuse ! Quand est ce qui va m’envoyer la doyenne en tricycle fraîchement opéré du col du fémur ! Très bien, Je grogne et me bat ! Je tombe quelques dents…Plus personne ne me double ! J’accélère en jetant régulièrement un zap dans mon rétro comme si la victoire m’attendait au bout! Au bout de quoi j’en sais rien,mais je me bats…comme un con, tout seul avec mes délires de psychopathe ! Mais rien y fait, et la victoire attendra, un jeune papa vient encore de m’humilier d’un HALO et j’hésite quelque secondes à lui prendre la roue mais le mur qui nous attend me sera fatale c’est certain et je passerai alors pour un véritable écervelé… alors je prends le côté humble et philosophe de la chose et je me cultive… en regardant copuler les limaces sur le bord de la route en me persuadant que….finalement c’est pas la fin du monde !!

Nous sommes très loin des frontières suisse désormais, la tenue des campings nous renseigne là dessus ! Aux antipodes des conseils d’utilisation de la lingette essui-cuvette des Water… ici c’est le Bronx après la guerre aux odeurs de… oui c’est bien ça ! Les routes, les espaces de jeux, les espaces publics…nous indiquent que nous avons changé de frontière,c’est un fait.

Les pistes cyclables également sont plus light en informations, les pilotes de rallye en gomina et lunettes de Dancefloor ont pris la place des conducteurs civilisés qui s’arrêtent aux passages cloutés!

Côté vie à bord, les intempéries n’en font qu’à leur tête, le soleil brûle sauf quand le vent se lève ..et quand il se lève et bien tu te pèles un peu et te rhabilles d’une couche!Heureusement, le vent n’a pas trop d’incidence pour la conduite de la tomobile qui est bien « amarrée» au bitume ! Tom se régale et a pris le rythme c’est du bonheur en famille comme on l’avait imaginé !! alors on en profite !!

Le petit mot de nini comme toujours en deuxième position, et beaucoup moins poétique !!

Bonjour les proches et moins proches qui lisaient ces quelques lignes quotidiennes

Que dire après tout ça, mis à part que nous en profitons pleinement.

Les routes et la météo italiennes sont plus capricieuses qu’en Autriche : Hier entre les montées, les côtes, les descentes, les plats je ne savais quel plateau ou quel pignon choisir ; entre la pluie, les nuages, le cagnard, l’orage je ne savais quel veste ou quel pantalon choisir… Moi qui est tant de mal normalement à me décider et bien là il faut réagir vite et sans trop se poser de question car soit tu es trempé comme un « sous neuf » comme disait ma grand mère, soit tu restes bloquée au milieu de la côte !!! Voici une belle leçon pour moi.

Ça fait presque 1 mois que nous sommes partis et tout se déroule parfaitement bien, le voyage a vélo permet vraiment de déconnecter très vite du quotidien, tu prends le temps de regarder, de profiter, à chaque coup de pédale tu es content d’avancer un peu plus vers un autre panorama, chaque fois que tu arrives en haut d’une grosse montée ou tout simplement d’une côte où tu en as bien c___r , tu es content de toi. Ensuite le logement en camping, certes, te limite dans les rencontres humaines mais tu te crées ton petit chez toi, tu montes ta maison, bien entendu il faut que tout soit un peu organiser histoire que lorsqu’il se met à pleuvoir tu ne galères pas à trouver tes affaires, mais c’est magique.

Aujourd’hui c’est repos à St Lorenzo, dans un camping au top : Ils ont retapé une ancienne ferme et ils ont gardé les animaux : poules, poussins, poney, ânes, cochons d’Inde, lapins, lamas… En prime un énorme espace de jeux pour Tom, une piscine bref le pied… Petit hic il pleut à torrent et il fait froid mais bon nous ne désespérons pas que comme hier le temps n’en fasse qu’à sa tête !!!

 frère de sueurs !

Je pense bien a vous a chaque tour de manivelle mes amis, j’écrase la semelle « contagrip » toute les 4 secondes et a chaque poussée poussive qui distille le fruit de mes effort en jus de chaussettes sales je pense fort à vous !

Mes amis mes frères de sueur, je suis en train d’usiner le petit plateau….je file à des allures vertigineuse de 4,5km/h compteur sur ces ….de cols autrichien ! Autant dire que j’arrive a compter les cailloux qui bordent la chaussée et à admirer les colonies de fourmis qui me tire la bourre ! En dessous de 4 mon compteur affiche ZERO ! Je me bat pour qu’il ne me considère pas comme un loukoum unijambiste! Non le Tyrol c’est pas la suisse!la suisse nous casse le porte monnaie, les autrichiens nous cassent les pattes..mais Dieu que c’est beau !

Je mettais pourtant bien préparé psychologiquement a ce col d’Arberg culminant à plus de 2000 mètres j’imaginais même la pause photo prés du panneau ! Mais…j’ai Abdiqué devant les yeux de biche et le smile Rayonnant de ma femme sortant euphorique de l’office de tourisme de Langen : « Raph c’est 4 euro en train et les vélo c’est Free ! C’est FREE les vélos !! Mort de rire… » merde alors c’te honte que je vais me taper ! J’enrage d’autant plus en croisant ce vilain couple hollandais nous surprenant à prendre direction la gare en riant…j’enrage !!!

Singing in the rain !

Le Vent, la pluie, ce sont des élément que nous avions presque oublié ces derniers temps, au point de se demander si nous n’avions pas surévalué nos besoins en matos, en fringue, doudoune, polaire, gants… Alors parmi les bonnes nouvelles c’est que rien n’est en trop, que sous la pluie l’air vivifiant nos invite à accélérer l’allure, que les piquets de tente s’enfoncent mieux dans la terre humide, que le brouillard nous épargne des coups de soleil, que virginie a une bonne raison de changer de code vestimentaire, que Tom ne risque pas d’avoir trop chaud…bref, que dans ces conditions on ressemble plus à de vrais aventuriers ! Côté moyen c’est que quand t’es mouillé t’es mouillé, t’as pas chaud, que le vent te congèle que monter la tente sous la flotte y’a mieux, que bouffer sous la flotte y’a mieux, que le vent de face….y’a pas pire que la pluie sous les yeux c’est pas marrant ! Bref tout est question de point de vue ! Je retiendrai que notre fils lui, il s’en fou, et que le reste..finalement..on s’en fou pas mal non plus !

On quitte donc la suisse, qui ressemble à son drapeau, c’est carré, avec une croix en plein milieu qui a le bon goût de ne pas dépasser sur les cotés, la croix est d’axe verticale et horizontale bref..c’est du sérieux, un peu trop peut être à mon goût ! De très belles rencontres et des repas partagés généreusement, mais la mode du sourire en « cambre inversé »… c’est pas Youpi funky quoi c’est pas sérieux le smile ici…

Un petit mot de nini oui oui….

C’est clair que le smile ici ils ne connaissent pas, et si ils ont des sous c’est pas pour rien, ils font tout payer et cher en plus, ils se gavent sur tout quoi…. merci les touristes…

ça y est nous avons finis de traverser un pays, ça y ets nous l’avons fait et des côtes j’en aurai bouffé, je ne me pensais pas capable de grimper tt ça et bien si il suffit juste de poser le cerveau et d’ava ncer au final tu montes doucement et à ton rythme et ça le fait tu arrives au bout… tt dépend où tu mets l’objectif finalement : dans la vitesse ou dans l’attente du col !!! comme dans la vie ! Moi j’espère prendre le temps de choisir la bonne voie qui me correspond en espèrant qu’au bout de ces 6 mois d’aventure je sache vers quoi je souhaite me diriger.

Sinon mes 2 hommes sont au top, ils me comblent de joies tous les jours, ils sont faciles à vivre donc c’est du bonheur : toujours contents… Enfin non ! Raf est énervé quand il s’agit de rentrer des codes internet et de payer pour si ou pour ça…. et Tom s’énerve quand on ne lui donne pas de gâteaux au chocolat !!! Bref en ce jour de fête des mamans : je suis heureuse …

A ce sujet, bonne fête à toutes les mamans et surtout à la mienne qui est généralissime !!

Aujourd’hui c’était repos et visite de Vaduz au Liechtenstein et bien jolie mais pas plus de sourire… Demain ce sera l’Autriche, coule au début et ensuite se sera l’ascension de St Anton, oui oui la station de ski… Il paraîtrait que ça monte longtemps mais progressivement… Au pire je ferai du stop !!

Sinon les filles, si vous avez des soucis, des complexes physiques je veux dire et bien venez faire un petit tour en suisse, promis vous allez reprendre du baume au cœur car elles ont de la cellulite c’est pas peu dire… Ok c’est pas sympa de dire ça mais franchement même raf peut le confirmer nous n’avons vu aucune mais aucune fille jolie, enfin surtout elles ont zero complexe malgré leur bide et tout le reste : bilan quand tu viens là tu te sens trop belle : merci les suisses !!!

Allez bisous les copains

Dimanche : Swiss made

Force est de reconnaître que certaines images sont bel et bien fondée ! La suisse répond bel et bien à l’image et a la culture que l’on s’en fait !

C’est clean, bien pensé, civilisé, courtois avec un décor imitation « la p’tite maison dans la prairie ». Chalets en bois avec le gentil drapeau suisse qui flotte fièrement, on imagine la gentille famille avec la gentille maman qui prépare la fondue et le gentil papa à la moustache qui coupe du bois pour la cheminée ! Mais bon c’est pas Fun délire quand même la suisse !

Pour autant les pistes cyclable sont au top ! Indication, itinéraire, prospectus, informations… nickel !

Les peugeots rouillée made in frônce on laissé place, dés la frontière, aux Audi, BM et Merco flambant neuves, les bouches d’égout, et autres imperfections du bitume se sont poliment garées sur le bas côté de la chaussée à la place leur étant réservée… la je dis Bravo !! et Tom dit merci !!

Pas de fausse note donc dans le parcours « swiss made » pour le moment, impossible de se planter et de laisser place à l’improvisation !

Tout va très vite et ce n’est que maintenant…. honte à nous…. après 5 étapes !!! et plus de 250 bornes !!! que nous prenons le temps de remercier tout le monde !

Merci à Tous pour votre participation, vos petits mots, vos commentaires et vos encouragements ! Merci à tous ceux et celles qui nous ont aidés avec un p’tit mot sympa, une petite (ou grosse) participation un geste, un cadeau…

Merci d’avoir répondu présent également pour partager cette belle journée avant notre départ !!

Merci à la famille Souchon qui comme toujours, nous accompagne, nous sponsorise, nous créer des chansons pour nous accompagner dans notre voyage et nous soutien malgré ce projet qui va éloigner leur petit fils d’eux pendant quelques mois !

Merci à la team Riou et à Jacqueline pour leurs gentilles attention et leur présence

Merci à la famille Villard, pour leurs gentils petits mots (vas-y Roger monte sur ton vélo on t’attend)

Félicitation à Tita qui même sur un tracteur à pédale, garde  la classe Internationale les photos exclusives bientôt dans Public !

Merci au King pour la salle et pour répondre toujours présent merci merci Rondolphe mon ami !

Merci encore au parrain qui nous suit depuis le début et grâce à qui le « Team Attila » au complet restera forgé dans le cadre du Cannon ! Merci aux marraines pour le terrible T-Shirt qui rend jaloux son papa et qui malheureusement ne résistera probablement pas aux ravages du chocolat, de la boue, de la bave, des crottes de nez et des rendus acides de mon p’tit mec !

Merci à tous ceux qui sont passés malgré leur emploi du temps de ministre et leurs contraintes de jeunes parents !

Merci aux Dromois pour le déplacement !

Merci à julien et Aurélie pour avoir été les dignes représentants des potes d’IUP !

Merci aux enfants pour cette magnifique fresque que vous nous avez faite… et le ménage qui a suivi ce temps !

Merci à Caro & Guigou toujours plein de bonnes surprises, de sourires et de bonne humeur (Number One)

Merci à nos sponsors des « villes étapes », MARIOooooooo et Caro perchés au sommet des collines d’Albertville pour la pasta party !

Merci à Fred & Nanou perchés eux aussi !! sur les hauteurs de Vieugy qui ont eux, eux aussi eu la bonne idée de la pasta party « maison » et des beignets de fleurs d’autoroute!!

Merci à Daniel et Jocelyne pour leur formidable hospitalité !(merci à Peg pour son réseau)

Merci à Lolotte et Alicia pour l’accueil, le repas, l’accompagnement et le sponsoring maison de Salomon Mavic !

Merci enfin au Boss Rossi pour…pour les 3 kilos pris en Deux jours! Ses bonnes blagues et sa gentillesse !

Aujourd’hui un p’tit goût d’Aventure…

L’étape s’annonce tranquille jusqu’à Evian derrière les mollets aiguisés du chef Rossi, tout roule encore bien jusqu’à La suisse et St Gingolf…

Puis…le chef nous lâche et le beau temps aussi ! le ciel s’annonce joueur aujourd’hui !!

Pause du côté de Grangette pour grailloutte un morceau et la BIM quelques gouttes…on laisse passer « le gros » en prenant un café et let’s go on y va, de toute façon il reste 10 bornes à tout péter ! Même pas peur on est étanche! Puis les gouttes font place à l’averse qui cède son tour à la pluie,qui s’éclipse poliment pour laisser l’orage se présenter qui lui même appelle son collègue qui gronde…Tonnerre de tonnerre !!!!bref ça n’en fini pas et c’est tempête sur les vélos ! On croise curieusement personne sur des vélos en ce samedi sur les bord du lac, nous sommes probablement les seuls débiles à affronter les intempéries !

Comme Zeus continu de nous pisser dessus depuis une demi heure on décide d’équiper la chariote de sa tenue aventurier explorateur : on sort la « capote intempérie » !

De l’eau commence à sortir des bouches d’égout, à déborder des fossés, inévitablement des images « made in TF1 » nous reviennent en tête et j’entends jean pierre Pernot aux commentaires….

On repart ; La chariote ressemble à un sauna, la buée décor les vitre et les traces de mini doigts sur les parois nous rassurent !

Puis après avoir involontairement visité Montreux sous la pluie pendant encore 20 minutes on nous apprends que l’auberge se trouve pile poil devant la bouche d’égout ou nous étions !!! quel duo de choc !

Mais c’est rien, j’adore quand les éléments se déchaînent, on se prend pour des aventuriers, on redevient des gamins, des super héros déguisés, on affronte la pluie en riant comme des mômes de 10 ans, on se mouille les grolles, on retrouve un esprit de liberté, insouciance, sans se formaliser avec du « quoi manger ? » « ou dormir ? »

Sauf que la véritable mission ici c’est d’être papa, quoiqu’il arrive et en toute circonstance ! D’assurer, coûte que coûte ! Et la réponse, comme a chaque fois, c’est dans le regard de Tom qu’on la trouve, l’œil pétillant (comme sa maman) , le rire au lèvre toutes chailles dehors  !

Et quand il me souri, à moi tout pouilleux, trempé et sale …. Je suis comblé..mission accomplie !

79 réponses à “Au jour le jour..”

  1. 5 05 2011
    Christelle (21:39:55) :

    Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage, on ne peut que vous souhaitez une belle aventure, pleine de bonheur et de rencontres et vous dire chapeau pour la réalisation de votre rêve
    bonne route
    Christelle et Michel Planchamp

  2. 5 05 2011
    Anouck, Jo & Mahé (23:05:56) :

    Juste un grand coucou avant votre départ pour vous souhaiter beaucoup de chouettes moments/souvenirs en famille ! Ca ne devrait pas manquer, à votre retour !!!
    Plein de courage aussi et de coups de pédales musclés pour franchir les cols autrichiens !
    On vous suivra avec grand plaisir tout au long de ces 6 mois, que l’on vous souhaite, évidemment, formidables !
    Carpe Diem…
    Bisous.

  3. 6 05 2011
    Floriane (19:56:45) :

    Quel régale de vous lire !!! ça va être le top cette aventure !!!
    Raph, je suis épatée par tes talents d’écriture ! Que ta tête de blondasse ne gonfle pas trop !! Hé hé hé ! Bon voyage à vous trois ! Et vive l’aventure !

  4. 8 05 2011
    Céline (13:57:46) :

    Je découvre avec émerveillement le cahier de vos Aventures, j-1 on dirait!
    Beau Chemin alors, je n’en doute pas d’ailleurs!
    Vous faites un sacré Trio, enchantée!

  5. 9 05 2011
    Christian (16:10:51) :

    Cette première étape, pas trop difficile ?
    Bonne route et bisous de toute l’équipe de l’Office du Tourisme.
    Christian, Isabelle, Sylvie, Mélanie, Béatrice, Anne-Marie et Maud.

  6. 9 05 2011
    antoine (21:57:40) :

    oh mais a 7h30 vous dormiez!!
    et merde je pensais vous voir avant de partir!!
    bon voyage a vous 3 et vive le vélo!!
    et oui JEAN RENé!!

  7. 11 05 2011
    bandiera (17:00:49) :

    Bravo et bonne route
    prudence
    en suisse vous aurez la piste cyclable suisse a velo N° 1 depuis le bout du lac leman
    a prendre a port valais villeneuve et suivre … > Furka

    on va suivre tout cela

    claudio de la Faverges
    le Biclou.com

  8. 11 05 2011
    Villard Roger (23:41:24) :

    Bonsoir ,
    C’est Papyro, j’ai eu des nouvelles de la troisième étape par Mamyannie via la bouche de Mamimy, ça c’est du téléphone arabe le meilleur qui n’est jamais en panne . Bon, ça roule, avec un petit orage au col d’Evire, histoire de vous rafraichir et d’arroser votre début de voyage. C’est cool continuez comme ça, mais bon sang que ça me donne des fourmis dans les gambettes votre périple!
    C’est super! On attend la suite comme un feuilleton de télé. A coeur vaillant rien d’impossible, bonne route demain et bon courage. Grosses bises de Papyro de Mamimy et de Damien.

  9. 12 05 2011
    Champeaux Pierre (12:16:22) :

    Après un BC chez Guyguy et Vanès,il faut pédaler.Nous vous souhaitons un beau voyage , bon courage et prenez-en plein les yeux. Ont vous suit de Nuits St Georges ou de Montalbert . Sincères Amitiés et bises.
    Pierrot et Monique.

  10. 12 05 2011
    Christian (18:17:01) :

    Salut les pédaleurs,

    On a pris l’orage aussi ici, mais nous, on était à l’abri dans nos petits bureaux. L’orage a dû se rendre compte qu’on rigolait en pensant à vous car il a fait péter la Riso.
    Attention à demain, vous entrez dans un pays hostile: la Suisse.
    Ils parlent pas la même langue entre eux et ils ont une monnaie bizarre: le Franc. « Faisez gaffe ».
    Bisous de toute l’équipe.

  11. 14 05 2011
    Villard Roger (20:02:41) :

    Bonsoir les enfants,
    Aujourd’hui nous avons eu un bon orage avec une bonne pluie et du vent. La température a baissé et nous avons eu une pensée pour vous qui n’avez sans doute pas échapper à la douche. J’espère que vous avez, malgré le temps, fait bonne route et que vous avez trouvé un coin sec pour ce soir. Avec la carte que tu vous avez mis sur internet c’est super on vous suit mètre par mètre et on a même des photos des coins paumés où vous passez. Bon ce sera tout pour ce soir nous vous embrassons bien fort tous les trois. Bon repos et bonne nuit.
    Papa, Mimi et Damien.

  12. 15 05 2011
    Villard Roger (22:57:18) :

    Super méga sympa,

    On attend les photos et les commentaires comme des fauves qui n’ont mangé qu’un yaourt depuis un mois. Quel délice de vous voir rayonnants et plein d’humour. Bravo, le père Pernot peut jeter son micro et prendre le chemin de Compostelle.Pour nous, notre JT c’est vous et il a un autre parfum. Merci de nous faire rêver et palpiter et comme dit Raph. le sourire de Tom c’est le petit Jésus en culotte de velours, c’est un miracle permanent.
    Bonne nuit les petits bonne route pour demain encore bravo et merci.
    Grosses bises de Mamy, Papy et Damien.

  13. 15 05 2011
    Villard Roger (23:12:02) :

    Super,

    J’ai un problème avec la messagerie mes commentaires ne passent pas. Bizare jusqu’à présent ça allait. Hier et aujourd’hui ça ne passe pas, il faut que je demande à Damien. Bref, merci de vos photos et de vos commentaires que nous attendons comme des fauves affamés et rien que de vous voir souriant et en pleine forme c’est du baume au coeur. Tom, c’est la cerise sur le gâteau on lui décrocherait la lune sans qu’il nous la demande ,dès que l’on voit son petit minois plein de soleil.
    Bonne nuit et bonne route pour demain.
    Gros gros Bisous de Mamy, Papy et Damien

  14. 15 05 2011
    Villard Roger (23:43:26) :

    Super,

    J’ai un problème avec la messagerie mes commentaires ne passent pas. Bizarre jusqu’à présent ça allait. Hier et aujourd’hui ça ne passe pas, il faut que je demande à Damien. Bref, merci de vos photos et de vos commentaires que nous attendons comme des fauves affamés et rien que de vous voir souriant et en pleine forme c’est du baume au coeur. Tom, c’est la cerise sur le gâteau on lui décrocherait la lune sans qu’il nous la demande ,dès que l’on voit son petit minois plein de soleil.
    Bonne nuit et bonne route pour demain.
    Gros gros Bisous de Mamy, Papy et Damien

  15. 17 05 2011
    Caro (17:58:02) :

    Hello
    Les amis, ravie des dernières news de la Suisse
    Trop belles les photos
    Merci de nous faire partager ses instants magiques
    Tom a l’ai comme dans un rëve
    Je vous embrasse très fort
    J’aimerai bien aussi une photo de Raf avec la Pink Caroline Touh
    Thanks
    Caro

  16. 17 05 2011
    Villard Roger (23:56:12) :

    Salut mes petits chéris
    Repos bien mérite que de courage ,il faut vraiment avoir envie de vivre cette aventure pour affronter la pluie ,le vent, les cotes et j’en passe.
    Gros bisous à vous trois,
    Mamymi
    Je prends la suite de Maman simplement pour vous souhaiter bon courage et encore bravo pour vos performances. Merci de mettre la carte à jour car je ne sais plus où vous êtes passés. Merci pour les photos et les commentaires et surtout ne salissez pas les cacaroms Suisses. Un caca étranger doit être propre alors lavez le avant de le jeter. Bon c’est un peu chiant mais on devrait un peu prendre exemple sur eux. Le Petit prince nous fait rêver avec sa bouille à croquer, il est magique.
    Bon repos, et bonne journée pour demain avec je vous le souhaite un grand et beau soleil.
    Gros bisous à vous trois.
    Papyro.

  17. 18 05 2011
    Laetitia (10:59:08) :

    C’est un plaisir de suivre vos aventures depuis l’Auvergne ! J’ai pour vous une pensée tous les jours.
    De bisous à tous les trois, continuez de nous mettre plein de couleurs dans la tête !

    Laetitia

  18. 18 05 2011
    Vaniss' (18:33:16) :

    Et oui la Suisse c’est beau !!!! Enfin, c’est un peu chez moi !!!!!!
    Jolie aventure !!!! Je vous souhaite d’en prendre plein les yeux et je vous dis à bientôt…!!!!
    Bises à vous trois,
    Vaniss’, Guillaume et Lino !

  19. 18 05 2011
    willy (21:23:19) :

    Non mais c du délire Monsieur et madame se prélasse ou à Gstaad, alors que moi je me cogne des kilométrés d’enduit sur du placo. Je rêve.
    Sinon je pense que votre camping est bien mieux que la petite cellule de notre ami DSK, qui à l’heure actuel reverrait d’être en Suisse. Quoi vs êtes pas au courant, et en plus vous vous en foutez. Bon vous avez bien raison, filez bande de petit tyrolien.
    Continuez à nous foutre le cafard avec vos bonnes nouvelles.

    Salut les cocos

  20. 19 05 2011
    Christian (14:25:28) :

    Salut les aventuriers,

    heureux de savoir que vous êtes bien arrivés au pays des médicaments (Coluche dixit).
    Gael nous a rejoint pour la semaine, il repart déjà demain.
    Peux-tu me dire où est le téléphone de l’animation?
    Gael en aura besoin a son retour.
    Gros bisous à vous trois.
    Bonne route.
    Nous sommes impatient d’avoir de vos nouvelles a travers le blog.
    C’est un feuilleton bien plus intéressa

  21. 23 05 2011
    Christian (10:05:28) :

    Salut les intrépides,

    super merci de vos commentaires. Une fois traduit le language coloré de Raph., on s’y croirait.
    Nini, fais gaffe, j’ai lu que des explorateurs sont morts du scorbut dû au manque de supermarchés sur leur itinéraire pour acheter du frais.
    Raph., je vais te ramener sur terre 10 secondes pour te demander où tu as mis le téléphone de l’animation pour le donner à Gaël?
    Au vu de l’intérêt de Tom pour le vélo de son papa, il est à prévoir qu’il ne va pas tarder à relayer sa maman, et j’imagine bien vous voir arriver avec Virginie dans la chariotte et Tom sur le vélo.
    Bises à tous les trois et à bientôt de vos nouvelles.

  22. 23 05 2011
    gilg (14:09:26) :

    Hello les amis,

    Je n’avais pas eu ( ou pris) le temps de vous mettre un mot , toutefois je lis votre « au jour le jour  » avec plaisir, étonnement , admiration .
    C’est extra d’avoir ces nouvelles fraiches , les photos et vos textes pleins d’humour. Il faut bien prendre ces moments parfois difficiles avec humour parce que le mal au cul , les montées infernales , la pluie , l’orientation … c’est votre quotidien . Pour moi qui me suis sédentarisée derriere un ordi avec vous je voyage.
    Virginie pour la gastro le coca ça le fait .

    Bises
    Candice

  23. 24 05 2011
    ROCHER MARTINE (11:12:57) :

    Les moments difficiles vont renforcer tout le reste
    profitez en au maximum, vivez pleinement tout ce
    bonheur

    GROSSES BISES A TOUS LES TROIS

    La Normandienne Martine

  24. 25 05 2011
    Villard Roger (00:34:04) :

    J’allais oublier,
    Martine qui comme moi est une experte en informe à tic vous a transmis un message. Faite lui signe si vous l’avez reçu, sans ça elle va nous casser la baraque.
    Bonne route et gros bisous.
    Papyro

  25. 28 05 2011
    Adrian & Monika (23:53:01) :

    We met us on the bicycle track between Lucerne and Rotkreuz. It was nice to get to know you and exchange a few words. We wish you a nice trip and a lot of new exeriences!
    We will start our tour around Europe this August and we are looking forward beeing on the road as well.

    Bonne continuation et bonne route!

    Adrian & Monika

  26. 30 05 2011
    rose-marie (01:04:45) :

    Coucou les trois « z’amours »
    Quelle verve, quels commentaires, quelle joie de vivre exprimez – vous dans votre journal de bord. De magnifiques jets d’eau, des bulles qui les font pétiller ainsi que toutes ces éclaboussures rafraîchissantes que vous nous envoyez.
    Vous êtes SUPER tous les trois. Merci pour cela. En ce qui me concerne, je vous suis depuis votre départ et, avec Pierre, nous parlons souvent de vous et de votre grand périple.
    Bien que l’heure soit passée (il est 0h 37), je viens souhaiter une bonne fête à Maman Virginie. A ce sujet, je me dis que c’est bien grâce à Raph et à Tom que Maman Virginie peut être fêtée et saluée comme il se doit ! Ainsi, c’est la fête pour vous trois et c’est formidable ainsi !
    Tandis que vous pédalez, suez, souffrez des intempéries, Charles s’escrime et planche pour la compétition annuelle à la Ferté – Bernard (Sarthe) pour la Coupe de Robotique qui aura lieu durant le week – end de l’ascension. Pour lui aussi, il y a des suées, des difficultés et… des nuits blanches (sans neige).
    J’espère que tu vas mieux maintenant, Virginie et que tu as récupéré forces et dynamisme. Tes hommes sont là, ce sont tes merveilleuxcoachs.
    Et maintenant, bonne route. Veillez bien à Tom et soyez vigilants. En Autriche, il n’y a de problème particulier, mais plus tard, il vous faudra redoubler d’attention.
    Je vous enverrai un enregistrement de flûte à bec pour vous changer les idées. Actuellement, je prépare l’examen qui aura lieu le 23 juin. Si cette musique ne vous plait pas, rien de plus simple : vous l’effacez !!!!!!!!!!!
    A bientôt Tomobile Super Star. Je vous embrasse très affectueusement tous les 3.
    Rose – Marie

  27. 2 06 2011
    Caro (07:56:52) :

    Hello Les amis
    merci merci merci de nous faire partager ses moments de bonheur, j’adore vous lire et j’adore surtout savoir que tout se passe bien, nous pensons très fort à vous d’énormes Bisous
    Pour info hier 1er juin ; 15cm de neige fraiche à Séez !!!!!!

  28. 2 06 2011
    RIOU (16:57:02) :

    Coucou à vous et bravo pour tout ce courage… tu as bien fait ma Nini pour l’idée du train, il faut profiter et non s’épuiser !!!
    Que d’admiration et d’encouragments pour la suite de votre voyage…
    Des bisous+++ de nous
    Chantal

  29. 6 06 2011
    rose-marie (01:10:54) :

    Bonsoir Tomobile,

    J’espère que vous allez bien tous les trois et que votre moral est bien ensoleillé.
    J’ai lu quelques messages dont plusieurs de Roger. Il y a bien « un air de famille » qui transpire (aussi) dans les narrations, les expressions, les sensations exprimées par Papyro.
    Ton grand – père paternel, ne manquait pas d’humour et combien de fois ai-je entendu Mamie Titine dire que ses histoires, notamment de son service militaire, prenaient de l’ampleur, se dilataient en quelque sorte, comme bonifiées par le temps. Mamie ajoutait que ses souvenirs valaient bien des histoires marseillaises !
    C’est une véritable thérapie du bonheur, de l’éuilibre, et l’écoute, la lecture, la fréquentation de ces êtres là apporte aux chanceux qui les cotoient ou les croisent un grand moment de ravissement.
    Tomobile aujourd’hui avec le tour de l’Adriatique, c’est aussi les 4000 km parcourus à bicyclette par Papyro et ses camarades en Europe du Nord, Royaume Uni compris, mais également la Corse entre autres aventures de ton grand – père paternel.
    Mais l’esprit d’aventure, c’est de la « vieille hispoire », par ailleurs, du côté de Mamie Titine. En effet, des aieux durant de longs mois partaient en Amérique, dont l’Amérique du Sud où ils proposaient herbes médicinales et optique.
    Par ailleurs, dans un livre écrit par un ancien élu de l’Isère sur l’Abbé Didon qui a donné la formule devenue célèbre, mais reprise à son nom par P. de Coubertin à propos des Jeux Olympiques repris en 1886 en Grèce, j’ai découvert la liste des participants à l’organisation des Premiers Jeux Olympiques du Rondeau (Rondeau-Montfleury à Corenc près de Grenoble, Collège privé). J’y ai relevé le nom de BERLIOUX et en ai entretenu Mamie Titine qui m’a répondu qu’il s’agissait de son oncle l’Abbé Pierre Berlioux.
    L’Abbé Didon originaire du Touvet (Isère) avait eu l’idée d’entraîner ses élèves et de les emmener assister à ces nouveaux Jeux Olympiques à Athènes. Cela fut une véritable aventure car, pour y parvenir, ils ont eu recours au portage par chevaux pour arriver à destination.
    Pour conduire un tel projet, il a été aidé par ses collègues, dont l’Abbé Pierre Berlioux.
    Hein, voilà un beau tableau. Je vous montrerai le bouquin à votre retour.
    Et maintenant, je vous souhaite une bonne route. Mais n’oubliez pas ce proverbe : « Qui veut allez loin ménage sa monture²…
    Je vois fort bien, mentalement, la tête et l’ air réjoui et amusé:de Virginie à la sortie de l’Office de Tourisme avec les billets de train au terme forcé et exténué du col ! Et je m’imagine tout aussi bien à ta place, Virginie ; j’aurais sûrement été écroulée de rire face à la tête de Pierre ulcéré, mais forcé de capituler. Vous êtes craquants tous les trois. Grâce à vous, nous vivons des temps forts et forts beaux : votre bonheur et le rayonnement de Tom avec vous deux.
    Au prochain feuilleton, les « z’amours ». Je vous embrasse affectueusement tous les trois.
    Bonne route et économisez votre capital résistance pour en avoir suffisamment pour revenir fin octobre prochain (idem pour votre matériel, chariotte comprise)

    .

  30. 10 06 2011
    ROCHER MARTINE (14:32:07) :

    Courage, ne laissez pas vos rêves se perdrent ou être détruits par la raison

    GROS BISOUS DE NORMANDIE A TOUS LES TROIS

    MARTINE

  31. 13 06 2011
    kebra antho (10:12:11) :

    coucou l’équipe!
    jviens de rentrer de l’océan indien c’était bcp trop court ! jviens de retrouver internet aprés un bon mois de vie a la roots ds les motagnes, et votre trip me fait grave envie. jpense fort à vous. bon courage et profitez à fond!
    biz a vs 3

  32. 15 06 2011
    caroline (08:25:55) :

    Hello Les Amis
    la fin de l’année scolaire approche pour les filles, et pour moi une nouvelle année scolaire commence!!!!
    J’attend avec impatience les prochaines news, nous pensons bien fort a vous
    Bises
    Caro

  33. 15 06 2011
    rose-marie (12:04:47) :

    Bonjour les « z’amours »

    J’ouvre la fenêtre pour vous rejoindre après vous avoir lu … relu et … revu dans les vidéos.
    J’espère que vous allre bien, moral inclus, TOUS LES TROIS !
    La pluie a – t’elle cessé depuis le 8 juin, date de votre dernier message. Ce ne sont pas les meilleurs moments ces kilomètres roulés par ce temps là. Quand on est trempé -et cela est vite fait- il n’y a plus d’expression appropriée pour exprimer plus fortement le mot trempé … Et poursuivre sa route dégoulinant, les pieds baignant dans les chaussures, cela est même fort gênant, car on glisse à l’intérieur du chaussant. J’espère aussi que vous ne vous enrhumez pas, car cela est fréquent.
    Heureusement, TOM constitue, comme vous le dites souvent, le remède télépathique universel,à tous vos maux phyxiques et moraux !
    En tout cas, il faut être sacrément costaud pour s’engager six mois durant dans cette aventure. BRAVO et encore BRAVO.
    Alors, il ne nous reste plus, à nous, spectateurs et correspondants privilégiés, qu’à vouhaiter BON COURAGE et BONNE ROUTE avec de belles cueillettes de bons moments à vivre, des découvertes en tous genres, des souvenirs à mémoriser et à rapporter dans votre portable et dans vos têtes.
    TOM est, tout simplement, merveilleux Comme il est adorable avec le poussin qu’il découvre avec étonnement et prudence, ou encore avec vous qui rayonnez avec votre trésor.
    Que de bonheur nous offrez – vous ainsi. Cela est inestimable. C’est pour tout cela que vous *etes les « Accroche – Coeur » de tous ceux qui vous lisent et vous écrivent.
    Dans mon message précédent, je vous parle de Mamie Titine, ta grand – mère paternelle, Raph. Je l’ai vue la semaine dernière et me suis entretenue avec elle, notamment à propos de ses parents et apparentés. Je vous ai écrit que l’oncle de Mamie avait été le collègue de l’Abbé Didon. Je rectifie maintenant en terme de génération, à la lumière des informations recueillies. C’est son grand – oncle qui était l’Abbé Pierre Berlioux et non le neveu de celui – ci.
    J’ai communiqué à Christine votre adresse électronique pour l’accès au site de Tomobile Tour .
    Actuellement, elle est à Londres. J’espère qu’elle vous adressera un peut « coucou ».
    Le concours de robotique étant passé, j’informerai Charles lorsqu’il viendra en fin de semaine.
    Et maintenant, bonne continuation, si possible au sec et sans trop de chaleur…
    A bientôt Tom, Virginie, Raphël
    Bonne route et à l’immense plaisir de vous lire et de nous faire rêver éveillés !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Je vous embrasse affectueusement, TOUS LES TROIS.
    Rose – Marie.
    Pierre se joint à moi. Il suit avec beaucoup d’intérêt votre cheminement.

  34. 15 06 2011
    Caro (17:16:05) :

    rolala les amis, la pluie toujours la pluie
    sachez que tous les soirs au moment de se coucher dans notre lit douillet, on a une très grosse pensée pour vous!!!!!
    d’ailleurs tu nous donnes plus le plaisir de nouvelles photos
    j’aimerai bien voir la gueule des romanos!!!!!
    Allez bon courage les amis
    A très bientôt de vous lire car sur ce coup c’était un peu court
    Bisous
    Caro

  35. 18 06 2011
    Villard Roger (14:39:38) :

    Bonjours les Roms,
    Superbe aperçu de votre campement et de vos décos suspendus qui donne un petit air de gens du voyage mais version comme on les aime nous.
    Ca fait pas mal de litres d’eau que vous avez transporté sans votre consentement il va falloir porter plaintecontre cette voyageuse clandestine bien désagréable.
    Bon, on est ravi dès que l’on a des photos et avec ce bout de frimousse à faire fondre la banquise c’est le top.
    Profitez de cette avance sur le programme pour décompresser un peu et pendre du bon temps.
    Bonne journée à vous trois ici on se fait rincer nous aussi et avec des températures peu de saison. On s’en fout notre bonheur c’est de savoir que tout va bien là bas.
    A bientôt sur le net et en vidéo.
    Grosses, grosses bises.
    Maman, Papa et Damien.

  36. 22 06 2011
    marc (10:24:55) :

    bonjour les jeunes.
    dans 3 jours nous vous rejoignons sur les bords de L’Adriatique; mamy Annie et Papy Claude trépignent d’impatience !! Nous partons vendredi après midi, étape à Milan et arrivée à Rijeka samedi en début d’après midi. nous séjournerons sur l’ile de KRK ( prononcer Keurk) et notre point de rendez vous sera à l’entrée du pont qui rejoint l’ile au continent ( environ 10 kms à l’est de Rijeka). on fera un petit point téléphonique samedi en fin de matinée.
    d’ici là, en venant de Slovénie essayez de passer par l’Istrie ( Pula ,Porec …) c’est sympa.
    gros gros bisous des Ardéchois.

    Marc

  37. 22 06 2011
    Christian (15:01:59) :

    Salut les fous du guidon! (oui, je sais, c’est « du volant »)

    Mille merci pour vos commentaires illustrés qui nous donnent un peu de rêve dans ces préparatifs estivaux avec leurs lots de problèmes (pas d’animateur à J-7, prise de tête avec EDF, + de 5000 personnes attendues pour le Motor Sportive Day…), j’arrête, ça va vous rappeler le boulot!!
    Attention en Albanie.
    Bisous à tous les trois.

    Christian

  38. 30 06 2011
    Caro (04:10:47) :

    Oh plus de news depuis le 24 juin, ce qui fait 5 jours!!!!!!!!

  39. 4 07 2011
    Christian (18:06:11) :

    Salut les pauvres!!!

    Samedi 2 et dimanche 3 juillet, nous avons joué aux riches à Montchavin les Coches avec le 1er Motor Sportive Day.
    Une TUERIE!!!
    Je n’ai pas de mots pour vous décrire cet événement qui a rassemblé 2500 personnes autour d’une cinquantaine de véhicules hors du commun.
    Pour vous rendre compte de l’ampleur de cette journée, deux liens à visiter:
    http://www.forum-auto.com/marques/ferrari/sujet3083-245.htm
    http://www.facebook.com/motorsportive.day?ref=ts
    On recommence l’année prochaine.

    Bisous à vous trois.

  40. 4 07 2011
    muriel chenal (22:14:06) :

    un petit mot de la crèche de Aime qui ne vous oublie pas ! vous êtes trop forts et Tom est courageux !! quelle super expérience pour ce petit bout !! vous aurez des mollets en beton en rentrant ! plein de bonnes choses à vous 3 et profitez de chaque instant !! muriel

  41. 5 07 2011
    Christian (17:42:12) :

    Salut tout le monde,
    Régalez-vous de la journée du 1er Motor Sportive Day.
    Bisous.
    http://www.youtube.com/watch?v=AJ_V_p6jwQA

  42. 7 07 2011
    gilg (17:49:53) :

    Hello ,

    Voila un long moment que je n’ai pas pris le temps de vous écrire un petit mot , simplement pour vous dire que nous pensons à vous .
    Merci pour cette rubrique au jour le jour , pleine d’humour , de détails , de descriptions , vous nous faites voyager, vous êtes mes petits moments d’évasions.

    Bises
    Candice

  43. 11 07 2011
    marc (11:57:09) :

    bonjour à tous les 3.

    déja 10 jours que nous vous avons laissés chez Anna et Zorko en dignes représentants de la gastonomie française ! ces quelques jours partagés avec vous ont été excellents et le petit Tom extaordinaire d’adaptabilité. bonne poursuite du voyage.
    Raph n’hésites pas à contacter les potes de Marko; ils attendaient ton appel, tous prèts à vous donner de bons plans.
    bises de Nicole et Marc.

  44. 11 07 2011
    Rose-Marie (18:24:02) :

    Bonjour les « zamourbiles » !

    NON, non, je ne vous abandonne pas, ne vous oublie pas….je vous suis avec attention, constance et avidité par la lecture de vos compte rendus acidulés et Hauts en couleurs, en relief, et tant de Bonheur joliment narré, le VRAI, celui que vous savez si bien exprimer à votre façon et sans fards ni façons !!!!!!!!!!!
    Pierre se délecte aussi et parle de vous…..
    Vous êtes à la fois sportifs…. philosophes – Monsieur FERRY (ancien ministre de l’E.N.) serait sûrement ravi de vous connaître, ainsi que des élites littéraires et thérapeutes -.
    En tout cas, vous pourriez être des coachs du bonheur et de l’équilibre….BRAVO à vous TROIS, car TOM y participe et y contribue amplement, non ?
    Sur mon enregistreur (magnétophone numérique), j’ai fait un petit enregistrement d’une dizaine de minutes à la flûte à bec alto et soprano avec nos deux petits oiseaux sur les épaules. Vous entendrez quelques petits bruits autres qui sont les leur. .
    Il a fallu ensuite le connecter à l’ordinateur et, pour cela, avons du nous procurer un câble de connexion mâle-mâle que je n’avais pas car, pour écouter les quelques enregistrements faits précédemment (sur mini – disques), je les écoutais sur la châine Hi-Fi (radio).
    L’ennui, c’est que pat manque d’entraînement dans l’usage de cette procédure, Pierre s’est heurté à quelques difficultés pour obtenir l’acceptation de cet enregistrement. Mais après plusieurs tentatives il a réussi en utilisant un disque externalisé installé sous Linux… Tout simple !!!!!!!!! et le temps passe, les jours trépassent….
    Je pensais donc vous l’envoyer en document attaché. Mais il est trop important malgré sa compression. C’est alors que Pierre s’est souvenu que Charles a créé un site familial. Nous lui avons demandé de nous rafraîchir la mémoire en nous fournissant le code d’accès, afin de copier ce fichier et vous inviter à l’écouter par ce moyen là. Je pense que vous pourrez le copier à votre tour et l’insérer dans votre site personnel « Tomobile Tour ». Ce sera plus commode. Le prochain enregistrement sera dédié à Tom. Pierre a retrouvé un vieux cahier de chansons pour enfants pour le piano. J’en jouerai quelques – unes. Ce sera, je l’espère, une distraction pour Tom et pour vous, parents attentionnés, l’occasion de les mimer par une gestuelle appropriée.
    Vos anecdotes au camping avec les nudistes, la course poursuite avec un cycliste, l’adaptation naturelle de Tom à toutes les circonstances, le rayonnement de Nini avec « ses deux hommes », l’admiration et le « respect » de Raph pour Tom !!!!!!! et tant d’autres toutes succulentes, craquantes, sont autant de délices qui titillent nos consciences . C’est tout simplement fabuleux de porter en vous l’essence même d’une vie réussie, le bonheur de vivre le quotidien pleinement et – pour couronner ce tout – le partager comme vous le faites par écrit, par photos
    Alors, pour tout cela MERCI; C’est vite dit, vite écrit, mais c’est aussi gravé et indélibile. Cela reste en mémoire.
    Aussi, je vous laise et vous dis à bientôt, au prochain message.
    En attendant, bonne route et belles rencontres, belles découvertes.
    Avec Pierre, nous vous embrasse affectueusement TOUS LES 3.

  45. 12 07 2011
    Sam (19:29:50) :

    Salut la tribu, j’pense fort à vous… les photos sont magnifiques. Ca a l’air de « rouler » pour vous, c cool. Ca y est moi aussi j’décolle du Villard, vers d’autre horizons… j’prends une année de congés sans solde… Vous allez me manquer et j’espère qu’on s’recroisera bientôt. On reste en contact, bon courage pour la suite.

    La bise, Sam

  46. 19 07 2011
    Caroline (14:55:19) :

    Hello les amis,
    Je prends quelques minutes, pour vous écrire, je me régale toujours autant à découvrir le récits de vos aventures!!!!
    Et je pouffe de rire aussi quand j’apercois via Facebook le fessier de Mister Raph d’ailleurs celui de Tom ets à croquer!!!!!
    Je l’éclate au quotidien dans ce nouveau métier où j’apprends énormément chaque jours au coté de Gaby qui ets assez exceptionnelle!!!!
    D’ailleurs pour répondre à tes remarques Raph, non je ne suis pas enfermé dans un bureau je donne sur la magifique Place du Village d’Arc 1950, avec la porte ouverte je profite de la musique, des cours de step, initiation au golf etc
    Donc j’ai l’impression de travailler mais avec un véritable air de vacances et de bien être.
    Je vous embrasse bien fort tous les 3
    Oui encore Plus de 3 mois, Raph évite nous la vue nudiste de face MERCI

  47. 19 07 2011
    AVENEL (16:20:22) :

    Salut les jeunes …
    En vacances à Montalbert, nous voulions prendre de vos nouvelles et le blog a répondu à nos interrogations …
    Génial, nous sommes ravis de vos pérégrinations, votre voyage est surprenant et nous vous souhaitons beaucoup de bons moments.
    Bons baisers à tous les trois de la part de Joffrey, Josselin, Isabelle et Stéphane

  48. 25 07 2011
    Villard Roger (01:22:08) :

    Bonsoirs le petit et les grands
    Superbes, magnifiques, magiques, que de souvenirs me reviennent à chaque cliché que vous nous envoyez; Vous nous manquez bien sûr mais losrque je vois notre petit Tom chaque fois plus beau et plus épanoui c’est du bonheur en barre. Et oui les petits ennuis viennent de temps à autres rappeler qu’il faut toujours être vigilant prudent et patient. Mais sans ces petits soucis que serait votre aventure ? Un peu fade sans doute. Saoulez vous de ces paysages merveilleux de ce soleil brulant de ces rencontres surprises de votre petit bonhomme qui mange la vie à pleines dents, c’est la magie de la vie. Ici c’est le chantier mais avec le temps pourri la pluie et le froid c’est tout bon pour bosser et comme ça pas de regret. J’aimerai bien terminer la chambre et le couloir avant de partit au Grau du Roi, mais comme toujours ce n’est pas évident car il y a des petits pièges et surprises juste au moment où l’on croit avoir fini, dur ,dur. Demain ce sera la peinture du plafond de la fenêtre , boiserie et des plinthes de la chambre. Il faut que je rajoute une prise de courant et de télé avec un peu de retard et avant la pose du papier peint et le vernissage du parquet.
    Vivement la retraite du retraité.
    Bonne route bon séjour bon courage.
    Groosses bises à vous trois.
    Papyro

  49. 25 07 2011
    AVENEL (19:21:28) :

    Re-salut, on a copié le texte du blog et lu tout çà tranquillement au chaud dans notre appartement. Génial !
    Je ne connais pas « Ralph » mais j’adore l’humour.
    Humour, amour, tendresse, performance, rencontre, se connaître et se reconnaître … c’est vraiment un sacré programme.
    Bravo à tous les trois (car Tom est vraiment le centre du voyage).
    Profitez au maximum et évidemment ne retenez que les bons moments. Soyez positifs en toute chose (mais je vois que c’est le cas).
    Bons baisers
    Stéphane et Isabelle

  50. 25 07 2011
    tomobiletour (21:08:45) :

    Andras Roszkopf

  51. 25 07 2011
    willy (22:50:20) :

    oua eh ben, qd je vois la dernière tof je comprends mieux de qui tom tiens son petit teint de Suédois, mais il est plus bronzé qd même que papa. C’est pas possible Virginie fait un raid dans le sud pendant que Raf est passé ds l’hémisphère nord.

    Allez la bise

  52. 3 08 2011
    kebra antho (12:13:55) :

    bonjour la famille villard.
    je vois que tout va bien, ca fait plaisir!
    continuez à kiffer pour ceux qui bossent dur tout l’été!!
    jvous fais de grosses bises , bonne route.

  53. 4 08 2011
    Laetitia Chevrot (10:51:05) :

    Mille bisous à tous les trois, grands fous !
    C’est toujours aussi agréable de vous lire et vos sourires donnent la patate !

  54. 7 08 2011
    Rose-Marie (19:35:24) :

    Coucou, les Courageux,

    Comment allez – vous ?
    Je viens de relire pour la énième fois vos impressions de voyage…. J’admire vos appréciations et la manière dont vous gérez le quotidien dans les situations les plus diverses et les plus inattendues.
    Tom, quant à lui, est tout aussi remarquable. La descente des escaliers dans la Tomobile au Montenegro en témoigne. Il a vraiment de qui tenir et vit en parfaite harmonie avec vous, quelles que soient les circonstances. C’est votre miroir !
    Si, parfois, j’éprouve quelques difficultés de compréhension de votre vocabulaire coloré et franglais ou autre (?), rassurez – vous, j’en retire l’essentiel qui est tout simplement merveilleux. Vous nous transportez (dans les deux sens du terme !) quelque part dans l’un de vos sacs, en sus des cailloux de Tom, le poids en moins heureusement, ouf !
    A votre retour, peut – être estimerez – vous n’avoir pas besoin du confort français si, avec un tuyau d’eau, vous pouvez satisfaire vos besoins essentiels !
    Mais c’est peut – être Tom qui remettra les pendules à l’heure et les repères laissés au Villard le 9 mai dernier ! Sans doute, appréciera – t’il son lit et ses petites habitudes ….
    En attendant, l’aventure se poursuit au rythme de votre pédalage et des arrêts découvertes.
    Pensez à ménager vos forces et vos montures et matériel. Les épreuves n’ont pas manqué jusqu’à présent. Bravo à vous trois et Bravo aux concepteurs de vos bicyclettes et accessoires, Tomobile et matériels de camping et divers.
    Après l’épreuve des marches d’escaliers et l’éclatement d’une sacoche, vous avez sans doute pris conscience des limites de résistance à ne pas dépasser… pour assurer la suite de votre voyage
    En tout cas, votre aventure exige de vous des qualités d’adaptation et d’improvisation en continu…. avec le sourire et le recul nécessaire. Cela est très fort et le restera.
    Je trouve très sympathique de la part de la Crêche de parler aux enfants de ce grand périple auquel Tom prend part et participe avec bonheur.
    Je vous dis à bientôt, vous souhaite une pleine forme, un excellent moral et un matériel en bon état de fonctionnement.
    Je vous embrasse affectueusement, tous les TROIS.

  55. 10 08 2011
    amstramgram (16:03:51) :

    Coucou,
    ça y est l’heure des vacances arrive pour nous… une quinzaine sans vous suivre mais nous penserons bien à vous…
    Prenez en plein des yeux pour nous… on partagera à votre retour…
    Bonne route et à bientôt…
    Bises de tout le monde, petits et grands …

  56. 1 09 2011
    Pink sister (10:10:04) :

    Hello Les Amis,
    J’étais trop ravie hier de recevoir cette magnifique carte de Grece qui trone sur mon bureau, j’imagine que ces moments en famille doivent être au top du top, profitez de chaque instant, j’ai hâte de vous retrouver, je vous embrasse très fort BISESSSSSSS et encore merci

  57. 4 09 2011
    willy (18:26:40) :

    quasi 3 semaines, et quasi 3 semaines sans regarder le « tomobile tour », quelle folie et oui trop de truc, trop de machin à faire et de bidule à trouver que des soucies pour rien. Et la j’ouvre le blog et je tombe sur mon philosophe préféré. Quelle classe, quelle prose et en plus quelle bonnes idées. Évidement que Tom ne se souviendra pas de tout mais c pas ça l’important, le plus important c qu’il se sera construit pendant 6 mois entouré d’amour, d’humour, de papa de maman et ça même sil il s’en souviendra pas il aura grandit d’une manière on ne peut plus positive. Au diable les petites voitures, les cartes Pokémon et les tricycles (quoi que chez vous c un peu vital).
    Ns la maison est fini, je peux vous dire que la prochaine étape c le voyage avec les enfants. sinon il est qd même tps que vous rentriez vs commencez à ns manquer.

    a+

  58. 6 09 2011
    Isabelle Ferrand ( l'oursiere! - plan bois) (14:02:26) :

    Bravo a vous trois, j’suis epattee! Bon courage. Bizz

  59. 10 09 2011
    Rose-Marie (01:12:14) :

    Hou Hou, Tomobile,
    J’arrive, ou, plutôt, je reviens (j’étais en Hte Maurienne avec Pierre et les oiseaux)….
    Et reviens à vous, ou presque …

    Tout d’abord, un Grand merci pour votre jolie carte de Grèce. Merci et merci toujours et encore pour vos magnifiques comptes rendus, impressions de voyage. Ces derniers temps ont été en effet marqués de beaux moments, de pauses en famille avec les parents de chacun de vous ; seule a manqué Mimi. C’est bien dommage, mais ce n’est que
    partie remise pour Mimi et pour vous tous.
    En tout cas, quel superbe anniversaire avez – vous offert à PapyRo ! C’est vraiment magique. Et j’imagine sans peine le spectacle de la « Meute Villard » avec Nini, TOM bien sûr entourant Roger et savourant dans la même chambre le canard confit au foie gras amoureusement préparé par MIMI « la Fine Fourchette »…. Le régal absolu !!!!!!!!!!!
    Votre périple en a génèré d’autres, hybrides certes, mais tous fort intéressants. Je récapitule :
    - 1er déplacement, premier rendez – vous : les parents de Nini
    - 2de et rencontres suivantes : amis, connaissances, si je ne me trompe pas avec leurs carnets d’adresses…. Ce n’est pas rien, c’est précieux de se savoir attendu quelque part en pays, ville inconnus
    - N déplacement en « récidive » sur l’Ile Grèque avec les parents de Nini…. avec cadeaux, hôtel de luxe ! (après les toilettes au tuyau d’arrosage)
    - N débarquement de la « Meute Villard » avec armes (vélos) et bagages (conserves, plats fins de Mimi) et de son Assurance Tous Risques Damisque (Damien)
    Quel programme ! Tom en a vu de toutes les couleurs, sinon de saveurs,à l’exception des siennes. S’il est encore boutonneux, tous ces grands événements familiaux vont accélérer la cicatrisation et la disparition des très irritants et mauvais souvenirs.
    Eh bien, à présent, un peu de calme, de repos après tout cela. Alors, j’y apporte ma contribution, à ma façon et m’empresse de vous la transmettre via notre site que vous connaissez. Malheureusement, l’enregistrement n’est pas très réussi. Je reverrai cela. Ce sont des chansons pour enfant jouées à la flûte à bec soprano. Il en manque une dont je vous ai donné les paroles. Je ferai en sorte de placer le micro dans de meilleures conditions et, ainsi, obtenir une meilleure qualité sonore.
    Avec une bonne forme physique et morale, les kilomètres à venir seront un peu moins lourds à parcourir et Tom va en bénéficier en même temps.
    Je vous dis au prochain message.
    Grosses, gROSses bises affectueuses à tous les TROIS ! de nous 4 (c-à-d Pierre, Calypso, Luke et moi-même).
    Les bruits divers enregistrés proviennent des calopsites !

  60. 15 09 2011
    christian (22:23:27) :

    Salut,
    j’arrive!

    Restez à l’écoute de votre portable.

  61. 18 09 2011
    Villard Roger (13:11:02) :

    Je ne sais pas si c’est la rentrée mais les messages se font plus rares. Allez les copains les amis et compagnie envoyez des messages pour nous donner vos impressions , les cyclos seront ravis de vous lire. Pour eux le retour est le début de la fin d’un long voyage qui nous a passionnés alors maintenant c’est à nous lecteurs de les encourager, ils le méritent amplement.
    Aujourd’hui le temps est très mauvais et la température a chuté considérablement , est-ce l’hiver qui montre son nez avant l’heure? Quel temps fait-il en Italie? Sans doute un peu comme ici d’après la météo, espérons que ceci n’est que passager et que le soleil et la douceur automnale vont revenir. Bon courage à vous trois, grosses, grosses bises de PapyRo.

  62. 23 09 2011
    Gloof (14:58:35) :

    T’as raison Roger, faut les encourager ! Qu’à cela ne tienne, je vais les encourager en direct: demain, direction San Remo sur mon 2 roues à moteur pour retrouver les aventuriers et passer un petit week end avec eux.

  63. 24 09 2011
    Villard Roger (13:16:43) :

    Bonjour les pros,
    J’espère que les débris du satellite américain qui devait tomber sur le nord de l’Italie ne vous concernaient pas et que vous avez pu dormir sur vos deux oreilles.
    Le beau temps fait son retour après quelques jours de frissons. Je pense que pour vous c’est pareil et que cela va durer encore le plus longtemps possible.
    Comment se passe la suite du voyage après les montagnes russes de cinq terres ? Normalement ce devrait être plus régulier et plus roulant le long de la cote, mais ce n’est pas plat pour autant, alors bon courage.
    Ici RAS, nous profitons nous aussi à la douceur du temps et nous sommes allé aux champignons. Si nos cueillettes sont bonnes nous en mettrons quelques unes de cotés pour votre retour avec un bon morceau de viande;
    Encore une fois bonne route et bon courage.
    Grosses bises et gros câlins à Tom.
    papyRo

  64. 25 09 2011
    Fab Coratti (21:44:16) :

    Salut à vous 3
    Un grand merci pour votre accueil au Camping de San Remo, pour le thé, la brioche de jéjé et la pizza molto deliziozza !
    Finissez bien votre glorieux périple en famille et ne soyez pas trop pressés de retrouver la civilisation

    Au plaisir de vous recroiser sur les pistes de la Plagne
    Bonne route
    Fab, motard épuisé

  65. 27 09 2011
    Rose-Marie (17:28:44) :

    Mardi 27 sept 2011,

    Coucou les AS-T(r)omobistes super ChouX !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Quel régal de vous lire ! J’ai l’impression d’être en face de vous en train de relater vos impressions de voyage…. Vos textes sont en « 3 D » !!!!! tant ils ont du relief, de la couleur, de l’expression……
    J’imagine aisément votre calvaire avec votre chargement (110 Kg pour Nini ! et ? pour toit Raf à nous communiquer pour l’info) dans les côtes et descentes à répétition avec les changements de températures intempestifs qui semblent s’accorder à vous rendre la tache plus difficile encore.
    Dans de telles conditions, vous ne devez pas être bien beaux à voir…. encore moins à approcher. La sueur et les odeurs des textiles mélées n’exhalent assurément pas la rose ou le jasmin ! Malheureusement, celles ci ne dérangent pas du tout les moustiques et les insectes en général, bien au contraire…. Ils sont comme attirés, aimantés, c’est fou mais réel et souvent constaté par les piqures, morsures qu’ils nous infligent avec férocité.
    Et Tom, Tom le « Passe – partout », le code secret, le mot magique qui fait fondre les coeurs, qui joue les ambassadeurs, votre Merveille, vous conforte dans votre chemin de vie. Il est heureux et grandit avec vous et vous, aussi, avec lui.
    Son retour à la Crêche sera un grand moment pour lui, certes, mais aussi pour les autres enfants et les éducateurs.
    Sa vie particulière durant ces six mois passés hors muro l’auront enrichi, son vocabulaire aussi ! Cela va être rigolo assurément et ne passera pas inaperçu.
    Et qui sait, que ses bulles verbales ne soient pas tout simplement reprises, copiées par les bouts de choux de la Crêche !!!!!!!!!!!
    Au – delà de votre mi – année d’aventure, votre voyage va se prolonger pour vous trois et va passer les montagnes….
    A suivre et à nous raconter comme vous savez si bien le faire !
    Il est vrai que vous n’avez pas fait le choix d’un périple facile en optant pour le tour de l’Adriatique. Les cartes routières l’attestent. Les voies carrossables et confortables longent fort peu les côtes ; elles en sont le plus souvent éloignées.
    Les bords de mer ne sont jamais linéaires mais escarpés, peu ou pas équipés et, par voie de conséquence, les aires de repos tels les campings ne sont pas prévus.
    En outre, vous avez roulé en zone naturelle protégée. Vous avez ajouté des difficultés d’ordre pratique, puisque aucun camping n’est autorisé dans ces endroits là,
    OUF ! devez – vous cependant penser. Vous allez pouvoir rouler dans les conditions plus agréables à présent. Dommage que, en contre – partie, cela vous grise un peu le moral. Mais votre périple n’est pas terminé…. Vous avez encore beaucoup à pédaler et de belles rencontres prévues et inattendues à raconter dans votre beau livre de voyage !
    Vous allez apprécier, j’en suis sûre, les lessives, le parfum de votre peau propre dans des vêtements propres et des toilettes ad hoc!!!!!
    Demandez à Tom ce qu’il en pense.
    Je vous souhaite du beau temps, une mer belle et agréable où vous baigner et jouissez au mieux de vos journées. C’est le présent que l’on vit, pas le futur aléatoire.
    Pierre et moi – même vous disons au prochain message et vous embrassons affectueusement tous les trois, les AS-T(r)omobilistes SCh X!

  66. 28 09 2011
    Jud (10:25:00) :

    Les plages vides ??? profite Raph, parce que crois en mon expérience, à elle seule, nini peut rameuter un car entier de retraités, sur une plage vide, à 20cm de ta serviette…Et si t’as de la chance, ils te montreront leur c.. !!
    Ah ah !
    Welcome back les amis !! mais que c’est bon !!!
    Je vous appelle dans la journée :-)
    Jud

  67. 29 09 2011
    VALERIE (16:15:38) :

    Coucou vous 3 !!! Je me suis régalée de vous lire régulièrement. Bravo à vous. Profitez bien des derniers kilomètres de ce périple. Merci de nous avoir donné la possibilité de partager vos aventures. Pleins de bisous. Val

  68. 10 10 2011
    Villard Roger (20:40:43) :

    Bonsoir,
    Force est de constater que le fait d’être sur le chemin du retour n’enthousiasme plus personne et que pour certain votre belle aventure est déjà finie. Plus de surprises plus de décors nouveaux moins d’anecdotes peut-être, je ne sais pas, mais ce qui est sûr c’est que le monde se lasse vite de tout et recherche le nouveau, l’exclusif, le sensationnel, dommage.
    Pour nous c’est chaque jour un moment privilégié de penser à vous et de savoir que votre passion est intacte. Après ce voyage votre pensée et votre désir de le refaire partager à d’autres connus et surtout inconnus va vous donner un sang nouveau et un énorme désir de faire découvrir le monde, les gens leurs us et leurs coutumes leurs comportements et bien d’autres choses encore.
    Ce qui sera à mon avis le plus important encore c’est de faire partager cet esprit de liberté et toutes les sensations qu’il procure, chose quasiment impossible dans une société matérialisée, politisée et conditionnée.
    Que tout les curieux, internautes ou autres, relisent tranquillement vos commentaires et votre récit et qu’ils s’évadent avec vous vers des rêves parfaitement concrets et réalistes, le bonheur peut se fabriquer avec peu de chose.
    Merci à vous trois.
    Grosses bises.
    PapyRo

  69. 12 10 2011
    Rose-Marie (00:14:08) :

    Mercr 12;10;11 – 0h10
    Coucou, les A Star
    AS Tomobilistes,

    Vous voici de nouveau en terre de France….
    Vive le France !
    Vive Tomobile ! qui l’a superbement représentée au cours de ce voyage en Europe du Sud – Est, par l’Adriatique longée…!!!!!!!!
    Vos passages ne sont pas passés inaperçus et ont été ressentis de façon diverse et toujours de façon positive et avec le sourire…
    Et vous n’êtes pas encore au bout de votre parcours, ce qui signifie que vous aurez encore de belles surprises et des rencontres inattendues et sympathiques possibles.
    D’ailleurs, comment imaginer qu’il en soit autrement avec le moral que vous avez, l’esprit sain et engageant qui vous habite et TOM, votre adorable bout-de-chou qui fait fondre les coeurs et dilue les difficultés relationnelles sous-tendues….
    Ainsi, votre séjour sur la Côte d’Azur ne manque ni de couleurs, ni de reliefs, ni de chaleureuses retrouvailles avec amis et familles. Outre les cadeaux, les sorties, les gâteries en tout genre, il y a eu aussi, la randonnée en vélo avec Roger sur un circuit de VTT entre terre et mer et la traversée d’une plage de « flamands roses » bronzés, tigrés peut – être, mais assurément ni roses, ni ailés, ni plumés… sans Rien non plus ! Et, si toi, Raph, en a bien ri, peut – être aq – tu ressenti une pointe de déception lorsque ton père t’a dit n’avoir rien vu ! et pour cause : il avait fort à faire pour se tenir en équilibre sur son vélo !!!! Voilà de quoi alimenter le coffre des souvenirs de ce grand et beau voyage pour une reprise en beauté de ces moments forts et forts sympathiques vécus et partagés qui, avec son père, Virginie, Tom, Mimi, les parents de Nini, sa famille, vos collègues et amis….. qui avec des cyclotouristes rencontrés sur la route.
    C’est toujours un vrai bonheur de vous lire et re re re ….lire tous les TROIS.
    Bonne poursuite et bonne route avec un petit Tom calmé après tous ces événements et ces manifestations affectueuses vécues de façon si rapprochées.
    De gros gros mercis pour vos anecdotes parfumées, pétillantes et craquantes.
    Nous vous embrassons affectueusement TOUS LES 3.

  70. 20 10 2011
    Rose-Marie (00:17:59) :

    Jeudi 20 Oct. 2011 – 0h 17
    Un Coucou tout rond à vous trois les AS Tomobilistes chouchoux (c’est rond),
    et
    RonD ronD et petit patapon….
    Ronronner, comme le chat, comme un moteur bien réglé…
    C’est aussi, Rond comme un Oeuf…. encore que… mais en tout cas c’est la position que prenaient les skieurs aux JO de 1968 ….
    Rond comme le dos plié sous l’effort, comme réflexe de protection contre les agressions verbales et physiques…. ou encore comme le roseau plié sous le vent, cela te rappelle – t’ il quelque chose ? La Fontaine et sa fable « Le Chêne et le roseau ».
    Tu y es Raph ! inutile de se battre contre les éléments de la nature. Nous ne sommes rien face à elle…
    Je reconnais cependant que pédaler sous le mistral doit être infernal car, aux efforts de lutte contre la force du souffle s’y ajoute le bruit intense et incessant du vent.
    Heureusement, tu as deux anges gardiens : Tom et Nini, deux amours auxquels il faut penser très fort dans ces moments là…. pour renouer avec la réalité et sentir le calme t’envahir….
    Ainsi êtes – vous allés chez les Kassibrakis. Ils ont du être ravis de vous voir et de faire la connaissance de Tom.
    Et la Vallée du Rhône remontée, semble – t’ il rapidement malgré le mistral !!!!!!!!, c’est toujours avec intérêt que nous suivons votre progression.
    Le voyage n’est pas terminé et les rencontres et belles surprises sont toujours possibles quand elles ne sont pas programmées.
    Aussi, Bon Vent à vous trois avec modération ??????????????
    Grosses bises affectueuses à tous les 3 de nous 7 !!!
    Oui, oui, nous sommes grands – parents depuis une semaine de TRIPLES. Ils sont tout mignons, pèsent quelques grammes, ont peu de plumes couleur soufre et piaillent de plus en plus fort chaque jour qui passe….

  71. 29 10 2011
    Villard Roger (18:47:00) :

    Le petit dernier,
    Un dernier message avant le retour au bercail . Demain nous serons là avec un maximum de cyclos de 7 à 77ans c’est ce que je vous souhaite pour vous accompagner jusqu’à Bellentre et même au Villard enfin jusqu’à l’arrivée.
    Bravo pour ce périple qui nous aura passionné et dont on parlera encore longtemps . Vous allez apprécier votre petit nid et Tom son environnement plus calme et moins mouvementé. Bien sûr la reprise du travail sera dure mais vous aurez la tête dans vos rêves et vos supers souvenirs pour garder le moral.
    A demain , grosses bises à vous trois et pour les accompagnateurs hésitants pas de larmes de crocodiles, tout le monde en selle dés l’aube.

    PapyRo

  72. 1 11 2011
    Villard Roger (13:16:22) :

    Epilogue de l’aventure de Tomobiletour vu par PapyRO.

    Voilà, la dernière étape s’est terminée en apothéose sur le parcours Alberville Le Villard sous un soleil radieux, un ciel sans nuage, une température printanière et un décor d’automne magnifique et coloré.
    Les parents les amis et les internautes ont répondu présents à l’appel du 28 octobre pour accompagner Tom, Virginie et Raphaël jusqu’à l’arrivée où ils étaient attendus avec impatience par Yvonne et son mari qui avaient mobilisé Le Villard pour les accueillir.
    A pied à vélo en voiture petits et grands ont animé ces derniers kilomètres dans une ambiance très chaleureuse et sympathique à l’image de nos aventuriers.
    A Moutiers, devant la mairie, où un pique nique était prévu les premières retrouvailles émues ont rassurées et étonnées tout ceux qui depuis des mois se posaient des questions sur ce trio qui avait parcouru plus de 5000 km autour de l’Adriatique.
    Tom tout d’abord, fut l’objet d’admiration par son pétillant regard et son sourire permanent.
    Vif, curieux et dégourdi notre petit bonhomme a surpris par sa facilité d’adaptation aux situations et aux environnements changeants de chaque jour.
    Virginie, c’est le phénomène de courage et de perspicacité, qui avec modestie gentillesse et discrétion en fait un concentré de dynamisme.
    Raphaël, calme pondéré déterminé et clairvoyant a emmené sa petite famille et lui a fait découvrir ce coté merveilleux de l’aventure, la liberté.
    Les meilleures choses ont une fin mais les souvenirs sont, comme les diamants, éternels.
    Pour avoir parcouru avec eux un petit dixième de leur aventure, en Italie sur la Cote d’Azur et enfin sur cette dernière étape Savoyarde, j’ai renoué avec mes souvenirs et les sensations que procurent ces moments exceptionnels.
    Quels mots, quelles expressions quelle formule employer pour dire ce que je ressens ?
    Une chose est certaine c’est que je suis fier et heureux d’avoir partagé votre rêve.
    Merci à vous trois.

    PapyRO

  73. 1 11 2011
    Villard Roger (13:57:59) :

    Bonjour à tous,
    Je veux juste remercier toutes les personnes qui ont suivi, se sont manifestées ou ont participé d’une façon ou d’une autre, au périple de Raph., Virg., et Tom.
    Vous avez rendu leur voyage encore plus beau. Merci pour eux, merci pour nous de savoir les enfants si bien entourés. Que du bonheur.
    PS: Même la Normandie était présente, Super à bientôt à Montalbert.
    MamyMI

  74. 9 11 2011
    Rose-Marie (23:52:21) :

    Hou Hou Tomobile
    J’arrive à l’instant mais non sans mal, sans maux non plus…. pour venir vous saluer en ce dernier jour des six mois loin de chez vous.
    Je viens tout simplement m’assurer que vous allez bien, que vous reprenez contact avec les réalités – matérielles entre autres – et que vous vous préparez à reprendre tous les trois vos activités en rejoignant, qui ses petits camarades et ses maîtresses, qui ses collègues, amis dans les stations.
    Bon courage et Bonne reprise avec de bien agréables surprises sûrement réservées aux Ambassadeurs du Bonheur.
    Pour notre part, MERCI infiniment de nous avoir associé à votre beau périple en famille.
    Nous vous embrassons affectueusement tous les trois.
    Pierre et Rose – Marie
    Mercr. 9 Nov. 2011 22h42

  75. 16 11 2011
    blagues du jour (16:15:08) :

    j’adore !

  76. 19 11 2011
    mlm Mike Dillard (19:22:31) :

    obviously like your web site but you need to take a look at the spelling on quite a few of your posts. Many of them are rife with spelling issues and I in finding it very bothersome to inform the truth however I will surely come back again.

  77. 27 11 2011
    Petards et artifices (10:19:29) :

    Ce post est trés interressant et tellement vrai.Je vais dés à présent le blogger ^^

  78. 27 11 2011
    Articles de Fêtes (10:28:26) :

    Article vraiment bien rédigé et de surcroit tellement vrai.Je file dés à présent le digger ^^

  79. 29 11 2011
    Villard Roger (19:16:47) :

    Nostalgie ,
    Je n’avais ouvert Tomobile tour depuis quelques semaines et en lisant ton petit article j’ai le vague à l’âme moi aussi et je repense à mes aventures d’il y a 40 ans et plus et bien sûr celle que j’ai partagé avec vous en Italie et sur la Cote.
    C’est vrais tout ça et je te comprends mieux que certains sans doutes, comme s’il ne fallait pas goûter à ce fruit défendu qu’est la liberté et la vie sans contraintes matérielles, financières, civiques ou autres.
    Une chose est certaine c’est que personne ne pourra vous enlever ces souvenirs et c’est cela qu’il faut garder en tête pour échapper au quotidien absurde et triste du travail. Votre projet littéraire prend le relais de l’aventure de Tomobiletour, voilà de quoi rêver en attendant autre chose et qui sait de quoi demain est fait ? Bon courage mon grand profite de ta petite et merveilleuse famille demain plus grande encore et gros bisous de Papa.

    PapyRo

Laisser un commentaire




Au détour des chemins |
"Ginger Bear" a OZé |
Panik a baffin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | eymony
| bubullearoundtheworld3
| voyages en camping car